Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 angoisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Waban Aki
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 67
Age : 32
Localisation : rivière des Abénakis
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: angoisse   5/6/2007, 17:06

Je m'emballe
mon coeur se déballe
palpite, crépite
sur les feux de la vie

Là haut je déambule
mon âme n'a plus de bulle
Démamtibule, éclate, explose
le désaroi de l'angoisse
sorti de moi-même
je m'oublie

Je tergiverse
mon esprit est en laisse
torax mouvement tressailli
de l'intérieur je cherche
je me perd

Bonjour à tous,

J'expérimente depuis quelques semaines, pour la première fois de ma vie, l'angoisse. Ces crises me surprennent n'importe où. Le matin au réveil, le soir au couché, durant la nuit, même au travail. C'est une sensation mi-confortable mi-inconfortable. Mon coeur se met à débattre, ma cage d'os, mon torax est sur le bord de s'écarquiller pour laisser tomber ma patate sur le tapis de ma chambre, une chaleur se propage dans toute ma poitrine, m'emmitoufle, ma pensée flanche, c'est le blizzard...

Que faire ?

J'ai tout essayé. Je me berce et je me parle pour me calmer, je pleure toutes les larmes de mon corps, j'écris ce que j'ai sur le coeur ... mais ça reste.

Je me suis viré du côté de la psychologie et de la thérapeutique. J'ai appris que l'angoisse survient suite à un déficit informationnel et qu'elle est animée de la peur la plus archaïque qu'il soit : la peur de la mort. En plein dans le mile !

À titre d'exemple, je décide donc de vous raconter l'histoire de mes crises d'angoisse. C'est quelque chose de très intime à partager (surtout sur un forum publique), mais je décide de le faire parce que premièrement, ça me fera du bien, deuxièmement, cela pourrait servir à quelqu'un parmi ceux qui liront ce poste, et troisièmement, je suis prêt à accueuillir le jugement et la critique avec amour, sinon je ne le ferais pas.

Les éléments déclencheurs (parcqu'il n'y en a pas qu'un seul)

Tout d'abord, j'ai commencé à fumer de la shit à l'âge de 14 ans et je n'ai définitivement arrêté que voilà 3 mois et demi. J'ai pris cette décision suite à une prise de conscience que j'ai faite par rapport à mon enfance. Depuis que j'ai arrêté, je n'ai pas le choix de gérer mes émotions. Avant, je m'émoustillais loins de la planète, dans les songes, et je ne prenais pas les choses autant au sérieux.

Ensuite, il adonne que quelques temps avant d'avoir mis un terme à ma dépendance, j'ai cessé les cours à l'université. J'étais en plein Bacc d'études hispaniques, chose que je voulais faire depuis tout jeune, mais en réel et au moment présent, je ne voyais plus où cela pourrait bien me mener. J'étais désillusionné.

Finalement, il a également adonné que j'ai rencontré l'amour. Un français en plus, du sud de la France. Cela a fait ressortir d'anciennes blessures et immédiatement j'ai basculé dans la peur de ne pas être aimé et la peur de revivre ces blessures qui avaient été très éprouvantes à l'époque.

possédé de l'angoisse

Je l'ai rencontré sur le net. Nous avons décidé de nous rencontrer en chair et en os peu de temps après. Cette rencontre m'a laissé perplexe. Je n'avais pas du tout eu l'impression de lui plaire. Je suis retourné chez nous confu et je me suis dis à moi-même que je ne le reverrais pas. Le lendemain en matinée, nous nous sommes croisé sur le net, il s'aprêtait à effacer son profil. Il m'a abordé en me demandant comment ça allait. Je lui ai confié que j'avais eu un sommeil agité et que j'avais fait un rêve étrange. J'avais rêvé que je ratais l'autobus et que je devais marcher seul dans un blizzard emmitouflant. Il m'a demandé si j'avais une idée d'interprétation. Je lui ai répondu : "peut-être que j'aurais aimé prendre l'autobus avec toi au lieu de retourner chez nous seul, confu, comme dans un blizzard". Et c'est alors que nous avons échangé des longs mails et que nous nous somes rendu compte que l'un comme l'autre croyait ne pas avoir plu.

Ce sentiment d'incertitude, de ne pas savoir à quoi s'attendre, est resté et est encore là en moi (déficit informationnel). Chaque fois que nous nous voyons, je reviens chez moi et les crises débutent parce que je ne sais pas quand nous nous reverrons, je ne sais pas à quoi m'en tenir de sa part etc ... Pour annuler le déficit informationnel, j'essaye de lui en parler tout en modérant ma parole pour ne pas l'effrayer, et je fais de mon possible pour maîtriser ma pensée. J'ai pris la décision que quoi qu'il advienne je sauvegarde mon coeur pour ne pas sombrer dans la peine.

Par la suite, quelques deux semaines après, j'ai réalisé que j'avais arrêté les cours à l'université et que je me retrouvais avec pas grand chose devant moi. Comme je souhaite devenir enseignant d'espagnol, mais que le seul moyen, on nous dit au Québec et assurément ailleurs, est de passer par l'université, je me suis retrouvé devant un impasse. Ça été l'une de mes crises d'angoisse la plus longue et la plus cruelle. Je me suis mis à angoissé pour l'argent et pour mon futur professionnel parce qu'il y avait un vide à l'horizon, enfin je le percevais comme ça. Cette crise a débuté le jeudi matin au réveil et c'est terminée le vendredi suivant en fin d'après-midi après que j'ai fait des démarches d'admission au cours de traduction à l'université, ce qui a annulé le déficit informationnel. Je suis également en train de créer mon propre cours d'espagnol au particulier et bientôt je commencerai l'enseignement avec ma tante qui est intéressée. ;-)

Mon sevrage y est lui aussi pour quelque chose. J'ai d'anciens projets et rêves qui resurgissent et je réalise que cette dépendance m'en avait éloigné. Aujourd'hui, je n'ai plus le choix d'affronter la vie. Il commençait à être temps que j'allume. Quel soulagement et quel joie de me sentir vibrer à nouveau.

Advienne que pourra

Waban aki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gémeaux
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 365
Age : 31
Localisation : Angers
Emploi : Etudiant
Loisirs : variés
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: angoisse   5/6/2007, 21:40

Bonne analyse, ton sevrage est effectivement pour beaucoup dans ce que tu ressens après tant d'années de dépendance. Ensuite je ne sais pas trop ce que ta relation viens faire là dedans, en tout cas ton état ne l'a pas influencé mais il y'a des chances que ça ait influencé le tien.


Tu es paumé, tu ne sais ni quoi faire ni a quoi te rattacher maintenant, en parler est une excellente idée mais le mieux serait d'en parler à quelqu'un de competent comme un psychologue.

Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jidty
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 30
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: angoisse   6/6/2007, 06:45

Avé

Les crises d’angoisses sont psychologiques… il est important de parvenir à trouver leurs sources…

Des crises d’angoisses, j’en ai déjà fait… Elles survenaient lorsque je me trouvais face à une situation qui me dépassait littéralement… Lorsque j’avais l’impression qu’elle était plus forte que moi… que je ne pouvais rien y faire…
Il faut comprendre que ces impressions ne sont que des illusions. Les situations nous surpassent parce que nous les avons laissé nous surpasser… Il ne s’agit que d’une perception…

Et c’est en trouvant ces sources de stresse et en les analysants que tu pourras t’en libérer. Parce qu’une fois bien cernées, il ne te restera qu’à les travailler pour avoir une perception plus saine d’eux… Pour t’en libérer…

Comme tu le dis, il y a plusieurs sources possibles. Peut-être que cette nouvelle vision y est un peu pour quelque chose :

Waban Aki a écrit:
Depuis que j'ai arrêté, je n'ai pas le choix de gérer mes émotions. Avant, je m'émoustillais loins de la planète, dans les songes, et je ne prenais pas les choses autant au sérieux.

Peut-être vois-tu les événements si sérieusement que tu oublis de faire un pas derrière pour avoir une plus grande vu d’ensemble sur les problèmes…

Et puis, l’amour fait ressortir tellement de choses…
Beaucoup de peurs, de blessures.
Bien souvent, le manque de confiance en soi se reflète dans notre relation de couple… ¿Parce que, si nous ne nous faisons pas confiance, comment pouvons-nous faire confiance à une autre personne ? Surtout lorsqu’elle a entre ses mains notre cœur…
Il y a l’acceptation. J’ignore si dans ta famille et ton entourage, ils acceptent ton orientation sexuelle…
…Le besoin de contrôler les choses autour de toi (ici, dans le cadre de l’amour) démontre un manque d’assurance… de confiance…
¿Et pardonnes-moi d’être directe, mon ami, mais cette impression de ne pas plaire, ne te vient-elle pas du fait que tu penses ne pouvoir plaire à personne ? ¿Alors, si tu ne peux plaire à quelqu’un, comment celui-ci pourrait s’intéresser à toi ?

Il y a tant de choses que nous pourrions aussi analyser… Tant de perceptions à modifier, à rendre plus saines… Mais je pense que tu es sur le bon chemin.

¿Alors, qu’en penses-tu ?
Cordialement
Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Jidty
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 30
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: angoisse   6/6/2007, 06:55

Re Avé

¿Je peux analyser ton rêve ?
¿¡Non !?
Trop tard, je l’ai fait…

Tu rêves que tu as raté ton autobus… L’autobus est un moyen de transport. C’est lui qui t’amène sur le chemin, à l’endroit ou tu dois aller, ou tu veux aller. En plus il est public, tu n’es (voulait) pas seul pour faire le voyage. Mais tu sens que tu as raté ce départ… et que tu dois continuer ton chemin à un rythme plus long, dans le froid…
Cela devait être la représentation de ton état d’âme…

Voilà…
Ne perd pas courage
ReCordialement
Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Tatiana
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 27
Localisation : Nantes
Emploi : étudiante
Loisirs : Chant,musique,informatique,bouger....
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: angoisse   23/6/2007, 02:58

L'angoisse est un sentiment terrible ,et il vrai que si tu es en sevrage ,ce sont certains effet secondaire ...
L'angoisse je connais et chacun à son moyen de la combattre!Il faut que tu trouves le tien!
moi par exemple c'est de sortir aller me balader faire des kilometres...
Il y'en a une de solution qui est à peu pres unniverselle ,c'est malheureux mais dans ses cas là dormir soulage et apaise !
Dans tout les cas ne laisse pas ton angoisse t'envahir à tel point quel soit ingérable et que tu en craque de re fumer...
c'est difficile fumer évade ,c'est une chaine sans fin et c'est d'ailleurs souvent comme ça dans les angoisses une chaine un cercle vissieux .
sinon dernier conseil quand tu sens l'angoisse monter dit lui NON !et ensuite tu fais n'importe quoi ,écouter de la musique venir sur liber:) ! Faire le ménage ...j'espere que ces quelques conseils t'aiderons

Amicalement ...Tatiana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinz73
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 29
Localisation : Rhones-Alpes (Albertville)
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique (piano guitare), lecture, piscine, informatique
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: angoisse   25/6/2007, 03:57

Hmm... Après longue réflexion, et excuse si je m'avance trop (d'un coté tu dis que tu recevra toute critique avec amour alors go! ^^), mais je ne pense pas que ton expérience de l'université soit une crise d'angoisse, mais plutôt une peur de l'avenir par l'incertitude qu'il possède...
La peur de l'avenir, s'approche certes de la peur de la mort, mais elle est explicable car tu a conscience de ce qui t'effraie.
Au contraire, une angoisse est quelquechose qui nous effraie, mais qui nous est inconnue, elle est très proche du néant. C'est à peu de chose près la peur du néant.
Cette angoisse du néant, il n'y a aucune solution immédiate pour en sortir, alors que la peur est combatif, car nous pouvons oeuvrer pour la surmonter dans l'instant, dans l'action. L'angoisse est quelquechose d'intérieur, qui se passe dans notre âme, et qui n'est pas lié au monde extérieur. C'est un combat intérieur pour l'équilibre qui nous permet d'intervenir ensuite sur l'extérieur, alors que surmonter sa peur, c'est un combat extérieur qui nous permet ensuite de rétablir l'ordre à l'intérieur.
En prenant tes expériences pour exemples, tu a combatue ta peur de l'avenir en faisant des démarches sur l'extérieur, et tu a encore du mal dans ta relation car intérieurement je pense que tu dois laché prise, faire confiance à autrui et en l'avenir, donc forcément te faire confiance et être confiant pour toi même avant tout.. Bref tout un combat à l'intérieur de soi en perspectif, pour comme tu le dis, réveiller le type à l'intérieur du toi que tu avais endormi avec la prise de drogue Smile
D'une certaine manière, accoucher de soi-même, et dans tout les cas, ce n'est pas une mince affaire d'y parvenir...

Amicalement, en espérant t'être d'une aide quelconque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waban Aki
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 67
Age : 32
Localisation : rivière des Abénakis
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: angoisse   27/6/2007, 02:47

Allo les amis,
je vous remercie tous pour vos conseils précieux
j'ai bien fait de venir vous en parler à tous ici sur Liber Draconnis

Mes angoisses sont terminés
J'ai dis NON
et c'est moi qui prend le volant
pas mes émotions

j'ai lâché prise et je me fais confiance, en la vie aussi

encore merci :-)

Kordia,
Waban Aki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hibiscuss
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 114
Age : 47
Localisation : Paris
Emploi : AVS
Loisirs : chant, lecture,...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: angoisse   13/7/2007, 23:06

ha, ce fameux lâcher-prise, je l'adore... il m'a bien aidé celui-là.

Félicitations, tu as fais le bon choix Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: angoisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
angoisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire face à une angoisse
» comment j'arrive à surmonter mon angoisse...
» Angoisse
» Crise d'angoisse sur crise d'angoise !!
» Ma première crise d'angoisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: