Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drogue et Spiritualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jidty
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 30
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Drogue et Spiritualité   1/10/2007, 18:16

Avé

On m'a affirmé récemment que la drogue avait un aspect spirituel. Lorsque je lui ai demandé laquelle, il n'a jamais été capable de me répondre. Laughing

Je sais que chez les Amérindiens, ils fumaient le calumet de la paix,... mais cela n'explique toujours pas qu'elle aspect spirituel a le pot.

Vous avez des suggestions?

Cordialement
Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Taliesin
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 50
Age : 91
Localisation : sous la lune d'Aristote
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Drogue et Spiritualité   1/10/2007, 19:20

Bien sur, l'usage de psychotropes à bien un caractère rituel, voir sacré, chez de nombreux peuples. Je pense à la consommation de certains cactus et autres plantes (morning glory, et plus généralement les graines de LSA contenant des amides d'acides lysergique, le célèbre LSD). En France, il y a toute une variété de plantes dites "plantes des sorcières", que sont la mandragore, la datura, la salvia divinaurum (sauge divine) et bien d'autres, dont la consomation peut provoquer de puissantes hallucinations. Malheureusement, la dose qui permet un tel effet est très proche de la dose mortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sculler
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 848
Age : 53
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Drogue et Spiritualité   5/10/2007, 16:56

La personne qui dit que les drogues ont des aspects spirituels se trompe de vocabulaire : ce ne sont pas les "drogues", mais les plantes dont les drogues sont issues qui recèlent un symbolisme ou une valeur spirituels.

Ainsi, ce n'est pas l'alcool qui a une valeur spirituelle, loin de là, mais la vigne. Ce n'est pas la nicotine non plus, mais le plant de tabac. Ce n'est pas la morphine, mais le pavot.

Certes, ces plantes sont reconnues comme permettant d'établir des liens avec des mondes subtils en raison des effets psychotropes des substances qu'elles renferment ou produisent en se transformant, mais à condition de les utiliser selon des rituels qui ont été élaborés justement pour ne pas subir les effets délétères des drogues qu'elles contiennent.

En somme, consommer du tabac en cigarette ou l'utiliser dans un rituel pour "rémunérer" les esprits et les remercier de leur intervention n'est pas la même chose.

J'avais d'ailleurs abordé ce sujet (sans le terminer) sur le forum Lancedragon : Spiritualité et stupéfiants

Sculler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiksis
Modérateurs
Modérateurs


Masculin
Nombre de messages : 637
Age : 30
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Drogue et Spiritualité   6/10/2007, 15:23

Citation :
Je sais que chez les Amérindiens, ils fumaient le calumet de la paix,... mais cela n'explique toujours pas qu'elle aspect spirituel a le pot.


je saisis pas ce que tu entends par le "pot". En tout cas, il y a certes un probleme de vocabulaire maintenant que sculler en parle (je n'y avait jamais songé sous cet aspect avant). Le tabac - ou sa fumée - sert, entre autre, pour les amérindiens de conducteur : il sert de témoin mais surtout c'est lui qui porte les intentions.
Donc, lorsqu'on fume le calumet, c'est dans le but de parler vrai (pas possible de mentir), la fumée prend a témoin tout l'univers ; elle sert aussi de lien pour se connecter au monde subtil, elle représente aussi l'union du masculin et du féminin. (oui, car une chanupa (pipe sacrée) c'est en deux morceau, la tige et le bol,le premier rentrant dans le second, forcément. Les calumets en un seul morceau ca sert a rien, c'est un attrape touriste)

Citation :
Malheureusement, la dose qui permet un tel effet est très proche de la dose mortelle.

Certes, c'est pourquoi ces médecines ne doivent s'utiliser qu'avec une personne apte a vous soutenir durant cette épreuve, mais aussi a vous guider.
Par exemple le peyolt utilisé sans but et sans homme médecine qualifié ne sert qu'a rester éveillé pendant 4 jours et 4 nuits, sans sentir la fatigue.
Par contre, dans les rituels ou l'homme médecine guide et transmetles énergies, c'est une tout autre affaire, mais je ne peux pas vous faire par d'une éxpérience personnel pour ce coup.

Au final,on en revient a l'intention et aux moyens donnés pour arriver a ce but.

_________________
France, 2008 : Les projets architecturaux visant ostensiblement a réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie sont bloqués pour "Délit de sale gueule".
IDEOmag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taliesin
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 50
Age : 91
Localisation : sous la lune d'Aristote
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Drogue et Spiritualité   6/10/2007, 18:56

Non, je ne me trompe pas de vocabulaire, le mot "drogue" signifie la matière première d'un composé actif que contient un médicament, et par extension toute substance chimique, médicamenteuse ou non, susceptible de provoquer, lors de consommations abusives, une dépendance physiologique ou psychique.



Les rituels permettent d'amplifier les effets d'une drogue, mais ne peuvent en aucun cas en diminuer la toxicité et la dépendance. L'usage de certaines plantes, la jusquiame noire, la rose des bois, (ou liane d'argent), les gloires du matin (LSA), et plus généralement de tout psychotropes, est fréquent chez certains peuples. Le consommateur néophyte est alors accompagné d'un guide. Mais cette présence se veut surtout rassurante, le voyage pouvant se révéler très dérangeant, et donc dangereux à faire seul. Dans certaines conditions, le consommateur peut se retrouver face à ses problèmes psychologiques non encore résolu. Il est coupé du monde, et l'initié est là pour le guider, l'aider à ne pas perdre pieds. Quant aux rituels qui sont souvent de mises pour pareils voyages, ils servent surtout à mettre en condition l'individu, et dans certains cas, à provoquer des visions orientées.



Il n'y a rien de magique dans tout ça. Les pseudos mondes sensibles ne sont en fait qu'une perception amplifiée, biaisée, faussée du monde réel.



Les drogues ont bien un caractère spirituel dans leurs usages. Quand un chaman concasse ses graines pour en extraire du LSA, c'est bien le LSA qui va lui permettre de rencontrer les esprits (même chose pour l'indien et son cactus, mais en plus drôle). Pour être plus précis, c'est la consommation de la décoction qui est sacrée. La plante en elle-même peut-être, mais elle est le plus souvent tellement banale et pousse si vite (c'est le cas de la gloire du matin qui est un liseron), que je l'associe plutôt à de la mauvaise herbe. Ça pousse vraiment n'importe où en plus. Parfois, on retrouve mêmes ces plantes dites "exotiques", dans des jardins publiques.



Ce qui différencie un toxicomane d'un "chaman" (au sens de leader spirituel) dans leurs rapports avec la drogue, est l'usage différent qu'ils en font et la signification respective qu'ils accordent à leurs consommations. Mais que notre chaman consomme du LSD à la place du LSA traditionnel, et il réalisera l'expérience spirituelle la plus intense de son existence. Et j'aimerai être là pour voir ça parce que ça risque d'être drôle! Encore un qui deviendrai capable de nous prédire une nième apocalypse!



Une fois, j'ai beaucoup ri, car l'on m'avait assuré qu'un certain "chaman" était capable d'atteindre des mondes parallèles sans user de drogues. En fait, on s'aperçut que la consommation d'une certaine plante (dont je ne me souviens plus du nom) induisait le stockage dans certaines parties du cerveau, de composés actifs psychotropes. Le stockage en lui-même ne provoquait aucuns effets, mais dans des situations particulières (extrêmes concentrations, stress intense, transe… on en revient à l'utilité des rituels), ce composé était libéré à plus ou moins forte de dose, provoquant ainsi les hallucinations. Sans la consommation initiale de cette plante, ce "chaman" n'était plus bon à rien. Voilà pour la petite histoire.



Et petite note: parler de stupéfiants serait trop réducteur. Sont dits "stupéfiants" des produits dont l'utilisation est soumise à autorisation administrative. Or, il se trouve que toutes les plantes et produits naturels que j'ai cité sont légales. Elles ne méritent donc pas l'appellation de stupéfiants. En réalité, elles embarrassent assez le gouvernement, et il y a un vide juridique sur la question. Vide qui n'est pas traité car la consommation de ces plantes est trop marginale en France, pour être susceptible de nourrir une économie parallèle.



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drogue et Spiritualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drogue et Spiritualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drogues et spiritualité
» Le Dictionnaire de Spiritualité Oeuvre monumentale
» Citations choisies de spiritualité chrétienne de Benoît XVI
» spiritualité
» Je vais vivre ma spiritualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: