Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les rites de passage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guinz73
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 29
Localisation : Rhones-Alpes (Albertville)
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique (piano guitare), lecture, piscine, informatique
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Les rites de passage   23/3/2007, 23:54

Voilà, je me questionne un peu sur cela en ce moment...
Le rôle des rites de passage dans notre société.

Les anciennces cérémonies qui tendaient à montrer à l'enfant que le temps est venu pour lui de rentrer petit à petit dans le monde des "grands", se font de plus en plus rare dans notre société actuelle...

Il est évident que naturellement, l'ado tend à recréer des formes de cérémonies, comme les défis qu'ils se lancent, ou la grosse soirée après les épreuves du BAC...

Mais je me pose cette question. Est ce que l'intégrité de ces nouvelles cérémonie n'ont-elles pas affaibli le rôle du rite de passage, et donc, que de plus en plus de jeunes peuvent se sentir perdu et sans appuits, car n'ayant jamais reçut d'acception officiel des hommes et femmes? (les adultes quoi, mais je trouve ce terme un peu dérouant, car pouvant être adulte, sans être réellement vraiment et profondemment un homme et une femme dans toute sa conscience et son intégrité)

Amicalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sculler
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 848
Age : 53
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Les rites de passage   24/3/2007, 12:27

Eh bien, voilà une question anachronique !

Les "rites" de passage ont bel et bien disparu il y a des décennies voire des siècles de notre société occidentale.

Toutefois, il est vrai que nous en ressentons toujours le besoin dans notre corps et notre psychisme, et nous développons des rites de passages à différents âges qui ne semblent se raccrocher à aucune tradition culturelle, sont incompris des "autres" (adultes pour les adolescents par exemple, mais ça peut être ceux de la cité voisine qui sont ces "autres"), et se fixent souvent dans la violence, voire une véritable morbidité

Il a existé plusieurs rites de passage pour les hommes de ma génération.

Evidemment, les premiers émois sexuels, avec les premières participations à des "boums" le mercredi après midi dans la cave de l'un ou de l'autre, après des mois de bataille avec les parents. Cette victoire était déjà l'aboutissement d'un rite de passage, et on en ressortait grandi tout d'un coup !

Les bizuthages, soit au lycèe soit à la fac ou dans les écoles supérieures, qui véhiculaient une véritable tradition de plus d'un siècle (souvent de l'époque napoléonienne), permettaient de s'intégrer à une communauté avec ses symboles, ses mythes fondateurs et sa solidarité.

Il est regrettable justement que des dérives découlant du perte de sens en quelques années aient contraint, à juste titre, les autorités à interdire des pratiques devenues violentes, voire carrément barbares.

Enfin, pour nous les hommes, il y avait ce super-rite de passage qu'était le service nationnal. Rupture obligatoire pour tous avec le cercle familial -et je peux vous dire qu'il y avait des gamins de 19-20 ans qui pleuraient de ne plus voir leur mère tous les soirs !- obligation de se supporter les uns les autres, et même de se solidariser pour survivre, apprentissage à coups de pieds dans le cul des valeurs sociales comme le respect et le sens de l'honneur, bref, un super calibrage social qui a sans doute canalisé pendant des décennies les énergies qui débordent aujourd'hui des cités désoeuvrées.

Alors non, des rites de passage dignes de ce nom, sincèrement, je n'en vois plus dans le payasage social de notre pays (ni des pays voisins, d'ailleurs).

Par contre des simulacres vides de sens et aculturés, ça oui, on est capable d'en inventer tous les jours !

Sculler, désabusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiksis
Modérateurs
Modérateurs


Masculin
Nombre de messages : 637
Age : 30
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Les rites de passage   26/3/2007, 00:39

Ah oui, tout ce genre de rite que notre génération ne connait pas mis
a part les premiers émois sexuels, le reste ayant disparu car "trop
barbare" pour certains. Peut être dû au ramollissement de l'être
humain? mais ce n'est point le sujet.

Ces rites vont de paire avec les cycles que rencontre chaque être humain pour se construire:

a 7 ans, l'appartition de la conscience, le petit bonhomme commence a vouloir et a pouvoir comprendre ce qu'il se passe autour de lui
14 ans, le moyen bonhomme remet en cause ce que le monde lui a transmit et commence a chercher sa compréhention propre ainsi que les valeurs "adultes".
21 ans, le bonhomme continu a chercher sa compréhention et commence a intégrer les valeurs "adultes".
28 ans, la personnalité du bonhomme est complete et construite, mais il reste encore des tas de choses a apprendre.

Les rites sont pour moi simplement la pour aider a "voir" ces cycles et a les passer consciemment.
Bah ouai, notre pauvre ados qui sent qu'il change, il a rien qu'il lui dise ou il va, pourquoi..etc en plus des remises en questions qu'il se fait.
Donc forcément, il y en a qui essayent de fuir ces changements, d'autres les forcent, d'autres qui veulent garder les valeurs qui les ont jusqu'a maintenant porté.... et ca se répercute sur leur comportement.

Comme tu le dis Guinz, il n'y a rien d'officiel, ni dans l'acceptation de la nouvelle sphère ni dans un rite quelqu'il soit. La plupart de ces changements ce font donc par rites créés plutôt inconsciement et a l'aveuglette, d'ailleurs imposé par ceux qui forcent aux autres, ce qui ne convient pas a tout le monde naturellement, mais il rite il y a.

_________________
France, 2008 : Les projets architecturaux visant ostensiblement a réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie sont bloqués pour "Délit de sale gueule".
IDEOmag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Les rites de passage   26/3/2007, 02:04

Ce soir, je ne suis pas d'humeur à être très "intellectuelle", et je n'ai pas envie de faire de recherches outre mesure. Ni même à partager les recherches que j'ai déjà fait...

Et je ne parle pas de rites très définis, car ils ne le furent pas... mais je me souviendrai toujours de mon passage à mon état de femme... C'est biologique et naturel... sans surprise. Et cela ne changea pas grand chose quand si je repense... Mais pourtant ce fut très significatif et déterminant... malgré moi... je dirais...

ah ces lunes rouges Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
Maerope
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 35
Localisation : Dans le gris et le flou
Emploi : Juriste en entreprise
Loisirs : ben... Boire, manger, Dormir... et B... ien d'autres choses
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Les rites de passage   27/3/2007, 15:06

Moi des rites de passages, j'en vois encore pleins...Very Happy

Laila a trés justement soulignée que pour nous, les femmes, cela ce fait naturellement, avec l'apparition des premiéres régle, qui font de nous des femmes à part entiére, c'est à dire logiquement capable de reproduction (bien que cela ne soit pas toujours le cas Rolling Eyes ).
Je sais qu'en espagne, un des rites associé à ce passage était de suspendre au sus et au vu de tout le village, les superbe culotte renforcées afin de signaler que la fille de la maison était femme donc, propre à prendre un mari.
Le mariage lui même constitut un rite de passage à part entiére (peu importe la ceremonie, je m'attache au symbole) qui fait passer l'individu de l'etat ou il agit pour lui, à celui ou il agit pour d'autres (la famile, le foyer ect...)
La naissance du premier enfant est egalement un evenement symbolique rythmé par plusiseurs rites de passages (baptême, presentation à la famille, premier bain ect...)
L'obtention des diplomes me pârait toujours symboliser un rite de passage, de l'état d'étudiant à celui de "sachant," et s'accompagne bien souvent de tout un ceremoniel suivant les facultés, les écoles et les divers niveaux...
Bref, tout ça pour dire que nombreux sont ceux qui ont disparus, ou ce sont vidés de leur sens, et que, c'est sur, un homme ne deviens plus un homme parce qu'il a tué son premier gibier ou un chef parce qu'il a conquis sont premier pays... Mais tout de même, certains survivent encore, qui découle d'une grande et ancienne tradition, et je pense (mais ce n'est là que mon avis, bien entendu) que les rites conservent tout leurs sens et leur symbolisme important, mais que ce sont les hommes qui ne savent pas les voir et les comprendre comme tels.

Bien à vous,fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouaparis.spaces.live.com/
dragos_le_voivod
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 49
Localisation : La passe de Birkaü, en haut à droite...
Emploi : Prêteur de livres pour adolescent
Loisirs : Lecture / JdR / Ecriture / Cinéma / TV / Cuisine
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Les rites de passage   27/3/2007, 21:45

Tout à faire d'accord avec Maérope Very Happy

Et j'ajouterai que, pour ceux d'entre nous qui suivent un enseignement où une voie, de nombreux rites où rituels ponctuant notre progression peuvent s'apparenter bel et bien à de rites de passages...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinz73
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 29
Localisation : Rhones-Alpes (Albertville)
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique (piano guitare), lecture, piscine, informatique
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les rites de passage   31/3/2007, 03:18

Je trouve tout cela très interessant. Mais pour relancer le débat, je vais d'abord me questionner et ensuite développer...

Si pour les femmes, un certain ordre naturel est déjà un rite de passage. Qu'en est-il de moi, qui ne suis qu'homme? Je ne peux pas me ratacher à mon corps que par l'incompréhension qu'il y règne durant l'adolescence, et à part quelque "remarque" de la part de mon "3ème bras", je n'y vois pas grand chose d'aussi significatif et symbolique pour me dire "maintenant tu deviens un homme"...

Pour moi la plus grande problèmatique se trouve dans cette période, dont ce choix, j'en suis conscient, doit être influencé par ce qui c'est passé pour moi durant cette période.

Pourtant je constate un manque d'échange, de contact et de compréhension ado/adulte, par la symbolique, qui me parait en être peut être le principale problème. Après en faire un phénomène socio-culturel, où la symbolique devient de plus en plus matériel et égocentrique, me parait un peu poussé.
Mais c'est pourtant dans ce contexte qu'il me semble que la transmission des valeurs par des symboles beaucoup plus spirituels, est un énorme manque aujourd'hui.
Les quelques restes du symbolisme qui nous a été légué par le christianisme, est pris en conscience par ceux qui y sont sensible. Pour les autres, à quoi de spirituel peuvent-ils s'attacher dans un monde aussi rationnel, où tout est calculé?
Pourquoi s'étonner que de plus en plus de jeune, déglinguent, aillent voir des psy, etc etc... Mais qui va leur expliquer, et leur raconter par des codes symboliques, par la parole et l'échange, ce que la société ne dit plus?

C'est sur ces points que je souhaite entendre votre point de vue, sur la période de l'adolescence, cette période de grand changement et de chamboulement...

Si tout cela n'est pas bien clair, n'hésitez pas à me le faire savoir, ce post est un premier jet...

Amicalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maerope
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 35
Localisation : Dans le gris et le flou
Emploi : Juriste en entreprise
Loisirs : ben... Boire, manger, Dormir... et B... ien d'autres choses
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Les rites de passage   3/4/2007, 18:41

Effectivement, tu n'es pas clair...
Que veux tu, au juste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouaparis.spaces.live.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rites de passage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rites de passage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» Enquêtes et révélations - Rites secrets et pouvoirs occultes
» passage de la nuit des sens à la nuit de l'esprit
» Passage obligé, avec plaisir :-)
» traduction d'un passage de Herder, p 28 et 29

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: