Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'appel de la chair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sculler
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 848
Age : 53
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: L'appel de la chair   19/9/2007, 13:55

Je viens de lire un pavé de la littérature sud-américaine, une référence incontournable dont je n'indiquerai rien pour ne pas biaiser le débat que je lance.

Dans cet ouvrage, les femmes sont toutes présentées, avec des caractères différents, comme ne résistant pas, dans ce passage entre leur enfance et leur âge adulte, à la sensualité et à l'attrait du mâle dans tout ce qu'il a de plus animal.

En somme, les femmes y découvrent l'amour en succombant à l'appel de leur ventre, se livrent à l'homme dans la fougue de la passion des sens, et après seulement convertissent-elles le désir en un sentiment amoureux (et encore ...).

Dans le fond, je ne trouve rien de moralement choquant dans cette présentation de la femme, mais cela me semble tellement éloigné de ce que j'ai pu connaître à l'époque et de ce que j'ai pu apprendre (laborieusement) de la nature féminine.

Alors je vous pose la question, à tous, hommes ou femmes, jeunes ou vieux, la chair occupe-t-elle cette place prépondérante dans la genèse des sentiments amoureux des femmes ?

Sculler, qui s'en pose des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jidty
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 31
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: L'appel de la chair   19/9/2007, 19:57

Avé chevalier.

Ce que je pense de la sexualité, de la passion de la chaire, c'est qu'elle a une place importante dans une relation amoureuse. Le "sexe" est pour moi un acte des plus sacré, une façon différente de rentrer en contacte avec notre bien-aimé(e), une manière d'approfondir nos sentiments l'une pour l'autre.

L'orgasme, un plaisir des plus céleste, des plus exquis… Qu’elle amoureux ne désirerait-il pas offrir un délice aussi suprême à celui qu’il aime? Et que cette offrande devienne réciproque…

L'appel de la chair, est selon moi une autre façon de s'explorer soi-même. D'aller à la rencontre de ce que nous aimons, de ce qui est enfouit en nous. Pour certain, c'est dans ce moment que ressort de grands rires ou des pleures, sans connaître leurs origines, en toute humilité.

Je ne sais comment l'auteur de votre lire exploite ce désir de la chaire, chevalier. Peut-être est-ce qu'une façon d'exploiter le fantasme des gens ou d'assouvir la soif de sensualité de certains. (Ce qui n’est pas un mal en soi) Il reste que pour moi, le sexe est qu'un aspect de l'amour, mais aussi un aspect de soi-même. Et je suis persuadée qu'elle occupe une place prépondérante chez toutes celles qui sont capable d’accepter cette part d’eux-mêmes.

Cordialement
Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Muldy
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: L'appel de la chair   19/9/2007, 20:19

Mon cher amour !

Je veux être la première à te répondre, puisqu'aussi bien, je suis, sur ce terrain, autant juge que partie (si je puis dire......) Embarassed


D'abord, à toi qui es si intelligent, je ne ferai pas l'injure d'apprendre que dans ce domaine, comme dans les autres d'ailleurs, toute généralisation ne saurait être qu'abusive, et que l'on ne peut parler "DES" femmes, ni "DES" hommes, mais seulement des individus, qui sont tous différents....


Pour commencer, je préambulerai (c'est déjà un pléonasme mais bon, cela réveillera peut-être quelques intelligences endormies ce mois-ci....) sur les a-priori que "les hommes" possèdent concernant les femmes (et vice versa...).


Il a, longtemps, été de bon ton de croire que pour les femmes, la sexualité n'était qu'accessoire, qu'elles pouvaient s'en passer, contrairement aux hommes, pour lesquels c'est quasiment... une question de vie ou de mort.


Les très nombreux sexologues qui se sont succédé depuis Masters et Johnson ont démontré qu'il n'en est rien, au contraire, l'appétit sexuel des femmes pourrait (conditionnel, car généralisation, vous me suivez, dans le fond ?....) même être supérieur à celui des hommes, pour des raisons bien compréhensibles et biologiques, à savoir que, comme elles doivent se coltiner la grossesse et l'accouchement, faut bien que la nature les force à .... enfin bon, .... parce que sinon, l'espèce humaine serait éteinte depuis belle lurette !.... (j'en vois, dans le fond, qui pouffent à l'expression "belle lurette", je ne sais pas quelle contrepétrie ils ont dans la tête, et je préfère ne pas le savoir.)



Néanmoins, dans ce domaine, les variantes individuelles sont considérables, et, de même qu'il existe des hommes qui ne possèdent que de modestes besoins sexuels (et qui peuvent donc, sans trop en souffrir, s'abstenir pour des raisons religieuses, par exemple), il existe des femmes qui ont des besoins sexuels... disons conséquents...

Fort malheureusement, mais corollairement aux présupposés bourgeois dont je faisais état plus haut (dans le fond, sortez le doigt de votre nez, s'il vous plaît !...), les femmes susnommées (arrêtez de pouffer, vous me fatiguez) sont généralement taxées de "nymphomanes", pour ne pas dire de "salopes", et cela est regrettable pour elles, comme pour l'espèce féminine, à laquelle par ailleurs j'appartiens...



Tout cela pour dire que, dans les fantasmes d'un macho, sud-américain pour aggraver son cas, qui, par définition, s'estime irrésistible, il est normal de montrer des femmes esclaves de leur sexe (sous-entendu, de son sex-appeal à lui !....), mais ce n'est qu'une caricature, comme celles qu'Hollywood, à la grande époque des "polars noirs", a popularisées : celle de la FEMME FATALE, par exemple, sorte de veuve noire grande consommatrice et destructrice de pauvres hommes innocents... sniff.....


Sur le plan amoureux, nous sommes, cela est actuellement amplement démontré, beaucoup plus esclaves de la biologie que de l'affectivité (extrêmement récente sur le plan du développement cérébral !), et en particulier, nous sommes dépendants de nos hormones, qui elles-mêmes, ne font qu'exprimer notre bagage chromosomique...

Pour abréger (car j'en vois qui baillent aux corneilles, dans le fond...), notre bagage génétique nous pousse, que nous soyons homme ou femme, à nous accoupler (nous, nous disons "tomber amoureux", mais c'est juste parce que nous sommes crétins...) avec un individu qui possèdera un bagage chromosomique COMPLEMENTAIRE du nôtre...

Et comment qu'il fait, le gène, pour s'exprimer, hein, je vous le demande en mille ?

Mais par l'intermédiaire des phéromones, bien sûr ! c'est donc à l'odeur que nous choisissons nos partenaires amoureux, même si nous n'en sommes pas conscients, et un homme ou une femme particulièrement ... chauds ... (retirez votre doigt du .... , là-bas, dans le fond !!!!) ne sont, tout simplement, que des porteurs de gènes particulièrement bénéfiques pour la survie de l'espèce, chargés de distribuer plein de petits ovules roses et de jolis spermato bleus....



Et oui, les aminches, c'est rien que cela, "and all the rest is only litterature !"


Bon ben sur ce, je crois que je vais me reposer un peu, parce que sinon, y aura plus rien d'intéressant à dire pour ceux et celles qui me succéderont...... Wink


Dernière édition par le 19/9/2007, 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muldy
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: L'appel de la chair   19/9/2007, 20:24

P.S. : Je pardonne à Jidty, qui m'a finalement devancée, et a posté plus vite que moi, détruisant ainsi une partie de mes effets de manche .... ACH ! SABOTASCH ! Laughing



Cela dit, elle a parfaitement raison, et quand j'arrête de faire des blagues, je suis aussi d'accord avec ce qu'elle écrit ! ..... Cool


Sans rancune, chère Jidty, et gros bisous ! ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jidty
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 31
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: L'appel de la chair   24/9/2007, 22:52

mdr

Il serait difficile de vous en vouloir très chère.
Surtout pour si peu de chose.

bisous

Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'appel de la chair   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'appel de la chair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» Jupiter, Appel à images
» Saint Pothin, évêque, Sainte Blandine, vierge et leurs compagnons et commentaire du jour "Je crois à la resurrection de la chair"
» appel à temoin Normandie-Bretagne
» Appel à témoignages sur les équipes mobiles de sécurité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: