Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Détachement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tiksis
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 637
Age : 31
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Le Détachement   17/3/2007, 03:08

Le détachement



C’est une grande question ça : qu’est ce que le détachement ?

Vivre sa petite vie tranquille sans se préoccuper de celle des autres ?
Ne pas créer de lien avec quelqu’un ou quelque chose ?
Quitter la matière pour n’être qu’esprit ?


Rien de tout cela je pense. C’est savoir couper des liens lorsqu’ils sont devenus inutiles. C’est vivre l’instant présent et s’attacher a quelque chose en sachant que l’instant d’après peut nous enlever cette chose. C’est profiter de la vie, laisser les changements nous porter, laisser partir l’ancien pour accueillir le nouveau, c’est oublier son ego.

Le détachement ne veut pas dire ne pas s’attacher, ça veut dire accepter les changements et le fait que nous ne pouvons tout contrôler.

Le détachement est pour certains synonyme d’insensibilité, car il permet de ne pas être affecté outre mesure par ce qui nous entoure. (Je parle d’expérience la Laughing). Ce n'est pas non plus du "je m'en foutisme", c'est a dire ce n'est pas se préoccuper uniquement de son petit monde, c'est se respecter soi même tout en respectant les autres.


Se détacher de la souffrance d’autrui ne veux pas dire y être insensible. C’est rester soi même et dans soi même de façon à ne pas être affecté par cette souffrance, ce qui n’empêche pas de ressentir de la compassion. C’est savoir faire le tri entre ce qui nous appartient et ce qui ne nous appartient pas (exemple : les émotions, ne pas se laisser submerger par les émotions d’autrui).


Et cela en va de même avec les personnes à mon sens. Si une personne ne m’apporte plus, je ne vais plus vers elle. Si je n’apporte plus rien à une personne, elle ne viendra plus me voir, mais si je lui apporte encore, je ne rejetterai pas cette personne et lui accorderai de mon temps avec plaisir. Se détacher d’une personne ne signifie pas la rejeter. Et c’est un concept qui s’applique aussi au niveau relationnel. Si une relation ne m’apporte plus, je la laisse filer et accueille le nouveau.


Dans le détachement il y a aussi une notion de prendre du recul par rapport a une situation par exemple. Se détacher de ce qui nous empêche de voir clair (jugement, émotions fortes…) pour voir l’ensemble. En quelque sorte, c’est savoir se positionner en temps que personne et non en temps que sentiment, ou en temps qu’incarnation de sentiment. C’est aussi savoir oublier ses petits soucis pour pouvoir écouter les voix des esprits.


Le détachement est vraiment pour moi le fait de couper les liens a quelque chose qui ne me nourrit plus, sans lui tourner le dos, mais prêt a accueillir ce qui me nourrira et me fera avancer. Quelque part, c’est accepter le changement, c’est renoncer à l’illusion du « pouvoir » que je crois avoir sur le monde pour me laisser aller dans le courant de la vie. C’est avoir une pleine confiance en ce que j’appelle les Tunkashila (en Lakota « les esprit », « les grands pères »), en Dieu quoi. C’est aussi un travail d’humilité, que l’ego ne facilite pas forcément, donc un travail de lacher-prise envers le contrôle que l’ego veut posseder.


En bref, se détacher est a mon sens être libre comme le vent, s’affranchir de toutes les barrières (formées par non même ou influencées par l’extérieur), de tous les liens, pour se laisser porter pas les courants de la vie et être véritablement sans limites.
Du moins, c’est un pas vers ceci !

Voici ma parole

_________________
France, 2008 : Les projets architecturaux visant ostensiblement a réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie sont bloqués pour "Délit de sale gueule".
IDEOmag


Dernière édition par le 29/3/2007, 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gémeaux
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 365
Age : 31
Localisation : Angers
Emploi : Etudiant
Loisirs : variés
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   17/3/2007, 10:32

Je te fais mon disciple ami chevelue blonde.


Le detachement nous permet seulement de ne pas souffrir à la place des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiksis
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 637
Age : 31
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   17/3/2007, 16:38

hm j'ai oublié de préciser que ce que j'ai écris n'est pas une leçon de moral ni une vérité absolue, juste ce que je pense, donc vos idées sont aussi les bienvenues.

Euh Gémeaux.... je peux refuser au moins?? et je sais pas ou t'es allé chercher le fait que j'ai une chevelure blonde mais bon

_________________
France, 2008 : Les projets architecturaux visant ostensiblement a réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie sont bloqués pour "Délit de sale gueule".
IDEOmag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isha
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   17/3/2007, 16:59

Aïe Aîe, Tiksis, attention on touche pas aux blondes ici, c'est dangereux...

The Blond Power is here...

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Gémeaux
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 365
Age : 31
Localisation : Angers
Emploi : Etudiant
Loisirs : variés
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   17/3/2007, 19:12

la photo du guitariste qui a fait baver les pépés d'ici, si mes souvenirs sont bon, c'etait un blonde avec cheveux long? oO



ou alors je manquais de detachement quand j'ai regardé cette photo. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jidty
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 31
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   17/3/2007, 21:03

Personnellement , je ne l'aime pas ce mots, "détachement". Il s'agit là surtout de mon interprétation personnel...
Ce que tu nous d'écris Tiksis est pour moi ce que je nomme le lâcher-prise.Very Happy

Cordialement
Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Guinz73
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 29
Localisation : Rhones-Alpes (Albertville)
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique (piano guitare), lecture, piscine, informatique
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   17/3/2007, 23:22

le détachement, le lacher prise, le recul, la sagesse, la clairvoyance, l'humilité... tant de mots... peut importe son nom... cet état d'esprit me parait clairement et justement pensé, élaboré et aboutis...

Ce message de Tiksis m'a beaucoup touché (surement parcequ'en ce moment je suis en plein dedans le détachement... ^^)... savoir prendre ce genre d'initiative à souhait est surement un des meilleurs outils à mon goût, pour morfler un peu moin dans la vie...

Amicalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finstern
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 32
Localisation : Montpellier
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jeux, film, figurines, roller, bokken...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   18/3/2007, 17:56

J aime beaucoup ce que tu as dis Tiksis.

Guinz73 a écrit:
le détachement, le lacher prise, le recul, la sagesse, la clairvoyance, l'humilité... tant de mots... peut importe son nom... cet état d'esprit me parait clairement et justement pensé, élaboré et aboutis...

Je pense qu il existe de nombreux concepts se ressemblant, eux memes tres differents selon la personne qui les emploie.
Mais je pense que l application au quotidien de ces idées est directement liée a la facon dont tu aborde les choses pour conclure par ce concept.

En est tu arrivé a penser ca parceque la vie te semble trop dure et que tu cherche a lacher la pression?
Es tu a la recherche de l Equilibre où les emotions de chaquns sont percues mais ne trouble personne?
Es tu desintéréssé des autres qui ne t apporte rien, et il te faut une bonne explication philosophique a ton comportement?^^

Ya une infinité de situation possible menant a ce genre de raisonement et je pense que c est a ca qu on doit les si nombreuses appelations differentes pour des concepts quasi similaires.
Je dirai donc qu il est important de faire la difference entre ces appelations, car qu on le veuille ou non chacune a un timbre particulier lorsqu elle sonne a l oreille des gens...

Donc j aime bien le terme de detachement. Il est tres neutre et s applique a tout, j y vois aucune pretention et aucun excés de sagesse.
Rajouté a ca une description du concept au poil by Mr Tiksis.
Je dis Bravo. +2 points!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhorianne
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire...
Emploi : Etudiante
Loisirs : Tout un tas de choses (^^)
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   19/3/2007, 01:05

Je dois être trop conservatrice pour apprécier à sa juste valeur ton topic Tiksis Rolling Eyes ...
Je n'aime pas lorsque les choses changent alors que tout va bien, je ne supporte pas l'idée de me dire "tiens, finalement ça ne m'apporte plus que du négatif... ça ne va plus... cette personne ne m'intéresse plus... passons à la suite..." sans me demander pourquoi et comment ça a pu se produire... En laissant simplement les choses aller...
Bien au contraire, j'aurais plutôt tendance à me battre corps et âme pour comprendre et seulement peut-être q'après m'être épuisée à cette tâche, je lâcherais prise...
Je n'aime pas abandonner les choses trop facilement, peu importe de quoi il s'agit...
Même si je reconnais que parfois voire même souvent, le détachement est nécessaire... du moins pour moi, lorsqu'il est mûrement réfléchi...

En fait, je crois que c'est cela qui 'ma quelque peu heurtée dans ton topic et qui a fait que je n'ai pas réellement accroché... le côté peut-être un peu "tiens, ce n'est plus en accord avec moi, bon ben tant pis, je jette" (désolée d'être peut-être un peu crue), mais je pense que ceci doit sans doute venir d'une incompréhension de ma part Wink ...

En clair, ce que je voulais dire c'est que pour moi, le détachement est une bonne chose lorsqu'il y a de bonnes raisons... qu'il doit y avoir quelque part un équilibre... Sinon, je trouve ça trop facile ...

Voili voilou Wink

Elho, qui doit sans doute être à côtés de ses pompes... comme bien souvent Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://penseeopaline.blogspot.com/
Guinz73
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 29
Localisation : Rhones-Alpes (Albertville)
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique (piano guitare), lecture, piscine, informatique
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   19/3/2007, 03:00

Je suis ok pour t'accorder cela Finstern, mettre tout dans le même sac pour des variations tellement subtiles, mais aussi tellement riches... C'était maladroit de ma part ^^

Elhorianne, à vrai dire, je sais pas vraiment où tu veux en venir... Tu dis que tu n'aime pas lorsque les choses changent alors que tout va bien... Mais si tout va bien, pourquoi les choses changeraient? Ce que je veux dire par là, c'est que pour ma part dans ma vie, j'ai constaté que le destin m'emmène là où je dois aller, même si tout à l'air d'aller... Il y a tellement à apprendre, et nous ne pouvons pas tout avoir...
J'ajouterais à cela, que je déteste stagner au même point, même si tout roule dans ma vie et que tout à l'air d'être pour le mieu, j'ai plutôt tendance à repartir en quête... Enfin c'est assez dur à expliquer le pourquoi de cette façon d'agir...

Amicalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finstern
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 32
Localisation : Montpellier
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jeux, film, figurines, roller, bokken...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   19/3/2007, 03:50

Lol np Guinz c etait pas un repproche ou alors desolé si ca t as semblé comme tel ^^ J voulais juste preciser ma pensée sur ce point : ) d ailleurs elle reste a prouver, c est pas une demi page de texte qui ferait office de preuve la dessus : )

J te comprend Elho, c est vrai que cette forme de detachement pourrait vite tourner a de l egoisme "jemenfoutiste"^^
Dans l absolu c est juste une base conceptuelle que nous a présenté Tiksis (enfin je crois^^) c est pour ca que j aime bien sa presentation : )

Sans une solide reflexion il ne donnera de toute facon rien de bon a agir de cette maniere...
Chaque evenement heureux que ce que nous apelons le destin a pu nous apporter lorsque tout espoir semblait perdu nous encourage d ailleurs a "prendre patience", "laisser faire les choses", "accepter les autres tels qu ils sont" etc.
Ce genre de details, ajoutés notre disposition naturelle a s accrocher a ce a quoi on tient, ne fait qu equilibrer la balance lorsqu on donne leur vraie valeur aux choses...

Du coup je ne pense pas qu on puisse vraiment placer d echele pour mesurer quel degres de detachement et quel degres d atachement mettre dans sa reflexion.
Je pense tout simplement qu on doit juste s efforcer d etre le plus sesible a chaqune de nos perception et faire nos choix en fonction de cela...

Comme je le disais pour moi ce n est rien de plus qu un concept.
Plus il est precis et realiste et plus il pourrait m aider a "classifier les arguments" dans ma reflexion, de la meme maniere que mon atachement, ma sensibilité, mes habitudes etc sont ordonnées en fonctions d autres concepts qui leurs sont appropriés.

En gros rien ne dis que la decision finale sera de lacher les amares lorsque tout interet personnel est perdu : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhorianne
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire...
Emploi : Etudiante
Loisirs : Tout un tas de choses (^^)
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   20/3/2007, 01:33

Finstern a écrit:
J te comprend Elho, c est vrai que cette forme de detachement pourrait vite tourner a de l egoisme "jemenfoutiste"^^
Dans l absolu c est juste une base conceptuelle que nous a présenté Tiksis (enfin je crois^^) c est pour ca que j aime bien sa presentation : )
Merci Finstern d'avoir mieux exprimer ma pensée Wink
C'est à ça que je voulais en venir Guinz Wink


Guinz73 a écrit:
Elhorianne, à vrai dire, je sais pas vraiment où
tu veux en venir... Tu dis que tu n'aime pas lorsque les choses
changent alors que tout va bien... Mais si tout va bien, pourquoi les
choses changeraient? Ce que je veux dire par là, c'est que pour ma part
dans ma vie, j'ai constaté que le destin m'emmène là où je dois aller,
même si tout à l'air d'aller... Il y a tellement à apprendre, et nous
ne pouvons pas tout avoir...
J'ajouterais à cela, que je déteste
stagner au même point, même si tout roule dans ma vie et que tout à
l'air d'être pour le mieu, j'ai plutôt tendance à repartir en quête...
Enfin c'est assez dur à expliquer le pourquoi de cette façon d'agir...
En fait, je dirais qu'en ce qui concerne les changements, c'est un point de vue plutôt personnel Wink ...
J'ai également constaté que les "destin" fait assez souvent bien les choses pour nous conduire là où il nous faut aller, seulement personnellement, je n'aime absolument pas les changements... les perturbations... Surtout lorsque je me plaît dans une situation... et ce pour diverses raisons... La peur de l'inconnu, de l'avenir, de l'instabilité, de la souffrance, des jours sombres et gris et j'en passe...
Enfin, pour répondre à ta question pourquoi aurais-je peur des changements alors que tout va bien?
Parce que bien souvent cela ne se fait pas sans peine, que cela annonce un retour à une instabilité alors que j'avais déjà eu tant de mal à retrouver un équilibre...
Et pourquoi les choses changeraient si tout va bien?
parce que les choses changent toujours... Ce qui est assez logique, puisqu'il nous faut avancer...

Mais je pense que tout ceci est un peu hors sujet Wink ...
Je ne suis pas sûre de m'être mieux expliquée Rolling Eyes ... Désolée, mais comme toi, je sèche un peu sur la façon de m'exprimer à ce sujet Rolling Eyes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://penseeopaline.blogspot.com/
Elhorianne
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire...
Emploi : Etudiante
Loisirs : Tout un tas de choses (^^)
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   20/3/2007, 01:57

Meuh non Wink ...
Cela dit, je suis tout à fait d'accord... C'est un très vaste sujet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://penseeopaline.blogspot.com/
Tiksis
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 637
Age : 31
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   20/3/2007, 18:57

Hop! la charetomètre est redescendu dans le orange, je vais avoir l'occasion de répondre a tout ce qui a été dis! Smile bah voila Elho, Guinz et Finstern ont tous les deux répondu ce que je pensais!
.
Effectivement, ce que je présentais était ma facon de voir les choses conceptuellement, c'est a dire qu'il n'y a pas la phase de reflexion "dans cette épreuve, est-ce juste que je me détache et passe a autre chose, ou au contraire la vie me teste-t-elle dans ma persévérance?"
Ca n'a pas l'air très subtil comme choix, d'autant plus que ce sont les opposés mais pourtant ca reste parfois une question délicate.
Qu'est ce qui m'apporte vraiment, de quoi est ce que j'ai besoin maintenant?
c'est ca la question. Car vous l'avez surement expérimenté, ce n'est pas parce que vous êtes attaché a quelque chose que ce quelque chose vous apporte. C4est d'ailleurs bien loins parfois.


Et la dessus, pas de réponse miracle, vous vous en doutez bien. Simplement il y a un temps pous se battre pour ce que nous voulons avoir, et un temps pour s'en détacher et passer a autre chose. Et personne d'autre que vous ne sais ce que vous devez faire, le choix nous appartient, nous n'allons pas cracher dessus!

Citation :
En fait, je crois que
c'est cela qui 'ma quelque peu heurtée dans ton topic et qui a fait que
je n'ai pas réellement accroché... le côté peut-être un peu "tiens, ce
n'est plus en accord avec moi, bon ben tant pis, je jette" (désolée
d'être peut-être un peu crue), mais je pense que ceci doit sans doute
venir d'une incompréhension de ma part Wink ...

Oui, c'est une des faces du détachement. Mais pour moi, se détacher de quelque chose n'est pas le jeter mais le laisser sur notre route car cette chose nous a appris tout ce qu'elle devait nous apprendre. Rien n'empêche de récupérer a tout moment ce quelque chose.

Je m'explique: par exemple, il y a quelques années je m'étais mis un masque d'impassibilité sur la figure, hop, plus aucune émotion ne passe. C'est quelque chose qui m'a probablement sauvé car je n'étais a ce moment pas assez fort a l'interieur de moi pour me dévoiler aux autres. Une fois que j'ai dépassé ce truc, en bien je me détache de ce masque et ce qui est acquis est acquis, c'est a dire que je n'ai plus besoin de ce masque mais qu'a tout moment je peux le remettre si c'est necessaire.

Tu vois? je ne l'ai pas jeté, je suis passé a autre chose, je l'ai laissé sur ma route en gardant la lecon.

Citation :

J'ai également
constaté que les "destin" fait assez souvent bien les choses pour nous
conduire là où il nous faut aller, seulement personnellement, je n'aime
absolument pas les changements... les perturbations... Surtout lorsque
je me plaît dans une situation... et ce pour diverses raisons... La
peur de l'inconnu, de l'avenir, de l'instabilité, de la souffrance, des
jours sombres et gris et j'en passe...
Enfin, pour répondre à ta question pourquoi aurais-je peur des changements alors que tout va bien?
Parce
que bien souvent cela ne se fait pas sans peine, que cela annonce un
retour à une instabilité alors que j'avais déjà eu tant de mal à
retrouver un équilibre...
Et pourquoi les choses changeraient si tout va bien?
parce que les choses changent toujours... Ce qui est assez logique, puisqu'il nous faut avancer...

Regardes peut être du côté de tout vouloir contrôler. Quand j'ai des moments ou j'aime pas les changements, c'est souvent que je m'accrochea ce que je crois contrôler, les moments ou je manque de détachement par rapport a moi même quoi (ou du lâcher-prise envers mes craintes et illusions, comme tu préfères Jidty).

_________________
France, 2008 : Les projets architecturaux visant ostensiblement a réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie sont bloqués pour "Délit de sale gueule".
IDEOmag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhorianne
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire...
Emploi : Etudiante
Loisirs : Tout un tas de choses (^^)
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   20/3/2007, 19:28

Mouarf... et tu crois qu'il finira par repasser au vert, le charetomètre^^?

Tiksis a écrit:
Oui, c'est une des faces du détachement. Mais pour moi, se détacher de quelque chose n'est pas le jeter mais le laisser sur notre route car cette chose nous a appris tout ce qu'elle devait nous apprendre. Rien n'empêche de récupérer a tout moment ce quelque chose.
Oui, mais bon, on joue un peu sur les mots quand même Rolling Eyes ...
On ne peut pas toujours faire ce petit retour en arrière, mêmesi on pense que... cela dépend de la chose en question, de la situation, de la personne Rolling Eyes ...
Dans certains cas, se détacher est plus souvent synonyme de "jeter" (même si ce n'est pas le terme le plus approprier, je le reconnais Wink )
D'où le fait, que selon moi, cela demande réflexion (c'était juste sur ce point que je voulais revenir... Bon après, je reconnais, j'ai dérapé Rolling Eyes )
Enfin, si c'était simple pour lancer le concept, je suis d'accord avec toi Wink


Tiksis a écrit:
Regardes peut être du côté de tout vouloir
contrôler. Quand j'ai des moments ou j'aime pas les changements, c'est
souvent que je m'accrochea ce que je crois contrôler, les moments ou je
manque de détachement par rapport a moi même quoi (ou du lâcher-prise
envers mes craintes et illusions, comme tu préfères Jidty).
Ne t'inquiète pas, je sais que le "contrôle" est un de mes plus grands défauts, mais la vie m'a ainsi faite...
dans une journée je passe plus de temps à observer, analyser, réfléchir, tenter de comprendre, prévenir qu'autre chose... Mais je m'y suis faite...
Enfin, c'est surtout par période Wink ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://penseeopaline.blogspot.com/
Finstern
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 32
Localisation : Montpellier
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jeux, film, figurines, roller, bokken...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   21/3/2007, 01:42

re^^ (au fait Elho, il fait peur ton nouvel avatar No )

Elhorianne a écrit:

Tiksis a écrit:
Oui, c'est une des faces du détachement. Mais pour moi, se détacher de quelque chose n'est pas le jeter mais le laisser sur notre route car cette chose nous a appris tout ce qu'elle devait nous apprendre. Rien n'empêche de récupérer a tout moment ce quelque chose.
Oui, mais bon, on joue un peu sur les mots quand même Rolling Eyes ...
On ne peut pas toujours faire ce petit retour en arrière, mêmesi on pense que... cela dépend de la chose en question, de la situation, de la personne Rolling Eyes ...

Bah si il le jete il le jete c est la vie, le fait est qu il a obtenu une chose sur son chemin grace a un choix, a partir de la il sait quelquepart qu il peut le faire, et donc le refaire.
C est ma facon de voir en tout cas... oups

Elhorianne a écrit:

Ne t'inquiète pas, je sais que le "contrôle" est un de mes plus grands défauts, mais la vie m'a ainsi faite...
dans une journée je passe plus de temps à observer, analyser, réfléchir, tenter de comprendre, prévenir qu'autre chose... Mais je m'y suis faite...
Enfin, c'est surtout par période Wink ...

On doit etre nombreux a en etre passé par la dans le fond. Tout a l heure Tiksis parlais d un masque d impassibilité je crois... Chacun ca methode j imagine.
Perso ce fut me ramolir derriere un masque de stupidité qui fut ma methode. Me detacher completement de ce que les autres pouvait dire de moi en conditionant leur comportement, puis rebatir completement mon esprit par cycles de un an...
Cela dit l aspet "controle absolu" est plutot fastidieux et lourd au quotidien et meme si il est plus difficile de reevnir complement a la normal je suis tou de meme content d en etre arrivé a un comportement "naturelmement calculé". Donc plus besoin de se forcer.

Oups le sujet glisse^^ heureusement que c est le post d un modo sinon ca serait dangeureux Rolling Eyes


Cela dis Tiksis come tu le disais tu ne precise pas l etape reflexion, et c est celle la qui m interesse : )
Alors di moi est ce que c est a ce moment la que chacun fait son choix usant a volonté de ses experiences passées?
Ou alors est il necessaire de se detacher de notre environnement? de ne garder que ce qui est interessant pour soi?
Ou alors faut il se refuser a se laisser aller de cette facon?^^ que ce comportement est egoiste, barbare inhumain, antinaturel et j en passe : ) ?

Non pas que j te demanderai vraiment ce que tu pense que les gens devraient faire de ce concept, mais j imagine que tu sera d accord pour dire que chaque concept a ces avantages et ses inconvenients.
Comme par exemple faire oublier certains aspects (peur, doute, emotion...) de la realité a celui qui s y plonge, ou a lors une perte relative du pouvoir de choix de l individu...
Bref j aimerai donc savoir ce que tu pense du "detachement" que tu nous a presenté^^

(j espere que je n ai pas été trop flou dans ce que je viens de dire^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhorianne
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 179
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire...
Emploi : Etudiante
Loisirs : Tout un tas de choses (^^)
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   21/3/2007, 01:58

Finstern a écrit:
re^^ (au fait Elho, il fait peur ton nouvel avatar No )
T'inquiète pas va Wink ... Ca va passer Wink

Finstern a écrit:
Elhorianne a écrit:

Tiksis a écrit:
Oui, c'est une des faces du détachement. Mais pour moi, se détacher de quelque chose n'est pas le jeter mais le laisser sur notre route car cette chose nous a appris tout ce qu'elle devait nous apprendre. Rien n'empêche de récupérer a tout moment ce quelque chose.
Oui, mais bon, on joue un peu sur les mots quand même Rolling Eyes ...
On ne peut pas toujours faire ce petit retour en arrière, mêmesi on pense que... cela dépend de la chose en question, de la situation, de la personne Rolling Eyes ...

Bah si il le jete il le jete c est la vie, le fait est qu il a obtenu une chose sur son chemin grace a un choix, a partir de la il sait quelquepart qu il peut le faire, et donc le refaire.
C est ma facon de voir en tout cas... oups
Bah oui et non Rolling Eyes ... Enfin du moins pour moi ...
Enfin je pense toujours que cela dépend de la situation Rolling Eyes ...
Je pensais notamment aux détachements vis-à-vis des êtres qui nous entourrent...
Si tu prends une personne dont tu penses qu'elle te devient "inutile" et que tu décides de t'en détacher (même si je pense que parfois cela se produit de façon naturelles, d'un commun accord... que cela peut-être vraiment nécessaire, et bénéfique) et que X années plus tard te tu dis que tu as fais une bourde ou qu'elle te serait à nouveau "utile" dans ton petit monde, ben c'est vraiment pas dis que le retour en arrière puisse se faire...
Mais ce n'est qu'un exemple Rolling Eyes ...

Enfin, d'où le ait que j'en reviens toujours à la même chose... Le détachement oui, mais avec réflexion ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://penseeopaline.blogspot.com/
Finstern
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 32
Localisation : Montpellier
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jeux, film, figurines, roller, bokken...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   21/3/2007, 06:03

En fait tu as raison de donner un contre exemple, ca montre que la logique ne fonctionne pas.

Voyons voir... il devrait y avoir un moyen de regulariser la situation des hypotheses sans papiers...

Maintenant que j y pense je vois pas pourquoi il serait necessaire de partir du point ou on a "jeté" une autre personne. C est une situation initiale qui pourrait etre mais qui ne correspond pas a la base du concept.
Maintenant que j y repense c est peut etre lmié a ce que tu pensais dés le debut du message de Tiksis. En fait ce concept peut mener sur des decisions "agressive" d un point de vue relationnel, mais cela depend uniquement de l application que tu en fait. De ce point de vue je doute que Tiksis, moi ou Guinz nous mettrons ds une situation aussi irreverssible que celle que tu propose... Du moins pas de facon volontaire, ou alors dans un cas extremement particulier.

Cependant tu touche un point important, on ne peut pas forcement revenir en arriere. Je dis cela parceque ce qui s est produit dans le passé a été créé par des conditions qui ne sont plus les meme aujourdhui. Il y aura donc forcement une difference entre les 2 situations.
Pour ce probleme je me dis qu on ne devrait pas chercher a ateindre un but, comme de retrouver la meme relation que dans le passé, mais plutot de terminer sa reflexion sur le choix qu on s apprete a faire et non a la finalité que l on vise.
Par exemple il serait preferable d essayer de reprendre contact et non esperer renouer des lien grace a cela.
Voilou : )

ps: si si j te jure il fait peur ton avatar: ) c est quoi exactement d ailleurs?
Au fait quand tu dis que "ca va passer", tu parle de l image ou de la peur? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiksis
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 637
Age : 31
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   21/3/2007, 20:50

Finstern a écrit:
Alors di moi est ce que c est a ce moment la que chacun fait son choix usant a volonté de ses experiences passées?

Ca me parait évident, dans mon cas du moins. Tout ce que je sais, je l'ai appris quelque part, c'est indéniable. Dans le futur j'y crois pas trop alors je vote pour le passé!

Finstern a écrit:
Ou alors est il necessaire de se detacher de notre environnement? de ne garder que ce qui est interessant pour soi?

Oui, je le pense. regardes autour de toi.Vois tu un animal inutil pour la terre? vois tu un végétal ininteressant pour elle?
En tout cas je n'en vois pas moi, car tout ce dont la terre n'as plus besoin n'éxiste plus sur terre.
Et de mon humble avis, il est plus qu'important de ne garder ce qui est interesant pour moi. Ce qui ne me sert a rien n'a aucune raison d'être en moi, ca me boufferai de l'énergie pour rien.
Je ne dis pas de se détacher de son environnement, seulement ce qui ne nous sert plus.
Et de toute facon, se détacher ne se fait pas d'un minute a l'autre, tout comme le changement ne se fait pas (ou rarement) d'une minute a l'autre. C'est quelque chose de continu, et de tellement naturel que je ne m'en rend pas toujours compte. Quelque chose d'ancien part, quelque chose de nouveau arrive. Il m'arrive de voir des mois après que je me suis détaché de quelque chose, comme d'une relation ou d'une facon d'être.....

ce que je pense du détachement que je vous ai présenté... Suspect ben c'est ce que je vous ai présenté! je ne suis pas allé cherché dans le dico tout ca!

Finstern a écrit:
Comme par exemple faire oublier certains aspects
(peur, doute, emotion...) de la realité a celui qui s y plonge, ou alors une perte relative du pouvoir de choix de l individu...

Oui je l'ai dis dans mon premier post, cela amène des personnes a penser que se détacher est synonyme d'insensibilité. Non, je ne m'en fais pas de se côté la car je n'ai jamais réussi a me détaché de quelque chose dont je n'avais plus besoin, les "hasards" de la vie surement...


Ehlorianne a écrit:
Enfin je pense toujours que cela dépend de la situation Rolling Eyes ...
Je pensais notamment aux détachements vis-à-vis des êtres qui nous entourrent...
Si
tu prends une personne dont tu penses qu'elle te devient "inutile" et
que tu décides de t'en détacher (même si je pense que parfois cela se
produit de façon naturelles, d'un commun accord... que cela peut-être
vraiment nécessaire, et bénéfique) et que X années plus tard te tu dis
que tu as fais une bourde ou qu'elle te serait à nouveau "utile" dans
ton petit monde, ben c'est vraiment pas dis que le retour en arrière
puisse se faire...
Mais ce n'est qu'un exemple Rolling Eyes ...

Bah non, ca ne m'est jamais arrivé.........
Si j'ai envie de parler a une personne je lui parle, point. Et lorsqu'une personne veut me parler, elle me parle, point. Je vois pas ou sont les complications.
Si lorsque je reparle a une personne après X années, la personne se froisse, tant pis pour elle, ca la regarde. Je vois pas pourquoi ca devrait me toucher, moi je lui aurais reparlé pis voila.
Je vais pas courir après des personnes qui se compliquent la vie, simplement ca n'empêche pas d'être présent si cette personne revient ou a besoin d'aide.

J'ai fais le choix un jour de me détaché de quelque chose, il n'y a aucune raison de regretter ce choix si je l'ai fais consciemment.
En outre, a quoi sert le choix s'il n'apporte pas le changement? Quand je fais un choix, la conséquence directe est que il y aura des répercutions.Je passe par la phase de réflexion, et une fois que le choix est fait, ya rien a redire ou a regretter. Si j'ai fait le mauvaix choix, tant pis je ferais mieu la prochaine fois.

Voilou, le charetometre est dans le vert, ca se voit non?Wink

_________________
France, 2008 : Les projets architecturaux visant ostensiblement a réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie sont bloqués pour "Délit de sale gueule".
IDEOmag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dragos_le_voivod
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 49
Localisation : La passe de Birkaü, en haut à droite...
Emploi : Prêteur de livres pour adolescent
Loisirs : Lecture / JdR / Ecriture / Cinéma / TV / Cuisine
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   21/3/2007, 21:57

veuillez excuser cette intrusion dans une discussion somme toute passionnante, mais il me semble que vous confondez deux notions :

D'une part la notion de : se détacher de... Sentiment obligatoire qu'amène n'importe quelle changement dans notre existence et fort bien décrit dans vos différents messages et,

d'autre part, la notion de : être détaché... Ce qui pour moi veut dire ne pas laisser place aux sentiments, où du moins le moins possible, quels qu'il soient, qui pourraient "brouiller" une prise de position, une interrogation, une méditation et que sais-je encore ...

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiksis
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 637
Age : 31
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Le Détachement   21/3/2007, 22:06

Que je ne confond pas, mais que je n'ai pas ma même définition que toi d'être détaché. Je reste sur ma position dite plus haut.
être détaché c'est ne pas se laisser déstabiliser par les choses sans importances selon moi. Ne pas donner de l'importance aux choses qui n'en ont pas.

C'est pour cela que ca peut passer pour de l'insensibilité, parce que la majorité des humains se prennent la tête pour des trucs sans importance.

_________________
France, 2008 : Les projets architecturaux visant ostensiblement a réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie sont bloqués pour "Délit de sale gueule".
IDEOmag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gémeaux
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 365
Age : 31
Localisation : Angers
Emploi : Etudiant
Loisirs : variés
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   21/3/2007, 22:23

Dragos a raison, je bosse dans un hopital, et ce que vivent les patients est extremement important, et pourtant il faut savoir etre detaché pour ne pas sombrer avec eux.

Il faut aussi pouvoir se detacher des choses fortes et importantes, au moins pour rester neutre et capable, et au mieux pour avoir l'esprit clair et le recul necessaire à agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finstern
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 32
Localisation : Montpellier
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jeux, film, figurines, roller, bokken...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   21/3/2007, 23:26

Dans ce cas le detachement est juste le fait de ne tenir compte que de certaines chose et d en oublier d autres dans sa reflexion.

C est somme toute utile mais tres irrealiste : )

Meme si on ne tient pas compte de certaines choses elles sont tout de meme presente, et influe autant sur la situation actuelle que sur les decisions qui en decouleront.

Dans le cas d un hopital, oublier ses sentiments pour mieux faire son travail ne fait que pervertir la reflexion, car si on ne tient pas compte de ses sentiments ds ses decisions ils pouront a un moment ou a un autre se mettre en desaoccrd avec elles.

Le detachement (encore une fois il faudrait faire une ou deux page pour presiser de quel detachement on parle mais je m en passerai^^) n est pas donc pas une application particuliere, mais uniquement un concpet s appliquant en fonction de la maniere dont on l aborde.

Dans ton cas Gemeaux il sera bien illusoire de vouloir te detacher du monde hospitalier en fermant les yeux sur ce qui pourrait t empecher de faire ton travail : ) Si cela t empeche vraiment de travailler, alors c est que tu n a rien a faire a cet endroit... Tu ne serais qu un intrus jouant ds un monde qui n est pas le tien.
Par contre si tu regarde bien en face la realité, que tu vois tout ce qu il y a a voir, et que ce faisant tu decide d agir malgrés tout, alors ton choix ne sera pas trahis par une vision erronée de la realité. Et la ce serait un vrai detachement.
Selon moi du moins^^

En tout cas j ai parlé de l hopital que pour imager les choses, je ne sais pas quelle est ta facon de penser et je n ai fait que prendre cela pour exemple : ) donc desolé si ca ne suit pas la realité^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gémeaux
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 365
Age : 31
Localisation : Angers
Emploi : Etudiant
Loisirs : variés
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   22/3/2007, 01:20

Comme tu l'as dis a la fin, tu ne connais pas alors ta phrase n'a strictement aucun sens.

Il n'est pas illusoire il est necessaire de se detacher pour faire se travail, on n'est pas la pour etre empathe ou souffrir avec les gens, on est la pour les soigner et compatir a leur souffrance, c'est là la grosse nuance. On a toujours des sentiments, on les retiens, on n'en fait montre, et on se detache avec l'experience. On est pas là pour avoir des sentiments pour une personne, on est là pour l AIDER, pour la SOIGNER, et c'est la condition SINE QUA NON car contrairement a ce que tu dis sans savoir, c'est justement avoir des sentiments qui pervertira la reflexion.

Ce detachement c'est du professionalisme, ne pas etre detaché conduirais justement à mal agir, mal soigner, voire conduire les patients vers la mauvaise voie. Et ne pas, mais alors surtout pas, confondre detachement et indifference.




Morale du soir : ne parler que de ce qu'on connait. Car les belles phrases toutes faites bien generales ne fonctionne helas vraiment pas pour tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finstern
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 32
Localisation : Montpellier
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jeux, film, figurines, roller, bokken...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Le Détachement   22/3/2007, 01:34

Gémeaux a écrit:
Comme tu l'as dis a la fin, tu ne connais pas alors ta phrase n'a strictement aucun sens.

Il n'est pas illusoire il est necessaire de se detacher pour faire se travail, on n'est pas la pour etre empathe ou souffrir avec les gens, on est la pour les soigner et compatir a leur souffrance, c'est là la grosse nuance.

loin de moi l envie de jouer sur les mots, mais les synonimes ds ce genre de discours font rarement bon menage. D ou a mon avis le manque de logique que j y ai lu.

par ailleurs si tu a d autre argument que: "Quand on connais pas on parle pas!" qui est tout en haut de ma liste d arguemnt a sortir quand on a rien d autre a dire c est quand tu veux parceque avec seuleemnt ca ds ton texte t aurais put faire plus court.

En dernier lieu je ne pense pas parler sans savoir. Est ce que tu sais si je n ai jamais été dans ce cas? Peut etre es tu tombé sur ce message ou je racontait ma vie? Ah mince je l ai pas ecris...
Bon tant pis j vais t informer: ben non je ne travail pas ds un hopital.
Tout comme a Maerope je disais que je ne travaille pas ds un tribunal lorsqu elle s etait insurgée face a ma vision du systeme legislatif.
Helas si comme elle le seul argument que tu sort pour contredire une opinion c est dire le contraire et "quand on connais pas on parle pas"... on ira pas loin.

Pourtant on est dans la section psychologie etc.
Et tout le monde s accorde a dire que la reflexion a son importance lorsqu il est temp d agir. La reflexion qui a précedé je l ai réintroduite dans un cas réel et concert qu aparement tu connais bien.
Si elle ne colle pas je t encourage a critiquer la reflexion elle meme et non pas l observateur que je suis.

...de preference fait le sans cette superbe morale du jour qui ne fait que placer, une fois de plus, une barierre inutile au debat.
Si les "belles phrases toutes faites" ne fonctionnent pas toujours c est peut etre parcequ au moment ou on allait les changer quelqun a sortit une morale du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Détachement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Détachement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Voie du détachement
» demandez un détachement à Monaco, l'élève y est roi!
» le détachement
» Bouddhisme et détachement
» Détachement pour enseigner au Ministère de la Défense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: