Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ange Lailah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: L'ange Lailah   25/3/2007, 05:45

On retrouve le nom de Laila sous différente forme : Lailah, Leliel, Lailael, Layla. Cette entité est généralement considérée comme un ange faisant partie du folklore religieux juif. Son caractère est ambivalent puisqu’on le retrouve à la fois décrit comme ange « saint », « bénéfique » ou « lumineux » dans certains textes et comme un ange « déchu », « maléfique » ou « d’ombre » dans d’autres. Certains textes incluent dans leurs propos à la fois ces deux aspects considérés comme « contraires ».

Laila, est souvent appelé l’ange de la nuit – souvent considéré comme démoniaque- et son nom dérive du mot hébreu « lailah » qui signifie justement « nuit ». On dit d’ailleurs « Lailah tov » pour dire « bonne nuit ». On retrouve le terme dans le Livre de Job 3:3 : « Périsse le jour où je suis né, Et la nuit qui dit : Un enfant mâle est conçu ! ». Mais Laila est également décrit comme le « prince de la conception ». Dans ce verset de l’Ancien Testament, « lailah » ou la « nuit » est donc considéré comme à la fois maléfique et comme « supervisant » la conception.

Job dans ce texte maudit le moment de sa conception : « Ce jour ! qu'il se change en ténèbres, Que Dieu n'en ait point souci dans le ciel, Et que la lumière ne rayonne plus sur lui ! Que l'obscurité et l'ombre de la mort s'en emparent, Que des nuées établissent leur demeure au-dessus de lui, Et que de noirs phénomènes l'épouvantent ! Cette nuit ! que les ténèbres en fassent leur proie, Qu'elle disparaisse de l'année, Qu'elle ne soit plus comptée parmi les mois ! Que cette nuit devienne stérile, Que l'allégresse en soit bannie ! Qu'elle soit maudite par ceux qui maudissent les jours, Par ceux qui savent exciter le léviathan ! Que les étoiles de son crépuscule s'obscurcissent, Qu'elle attende en vain la lumière, Et qu'elle ne voie point les paupières de l'aurore ! […] » (traduction de Louis Segond, 1910).

Étant le « prince de la conception », Laila est donc responsable – ou le « superviseur » - de toute conception. Cet attribut a d’ailleurs, dans certaines traditions magickes ou spiritualités qui invoquent ou évoquent cet ange, fait de Laila une entité féminine, alors que les anges n’ont, par définition pas de sexe – bien que la plupart des représentations d’anges leurs donnent des traits masculins (de plus, le mot « ange » : malakh est un nom masculin). Laila est souvent comparée, parfois même assimilée, à Lilith, la première femme, ou démon féminin de la conception –bien que Lilith détruise habituellement le fruit de la conception. On associe également Laila à un ange « féminin » en raison de la sonorité féminine de son nom. Son nom ne ressemble pas aux noms habituels d’anges et ne comporte pas la terminaison « el » qui signifie « dieu » (bien qu’une graphie du nom soit « Leliel ».)

Selon le Zohar – étude approfondie de la Torah ou Pentateuque ; en particulier de la Genèse et l’Exode – Lailah est l’ange qui est chargé de protéger et garder l’esprit à sa naissance. Ce qui n’en fait pas une entité négative. Laila est donc en charge à la fois de la conception et de la protection des esprits conçus à leur naissance. Plusieurs prières existent d’ailleurs pour appeler l’ange de la conception. Ces prières demandent à l’ange Laila de favoriser la conception d’un enfant. Dans ces prières on promet de s’occuper et d’aimer l’enfant à naître et on remercie l’ange de son aide, sa protection et de cette création – toujours en rappelant le rôle principal de « dieu » auquel l’ange est soumis. Cette conception demeure possible par la grâce de « Dieu » dont l’ange est uniquement l’intermédiaire. L’ange permet la conception car « Dieu » le permet.

Laila préside donc sur la nuit et la conception, à la fois démon (ange déchu) et ange. Cependant, certains textes – qui analysent la Genèse, par exemple, Bereshit Rabba - disent qu’on peut retrouver une histoire qui raconte comment l’ange Lailah a combattu pour Abraham lors de ces affrontements avec les Rois. Ceci renforce l’image positive et bénéfique de l’ange. On retrouve aussi cette histoire dans « The Legend of the Jews » par Louis Ginzberg.

D’autres textes peuvent être trouvés sur l’ange Laila et mettent en évidence son lien avec la conception de la vie. On retrouve d'ailleurs plus d'occurence soulignant le lien avec la conception que le lien avec la nuit.

Dans son livre pour enfants « Before you were born », l’auteur et folkloriste Howard Schwartz aborde la nature de l’ange Laila d’une façon simple et très complète. L’auteur appelle Laila, la sage-femme des âmes. Il souligne que l’ange rassemble l’âme – ou l’esprit - et la semence pour ensuite s’assurer que cette semence, cette « graine » contenant maintenant une âme, sera déposée dans un ventre maternel. Laila accomplit cette tâche sur l’ordre de Dieu et va chercher l’âme dans le Jardin d’Eden. Il ordonne à l’âme d’entrer, de s’unir à la semence pour former le futur être humain.

L’auteur explique aussi qu’alors que l’enfant grandit dans le ventre de sa mère, l’ange Laila place une chandelle allumée à la tête de l’enfant – toujours dans le ventre – pour qu’il puisse voir d’un bout à l’autre de l’univers. Le Livre de Job 29 :3 évoquerait d’ailleurs cette lumière : « Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit : Oh ! que ne puis-je être comme aux mois du passé, Comme aux jours où Dieu me gardait, Quand sa lampe brillait sur ma tête, Et que sa lumière me guidait dans les ténèbres ! » Laila a également comme responsabilité d’apprendre à l’enfant à naître, la Torah ainsi que l’histoire de son âme. L’enfant à naître est pur et il fait d’ailleurs la promesse à Laila qu’il gardera son âme pure. L’ange lui montrera également le Ciel et l’Enfer. Lorsque l’enfant doit naître, l’ange éteint la chandelle et assiste la naissance. Mais lorsque l’enfant sort du ventre maternel, Laila frappe la lèvre de l’enfant avec son doigt (lui laissant cette petite marque ou pli que l'on a au-dessus de la lèvre) ce qui fait en sorte que l’enfant oublie tout ce qu’il a appris avant sa naissance. L’histoire souligne cependant que ce que l’enfant a appris ne disparaît pas vraiment. Ce qui explique certains souvenirs, connaissances. Le mythe rapporté par Schwatz continue en disant que Laila surveille l’enfant durant toute sa vie – une sorte d’ange gardien – et à sa mort, l’ange le guidera jusqu’au « ciel », vers un nouveau monde, devant Dieu où la personne devra rendre compte de sa vie passée sur « terre ».

Ce mythe fait de Laila, plus qu’un ange bénéfique, mais également un ange gardien. On peut retrouver ce mythe dans le texte : Midrash Tanhuma Pekude 3 qui fut publié en 1522. Cette histoire présente donc Laila comme l’ange qui sur l’ordre de Dieu, ira chercher une âme dans le Jardin d’Eden qu’elle obligera à naître. On ajoute parfois que l’âme refuse d’abord de se plier à la volonté de Dieu car elle se « rappelle » la souffrance de naître. Et donc cette âme aurait déjà vécu. Le texte cherche cependant en grande partie à souligner la présence de Dieu à chaque instant de la vie – avant même la conception. Il souligne également l’aspect essentiellement pur de l’âme humaine mais qui peut être influencée par le pourvoir du « mal ». Et finalement que à notre naissance – ou plutôt avant notre naissance, notre âme - nous avions la capacité de comprendre Dieu ainsi que les secrets de la Torah mais que nous oublions cette connaissance.

Texte de : Le Livre ouvert (http://lailaseshat.canalblog.com/archives/2007/03/21/4418384.html)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: L'ange Lailah   25/3/2007, 05:47

À lire :


  • Mysteries of the Angel
    Lailah
    / by Howard Schwartz. -- http://www.jbooks.com/interviews/index/IP_Schwartz_Lailah.htm
  • Angel Laila IN Wikipedia. -- http://en.wikipedia.org/wiki/Angel_Laila
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
shu
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 25
Age : 24
Localisation : la cachette d'alibaba
Emploi : sans emploi
Loisirs : se cultiver
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: L'ange Lailah   25/8/2007, 12:42

Laila a écrit:

Laila a
également comme responsabilité d’apprendre à l’enfant à naître, la
Torah ainsi que l’histoire de son âme. L’enfant à naître est pur et il
fait d’ailleurs la promesse à Laila qu’il
gardera son âme pure. L’ange lui montrera également le Ciel et l’Enfer.
Lorsque l’enfant doit naître, l’ange éteint la chandelle et assiste la
naissance. Mais lorsque l’enfant sort du ventre maternel, Laila frappe
la lèvre de l’enfant avec son doigt (lui laissant cette petite marque
ou pli que l'on a au-dessus de la lèvre) ce qui fait en sorte que
l’enfant oublie tout ce qu’il a appris avant sa naissance. L’histoire
souligne cependant que ce que l’enfant a appris ne disparaît pas
vraiment. Ce qui explique certains souvenirs, connaissances. Le mythe
rapporté par Schwatz continue en disant que Laila
surveille l’enfant durant toute sa vie – une sorte d’ange gardien – et
à sa mort, l’ange le guidera jusqu’au « ciel », vers un nouveau monde,
devant Dieu où la personne devra rendre compte de sa vie passée sur «
terre ».

c'est l'histoire que me racontait ma maman =)

merci ( en retard ) pour ce post .
_____________________________
shu exhumator
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: L'ange Lailah   26/8/2007, 00:59

Heureuse que cela te rappelle de beaux souvenirs Very Happy. J'ai beaucoup aimé cette légende...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
shu
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 25
Age : 24
Localisation : la cachette d'alibaba
Emploi : sans emploi
Loisirs : se cultiver
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: L'ange Lailah   26/8/2007, 02:25

Moi aussi ^^
mais aprés je me demandais toujours quesquelle avait fait au enfants qui ont un bec de lievre =S
(oui c'est idiot mais bon )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ange Lailah   Aujourd'hui à 15:35

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ange Lailah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz
» Prière à mon saint Ange Gardien
» In the arms of the angel (dans les bras de l'ange)
» PAZUZU Démons ou Ange ??
» L''ange premier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: Au-delà de notre Monde :: Anges et démons -
Sauter vers: