Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:39

Définition

Elixir de vie
Préparation liquide originale d'une
très grande pureté aux vertus rajeunissantes.



ALEISTER CROWLEY :

L'ELIXIR DE VIE [LIBER 343]

Bien que je fus admis au trente-troisième et dernier degré de la Franc-Maçonnerie depuis une date aussi lointaine que 1900, ce n'est pas avant l'été de 1912 que mes soupçons furent confirmés. Je parle de ma conviction selon laquelle, derrière les frivolités et convivialités de notre grande institution, résidait en vérité un secret ineffable et miraculeux, ayant la puissance de contrôler les forces de la nature, et de rendre non seulement les hommes frères, mais de les rendre divins. 0r, à l'époque dont je parle, un homme vint à moi, l'un de ces mystérieux maîtres de la Franc-Maçonnerie ésotérique qui sont comme ses Yeux et ses Cerveaux, et qui existent parmi elle - inconnus, souvent, même de ses chefs avérés. Cet homme avait suivi ma carrière occulte durant plusieurs années, et me jugea alors digne de participer aux Grands Mystères.
De ces derniers, il m'informa ; et ma vie, depuis lors, fut principalement vouée à leur étude et pratique.

Je dis pratique, car ce n'est pas d'un pur savoir intellectuel qu'il s'agit ; au contraire, il me serait facile de communiquer la connaissance du secret principal en quelques mots, si je n'étais pas lié à la fois par mon serment et mon bon sens naturel. C'est l'application pratique de ce secret qui réclame travail, intelligence, et - quelque chose de plus. Dans mon cas, les deux années et demi de recherches sur le sujet n'ont pas suffi à m'en rendre maître, mais m'ont seulement permis de parier à 3 contre 1 le succès dans n'importe quelle opération.

Dans le Manifeste de cet Ordre très secret dont mon maître est le dirigeant, il est écrit :

"En son sein ( celui de l'ordre ) reposent les Grands Mystères ; son cerveau a résolu tous les problèmes de la philosophie et de la vie. Il possède le secret de la Pierre des Sages, de l'Elixir d'Immortalité, et de la Médecine Universelle.

"Du reste, il possède un secret capable de réaliser ce rêve, vieux comme le monde, de la Fraternité entre les Hommes."
En ce moment même, ses adeptes oeuvrent à la dernière tâche ci-dessus mentionnée ; ils se proposent de travailler à la reconstruction du Vieux Monde, et de faire en sorte qu'une catastrophe similaire à la guerre actuelle devienne impossible. Dans le même temps, ils saluent la guerre comme leur en ayant donné l'opportunité.

Mais pour l'instant, mon intention est plus de parler de l'Elixir de Vie.
Dans la Nature, il n'est rien d'à priori impossible à moins d'une contradiction dans les termes. Il n'est rien d'invraisemblable, donc, dans l'idée de prolonger la vie, et la jeunesse. Déjà, la seule hygiène a fait beaucoup en l'espace d'une génération et les compagnies d'assurances ont fait fortune en conséquence. Aussi, examinons de plus près la nature du problème. Considérons le corps humain, et son délabrement. Chaque cellule de ce corps est théoriquement immortelle, au sens biologique. Elle peut se reproduire elle-même sans déperdition. Les Lois de la Conservation de la Matière et de l'Energie elles-mêmes montrent qu'il ne peut qu'en être ainsi. Tout changement dans l'univers est compensé par un autre changement.

Huxley démontra que les organismes les plus simples sont de fait immortels. Ils croissent, se reproduisent par division, croissent de nouveau, se divisent, se divisent encore, et ainsi de suite au-travers des âges à moins que quelque accident n'intervienne.

Or, cet organisme bien plus complexe, l'homme, peut - pour autant que nous le sachions - être pareillement à l'abri du temps. Au moins, nous savons ceci, que le cours de la vie d'un homme est ponctué d'événements malencontreux, et que le total de ces derniers est la cause courante de la mort. Très peu meurent purement et simplement de vieillesse. Le Titien peignait énergiquement à l'âge de 99 ans, et il fallut une épidémie de choléra pour en venir à bout.

Il se peut aisément qu'un homme, protégé de tout accident, vive jusqu'à un âge supposé impossible. Mais, même les choses étant ce qu'elles sont, l'on a observé plusieurs cas d'individus ayant atteint 150 ans.
Quoi qu'il en soit, demandons-nous ce qui produit la sénilité. Il n'est pas besoin d'accidents majeurs comme la fièvre typhoïde. C'est la lente dégénérescence par un empoisonnement infime et inaperçu qui cause le mal. Ce sont les maladies, longtemps préparées dans l'organisme, telles la néphrite, le diabète, la goutte, les rhumatismes, l'artério-sclérose qui comptent. Et donc, je demanderai au lecteur de regarder chaque dépôt de poison dans l'organisme comme un accident, l'un de ces accidents mineurs dont la somme est la mort.

Ce n'est pas nouveau ; de fait Metchnikoff et d'autres ont proposé d'atteindre l'immortalité en perfectionnant le système excrétoire. Ils croient - et je refuse en partie la contradiction - que si seule une nourriture pure entre dans le corps, celui-ci se renouvellera quotidiennement dans la perfection au lieu de cette légère imperfection, qui fait de son histoire une lente mais certaine tragédie.

Il y a donc deux problèmes à résoudre : (1) débarrasser le corps de toute substance tendant à lui nuire ; et (2) nourrir ce corps avec une substance si pure, si quintessentiellement vitale, qu'elle puisse irriguer l'homme de la vie elle-même, tout en n'exerçant aucune contrainte sur les organes.
Cette substance est connue.

D'elle, les sages des anciens temps ont parlé par divers symboles. Hermès Trismégiste a gravé sur sa Table d'Emeraude que "Le Soleil est son Père ; la Lune sa Mère; elle est née du vent, et la Terre est sa nourrice. " Chacun en a une partie ; personne ne la possède dans son intégralité. Elle meurt à sa naissance, et vit à sa mort. Eliphas Lévi l'appelle "Electricité Magnétisée". Dans la Bible, il est dit d'elle : " Qu'est-ce qui est plus doux que le miel, et plus fort que le lion? ". Elle s'obtient en dissolvant le soufre dans le sel. Elle est faite de la rosée sur la rose, ou de la perle dans l'huître.

Toutes ces devinettes n'ont qu'une seule réponse, et seul le plus sage de tous les hommes sur terre peut les mieux résoudre

Car cette substance n'est pas seulement la plus puissante des choses sur terre, mais également la plus sensible ; elle est maître de l'humanité, et toutefois parfaitement soumise à la volonté de l'homme. Dites-lui "Apporte de l'argent" et elle obéit ; ordonnez-lui de guérir les malades, et immédiatement ils sont guéris. Je crois qu'il n'est aucun événement, dans le domaine des choses possibles, qui ne puisse être occasionné par son usage.

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:40

Si grandes sont les potentialités de cette substance que sa connaissance n'est seulement confiée qu'à de hauts initiés, et cela après plusieurs années au service de l'Ordre. Pour une seule raison : cette substance est si rare et si précieuse que si sa valeur était connue de cette race de cinglés dont nous sommes les parures, immédiatement chacun oeuvrerait à tuer son voisin afin de l'obtenir. C'est non seulement l'Elixir de Vie mais aussi celui de Mort.

Le travail spécifique de rajeunissement est un processus long et difficile, et je n'ai jamais eu le loisir de l'entreprendre. Toutefois, comme pur effet secondaire d'autres expériences, j'ai trouvé ma vitalité augmentée, ma santé améliorée, mon apparence totalement modifiée, comme l'on verra sur les photos accompagnant ce texte. Je me propose sous peu d'entreprendre une retraite en compagnie d'un autre initié, de mener le processus à terme, et de fixer les limites de son pouvoir. Je n'imagine pas que le temps puisse être remonté avantageusement au-delà du point critique de l'Equilibre, que l'adolescence puisse remplacer la maturité, mais je suis certain que tant que le corps n'est pas offensé, il peut être un parfait véhicule pour l'entier courant de vie et d'énergie, et que non seulement la déchéance peut être stoppée, mais que sa source elle-même peut être tarie.

Il est aujourd'hui interdit comme il l'a toujours été de dévoiler l'opération ou même d'attirer l'attention publique sur ses résultats. Seulement afin d'intéresser et d'encourager ceux pouvant être dignes d'une pleine mesure de connaissance, il est permis d'exposer une chose moindre. Nous possédons une certaine substance qui a la propriété de ramener un homme, quelque soit son état de fatigue, à son plus intense degré d'activité pour une nuit toute entière ; au matin il est aussi frais que s'il avait bénéficié d'un profond sommeil. Ce n'est qu'au soir suivant qu'il doit se coucher, tôt, et dormir longtemps ; car l'action de cette substance n'est que temporaire, et il est imprudent de renouveler son application, sauf cas d'urgence.

Je suis prêt à démontrer ceci. Je ne garantis pas le succès immédiat dans tous les cas, car cette substance est d'une action subtile, et la dose convenant à un homme donné doit être déterminée par l'expérience. Dans la mienne, je sais que cela varie de 50 à 450 gouttes, et je suis bien incapable de juger ce dont peut avoir besoin telle ou telle personne. La plus grande tolérance à son action que j'ai vue s'est présentée chez une fille de 20 ans.

Toutefois, deux ou trois expériences sont en général suffisantes ; et à partir de ce moment l'on possède les meilleures "vivres de réserve" jamais découvertes.

Texte rédigé par Aleister Crowley et Ida Nellidorf circa 1914. Traduction française : Philippe Pissier, 1994. © Ordo Templi Orientis (JAF BOX 7666 / NEW YORK, NY 10116-4632 / USA) pour le texte anglais et © Philippe Pissier (5 rue Clémenceau / F-46170 CASTELNAU-MONTRATIER) pour la version française.






Petite histoire de la quête de la jeunesse éternelle…

Le désir de garder la santé et de vivre vieux ne date pas d'hier. De l'Antiquité à aujourd'hui, les savants, les alchimistes, les charlatans ont cherché en vain la formule de l'éternelle jeunesse !

Adam, Abraham ou Mathusalem : plusieurs fois centenaires, ces patriarches ont eu pour fonction de combler, dans la mémoire collective, l'espace entre le temps des dieux et celui des hommes. " Les patriarches antédiluviens, aux âges formidables, occupent le temps qui sépare la Création du Déluge, moment-clé où les âges deviennent moins élevé : Noé avait 900 ans, mais Abraham 170. Entre la Création et l'Histoire, la vieillesse est légendaire " explique l'historien Jean-Pierre Bois. Dans l'Antiquité gréco-romaine, les âges sont plus raisonnables. Peuplée de dieux et de demi-dieux immortels, elle laissera tout de même des traces, dans la littérature, de (faux) centenaires fabuleux, savants, rois ou philosophes.

Au Moyen-Âge, on s'intéresse peu à la durée de vie. On ne connaît pas sa date de naissance ni, a fortiori, son âge. Beaucoup meurent tôt : la menace des Enfers rend la mort redoutable. On espère repousser le moment fatidique où l'on sera jugé grâce aux alchimistes qui concoctent potions et élixirs de jouvence. Ces honnêtes médecins ou chimistes sont taxés d'hérésie par l'Eglise : ils tentent de percer les secrets de la Nature. " Ils connaissaient les plantes qui soignaient les maux banals, ils savaient faire tomber une fièvre par exemple, continue Jean-Pierre Bois. Entre garder la santé et aspirer à une bonne vie, le pas a été vite franchi. ". Les alchimistes ont eu alors comme autre motivation de retarder les premières souffrances liées à l'âge… Mais ne nous y trompons pas : à l'époque, l'espérance de vie ne dépassait guère 30 ans. Le vieux était méprisé, détestable, mais restait dans la sphère du théorique…

Cette époque a duré 1000 ans. Mille ans de recettes à base de plantes, de formules latines et de manœuvres païennes : on ajoutait aux mixtures médicinales quelques plumes de coq ou un extrait de peau de chat, lorsque la lune était pleine ou que les astres montraient une configuration propice. " L'expression confuse de l'ignorance de la compréhension du monde… " souligne J.-P. Bois.

Ces recettes n'étaient pas réservées à une élite. Gilles de Rais, compagnon d'armes de Jeanne d'Arc égorgeait de jeunes enfants pour en extraire le sang dans sa quête de la pierre philosophale et de l'élixir de longue vie. Mais le pauvre des villages, face à sa peur viscérale de la mort, consomme aussi des produits alchimiques. Chacun payait au savant ce qu'il pouvait. De l'anti-âge démocratique, en somme ! L'apogée de l'alchimie se situe au 16ème siècle lorsque le médecin suisse Paracelse rédige son traité de longue vie pour atteindre 120 ans… Plus les années passent et plus les limites de la longévité deviennent plausibles.

A la Renaissance, la science fait un pas important. On vit plus vieux, les institutions pour protéger les laissés pour compte, dont les vieillards, se développent, mais la vieillesse reste mal considérée, on brûle les vieilles veuves, accusées à tort et à travers de sorcellerie. Un siècle plus tard, les comédies de Molière présentent le vieillard comme un être cupide, lubrique. Il devient une caricature.

Consommer avec modération…

Deux voies se dessinent à cette époque pour vivre longtemps. La première, définie par les médecins, repose sur une doctrine de bon sens : la santé est une question de sobriété. Les plaisirs de la chair et de la table ne sont bons qu'avec modération… Doctrine qui sera encore à la mode au 19ème siècle, voire aujourd'hui où on nous assure qu'il est bon de boire du vin, mais pas trop, bon de manger de la viande mais sans excès, etc. A côté puis face à cette voie médicale se range celle des charlatans. Héritiers indignes des alchimistes, ils concoctent potions, recettes, élixirs qui n'ont pour effet que de vider le portefeuille de leurs contemporains. Supercheries en tout genre : en Allemagne, on fait respirer l'haleine de jeunes vierges pour retrouver sa vigueur d'antan ; en Angleterre, un lit magique permet, lorsqu'on s'y repose, de vivre jusque 100 ans (le traitement coûtait 100 £, soit 3 ans de salaire pour le commun des mortels…) ; en France le Comte de Saint-Germain affirme à qui veut l'entendre qu'il ne connaît pas son âge mais qu'il a bien connu François Ier…. Son secret : aucun, si ce n'est cette anodine potion de sa fabrication, qu'il vend, on l'imagine, aux plus offrants ! Des exemples de centenaires ou de super-centenaires se multiplient, qui, relayés par le bouche-à-oreille, prennent véritablement corps ! Les rumeurs se muent en faits, comme ce vieillard qu'un jésuite rencontre en Inde et qui affirme dépasser les 300 ans. Le cas sera rapporté, diffusé, archivé. Avec du faux, on fait du vrai…

Yaourts bulgares et centenaires caucasiens

Pourtant, tout prouve qu'il n'y a pas eu de centenaire avant le 18ème siècle, où l'image de la vieillesse se modifie notablement. Ni haï, ni tourné en dérision, le vieillard devient beau et bon, et il " existe " à proprement parler (entre 7 et 10% de la population a plus de 50 ans).
Un siècle plus tard, c'est la grand-mère qui incarnera le nouveau visage du grand-âge : elle prépare les confitures, réunit les différentes lignées familiales… La belle vieillesse reste un mythe, car les conditions de vie sont très dures, les vieux sont rejetés des hôpitaux dont la fonction médicale prend le pas sur l'hébergement pur et simple des mal lotis. C'est aussi l'époque où l'état civil est considéré comme fiable : on découvre des centenaires de 101, 102 ans… bref, pas de traces de vieillard ayant atteint 120 ou, comme le légendaire Thomas Parr, 152 ans ! On recense, on classe, on édite des statistiques… Déjà dans le Sud-Ouest (en Dordogne), les centenaires sont plus fréquents qu'ailleurs. Déjà le french paradox !
Au 19ème, la science est en marche : la révolution industrielle, les progrès de l'hygiène et de la médecine permettent à l'espérance de vie de gagner quelques années. La recette est toujours la même : santé égale sobriété… " Les savants s'intéressent à la longévité, explique J.P. Bois. Schulze, Brown-Sequard, Metchnikoff mettent au point sérums, régimes, méthodes de longue vie. Dans le courant du 20ème siècle, on découvre d'étranges concentrations de centenaires dans divers pays… Tantôt la mode est au centenaire bulgare, nourri à grand renfort de yaourt, tantôt elle est au centenaire caucasien, popularisé par l'anthropologue américaine Sula Benet ". Aucune étude sérieuse ne donnera raison à ces allégations…

Frédéric Albrecht, le 09/01/2002


http://www.vivre100ans.fr/magazine/mag44_dossier1.htm

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:40

Élixir de vie



Certaine plantes et fruits freinent le vieillissement de l'organisme. Elles aident l'organisme à se maintenir en bonne santé et à se sentir plein d'énergie.

Une boisson de Jouvence sans alcool, aux extraits de plantes réputées pour freiner le vieillissement. Elle aide l'organisme à se maintenir en bonne santé et favorise la longévité.

• LE NONI ou Morinda citrifolia est un fruit du Pacifique sud rappelant la pomme-cannelle. Les guérisseurs traditionnels de Polynésie, les Kahumas, utilisent ce fruit depuis plus de 2000 ans pour ses nombreux bienfaits.
Plus de 140 molécules ont été identifiées dans le noni (vitamines, minéraux, oligoéléments, enzymes, acides aminés, flavonoïdes). Le biochimiste Heinicke, connu pour ses travaux sur la bromélaïne, a montré que le noni contient 800 fois plus d'enzymes que l'ananas. Il a isolé une pro-enzyme (la proxéronine) qui régularise de nombreuses fonctions physiologiques. Le noni permet d'optimiser les défenses naturelles de l'organisme.

• LE JUS D'HERBE D'ORGE fraîchement récoltée est un concentré de micro-nutriments parfaitement dosés par la nature (60 minéraux et oligo-éléments, vitamines, 80 enzymes, acides aminés dont les 8 essentiels, chlorophylle). Il est le fruit de la recherche au Japon du Docteur Hagiwara sur plus de 200 plantes. Le jus de ces jeunes pousses vertes est une mine d'anti-oxydants (SOD, peroxydase, sélénium, vitamines A, C, E, Glycosylisovitexine, lutonarine, saponarine...) qui ont la propriété de ralentir le vieillisement cellulaire. Il contribue à l'équilibre acido-basique en al des minéraux tampons. Sa richesse en chlorophylle constitue un excellent agent de détoxication.

* LA PAPAYE FERMENTÉE selon un processus de haute technologie connaît un succès depuis célèbre Professeur Luc Montagnier l'a recommandé au pape Jean-Paul II. D'après de nombreuses études, elle est capable de stimuler la production d'anti-oxydants par l'organisme lui-même : les fameux glutathion peroxydase et SOD (super oxyde dismutase). En luttant contre le "stress oxydant " l'origine de la production des radicaux libres nocifs, la papaye fermentée ralentit le pnocessus de vieillissement accéléré des cellules. l'effet anti-âge de la papaye consiste aussi à lutter contre la diminution des défenses naturelles de l'organisme.

Jean-Pierre LANCEL

http://www.iridosite.com/dossiers/elexirdevie/elexir_de_vie.html

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:41

Quelques plantes


Les larves d'héliconies se nourrissent de passiflores, ces plantes qui produisent les fruits de la passion. Soucieux de leur santé, les adultes se concoctent un élixir de jouvence qui leur permet de vivre plus de six mois au lieu de trois à quatre semaines comme c'est parfois le cas chez ces papillons. Cet élixir se compose de pollen de fleur que le papillon humecte de nectar. Le papillon laisse ensuite cette mixture macérer dans son appareil buccal.

*************************************************************

On prétend, dans les Iles Hawaï, que l'Avocat est l'arbre magique par excellence car il représente parfaitement, de ses racines à son fruit, l'Univers entier. Sans prendre parti sur cette affirmation, nous savons que l'Avocat était vénéré en Egypte et que les Aztèques en extrayaient un élixir de jouvence. Vénus et son Feu donnent à l'Avocat une forte énergie vitale et c'est sans doute à ce titre qu'on l'a catalogué parmi les aphrodisiaques. Sans savoir pourquoi, on s'amuse à faire germer un noyau d'Avocat dans un pot de terre pour embellir l'appartement. L'idée est bonne car l'Avocat rayonnera réellement et attirera ainsi sur les lieux une chance typiquement venusienne : luxe, créativité, nouvelles rencontres, etc. Il est excellent en onguent de beauté.

*************************************************************


L'aloé vera ou « l'élixir de jouvence »
Dans l'ancienne Egypte on l'appelait "l'élixir de jouvence" et la légende dit que Cléopâtre et Néfertiti en avaient fait leur produit de beauté. Aujourd'hui, Skip incorpore cette plante « miraculeuse » dans sa nouvelle formule et nous en apprend davantage sur ses vertus.
La légende dit...
Selon les époques et les régions l'Aloé vera a reçu les surnoms de "plante miraculeuse", "guérisseur silencieux" (Asie et Amérique du Nord), "Docteur du Paradis" (Indiens Jivaros), "élixir de longévité" (Russie)... Il est cité dans de nombreux écrits de médecins et de savants de grand renom : Hippocrate, Aristote, Celsus... ainsi que dans plusieurs livres bibliques.

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:41

Le Chyawan prash
un complément alimentaire ayurvédique

La légende met en scène le sage Chyavan.
Une princesse au tempérament capricieux ne pouvait se décider sur le choix d'un époux. L'empereur son père en était désespéré. Elle lui promis donc de marier le premier homme qui croiserait son chemin. Le sage Chyavan méditait dans le jardin du palais, elle le vit et lui plaça une guirlande de fleurs en signe d'engagement. Afin d'honorer la princesse, le vieil homme passa ses derniers jours solitaires à préparer un élixir de jouvence. Il retrouva vitalité et bien être. Ils vécurent ensemble très heureux sans jamais plus connaître de souffrances.



Le chyavan prash est un riche confit sucré de fruits, d'épices et d'herbes et d'ingrédients prescrit comme complément alimentaire en médecine ayurvédique. Sa recette remonte à plus de 2000 ans. On retrouve une des premières recettes dans le recueil de médecine ayurvédique Charaka Samhita (un des plus ancien traité de la Science de la Vie du grand physicien Charaka).
Si sa recette est très ancienne ses bienfaits sont toujours d'actualité. Même si le rythme de vie et les habitudes alimentaires ont bien changé depuis, les médecins prescrivent toujours le chyawanprash pour lutter contre le stress, les troubles digestifs et immunologiques qui sont à l’origine de la plupart des problèmes de santé.


Les propriétés de quelques ingrédients :


Anglais Latin Propriétés

Amla Emblica officinalis Très riche en vitamine C, carminatif et stomachique

Sesame oil Sesamum indicum Graine dont l'huile est issue : aphrodisiaque, adoucissant, diurétique, emménagogue, émollient,
galactagogue, laxatif, rajeunissant, tonic.

Cardamom Elettaria cardamomum Stimulant de l'appétit, carminatif , diaphorétique, digestive stimulant, expectorant, stimulant, stomachique.

Banboo manna Bumbusa arundinacia Antispasmodique, adoucissant, expectorant, hémostatique, rajeunissant, tonic

Long peper Piperaceae Analgésique, vermifuge, aphrodisiaque, carminatif , expectorant.

Indian kudzu Pueraria lobata Diaphorétique, antispasmodique, relaxant musculaire, anti-pyrétique

Winter cherry Withania Somnifera Rafraîchissant, aphrodisiaque, astringent, nervine, rajeunissant, sédatif, tonifiant

White Musali asparagus Anti-diarrhéique, antispasmodique, aphrodisiaque, anti-dysentérique, adoucissant, diurétique, galactagogue, nutritive, mucilagineux, fébrifuge, stomachique, tonic
Cinnamon bark Sassafras albidum Calmant, antiseptique, diaphorétique, diurétique, stimulant, aromatique, rafraîchissant

Bengal quince Aegle marmelos Anti-bilieux, anti-parasitique, antipyrétique, aphro- disiaque, aromatique, rafraîchissant, astringent; digestive stimulant, fébrifuge, hémostatique, laxative, nutritive, stomachique, stimulant, tonifiant.

Indian nightshade Solanum indicum Aphrodisiaque, astringent, tonifiant cardiaque , carminatif , cordial.

Small nightshade Solanum dulcamara Calmant, diurétique, émétique, purgative

Small caltrops Tribulus terrestris Analgésique, aphrodisiaque, diurétique, lithotrip- tique, nervine, rajeunissant, tonifiant

Country mallow Sida cordifolia Analgésique, aphrodisiaque, adoucissant, diurétique, nervine, rajeunissant, stimulant, tonifiant

Feather-foll plant Tanacetum parthenium Laxatif, carminatif , purgative, tonifiant, emménagogue

Nut grass Cyperus rotundus Rafraîchissant, vermifuge, anti- fongique , anti-parasitique, anti-rhuma -tismal, antispasmodique, aphrodisiaque, astringent, carminatif , adoucissant, diaphorétique, diurétique, emménagogue, galac- tagogue, fébrifuge, stimulant, stomachique, tonifiant

Galls Astringent

Spreading hogweed Boerhavia diffusa Diurétique, émétique, expectorant, laxative, rajeunissant, stomachique. Racine - vermifuge, fébrifuge, purgative

Blue water lily Nymphaea odorata Astringent, adoucissant, antiseptique

Malabar nut Adhatoda vasika Rafraîchissant, antispasmodique, diurétique, expectorant

Liquorice Glycyzrrhiza glabra Anti-inflammatoire, anti-spasmodique, adoucissant, émétique, expectorant, laxative, rajeunissant, sédative, tonifiant.

Tiger's claw Erythrina Indica Plante médicinale

Sandalwood Santalum album Rafraîchissant, antibactérien, antiseptique, astringent, carminatif , désinfectant, diurétique, expectorant, hémostatique, fébrifuge, sédative, stimulant.
Clove Caryophyllus aromaticus Calmant, antiémétique, antiseptique

Cobra's saffron Mesua ferrea Aromatique, sudorifique, tonifiant

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:41



Circulation mineure Urbigerienne
ou l'élixir philosophique végétal avec les trois voies certaines pour le préparer



I

Notre circulation mineure est seulement un élixir spécifié appartenant au règne végétal, avec lequel sans feu ou sans autre préparation des végétaux, nous pouvons en un instant extraire leur vraie essence contenant leur vertu, qualité et propriété, qui est une grande curiosité chymique, une grande merveille dans la pratique de la médecine et une démonstration des oeuvres de la nature.


II


Nous l'appelons circulation parce qu'elle est rarement, voire jamais, utilisée dans quelque extraction ou expérience chymique et qu'elle ne perd rien de sa qualité ou propriété : ce qui est une prérogative de l'élixir universel, appelé aussi grande circulation, parce qu'il commande dans les trois règnes de la nature; alors que celle-ci, étant limitée à un seul règne, est pour cette raison appelée mineure.
Différencions la circulation majeure de la mineure: cette dernière est un élixir qui peut opérer dans le règne végétal ce que la majeure opère dans les trois règnes (végétal-minéral-animal) soit la séparation des trois principes (sel-mercure-soufre) d'un mixte.


III


Des larmes indéterminées de Diane, après l'apparition d'Apollon, et après la séparation des trois principes, détermination, digestion et glorieuse résurrection, nous pouvons sans l'addition d'une autre chose créée, préparer cet élixir déterminé, qui est la première, la plus noble et la plus secrète voie des Philosophes (comme entrée à la sagesse de la nature).


IV


La détermination des larmes de Diane consiste uniquement dans leur parfaite et indissoluble union avec la terre végétale fixe, philosophiquement préparée, purifiée et spiritualisée, pour l'amour duquel elles sont obligées de quitter leur première propriété universelle indéterminée et être conjointes ensemble avec un particulier déterminé, qui est requis pour notre circulation mineure.


V


Notre seconde voie pour préparer notre élixir végétal se fait par un juste traitement de la plante du plus noble degré, restant par elle-même ou supportée par d'autres : après la préparation de laquelle et sa putréfaction, c'est-à-dire réduction en une huile, séparation des trois principes avec leur purification, union et spiritualisation, l'ensemble doit être changé en une fontaine spirituelle éternelle, renouvelant toute plante qui y sera plongée.


VI


La troisième et commune voie consiste en une conjonction du sel végétal fixe avec son propre esprit sulfureux volatil, tous deux pouvant être bien préparés par des chimistes vulgaires; mais dans la préparation du soufre le plus pur (contenant l'âme), s'il subit quelques détriments par des manipulations non philosophiques, ils ne peuvent être inséparablement joints sans un médiateur sulfureux, par lequel l'âme étant renforcée, le corps et l'esprit sont aussi capables grâce à lui d'une union parfaite.


VII


Le propre médiateur requis pour l'indissoluble union de ces deux sujets est uniquement une matière sulfureuse et bitumeuse - issue de la plante vivante ou morte - laquelle est trouvée en plusieurs parties du monde et est connue de bien des manières par l'humanité (le copavian que nous trouvons le meilleur et ensuite l'italien), avec lequel et après qu'il a été séparé de ses impuretés par le menstrue universel, tous les pores et atomes du sel fixe - qui est très fortifié par lui - étant dilatés, il est alors capable de recevoir son propre esprit et de s'unir avec lui.


VIII


Pour fortifier le soufre et ouvrir les pores du sel, nulle autre méthode n'est à utiliser que d'imbiber le même sel avec la matière bitumeuse, par une chaleur digestive modérée (poule couvant des oeufs), et quand le sel déssèche, les imbibitions doivent être répétées jusqu'à ce que vous le trouviez tant saturé qu'il refuse de l'être encore par plus de matière bitumeuse.


IX


Pendant les imbibitions, toute la masse est remuée au moins 9 ou 10 fois par jour avec une spatule ou un autre instrument en bois sec; par ce mouvement réitéré la matière bitumeuse reçoit un meilleur ingrès dans le corps et l'opération est parfaite plus tôt.


X


Il faut être très attentif dans les imbibitions à ce que nulle impureté ou poussière ne tombe dans la matière. Pour prévenir cela, votre vaisseau doit être couvert avec un papier percé de nombreux trous, ou avec un autre couvercle convenable, et de façon que rien (qui possède encore son soufre interne) ne puisse entrer par les pores très dilatés et ouverts du sel, car la matière peut facilement se déterminer en un autre sujet et gâter ainsi votre entreprise.


XI


Si après trois ou quatre semaines au plus, votre sel végétal fixe ne manifeste pas sa pleine saturation, il est certain que vous ne pouvez aller plus loin avec lui (dans l'oeuvre) et vous pouvez être certain que vous avez fait une erreur dans la notion du sel ou du vrai médiateur sulfureux ou dans la marche des imbibitions.


XII


Quand vos imbibitions sont bien réalisées, votre sel est ainsi idoine à recevoir son propre esprit, qui le rend volatil, spirituel, transparent et merveilleusement pénétrant, entrant par la sueur dans les pores et parties de tout végétal, en séparant d'une fois leur vraie essence d'avec les éléments.


XIII


Alors que le sel est bien préparé pour la réception de son propre esprit, si vous n'avez pas respecté la juste proportion, qui est que le volatil soit toujours prédominant sur le fixe, vous ne serez 'amais capable de faire aucune union parfaite entre les deux sujets, contraires en qualité, par impossibilité naturelle.


XIV


Avant que vous commenciez vos distillations et cohobations, après addition d'esprit végétal à son propre sel, une putréfaction de huit ou dix jours est nécessaire; durant ce temps, l'esprit sulfureux renforcé par la matière bitumeuse et trouvant le sel accessible pour se)'oindre à lui, a le pouvoir d'entrer dans ses pores pour faciliter la volatilisation et l'union.


XV


Si après six ou sept distillations et cohobations sur le reste du distillat, vous ne trouvez pas votre esprit très aiguisé et le reste (caput mortuum) dans la bouteille également insipide, c'est le signe évident que vous avez failli dans la vraie connaissance de l'esprit végétal, lequel étant extrêmement volatil, a le pouvoir naturel de volatiliser son propre corps et de s'unir inséparablement à lui, le trouvant capable de cette réception.


XVI


Vous devez observer dans les progrès de vos distillations que le médiateur sulfureux ne monte point car il est un vrai médiateur aidant à unir le corps avec l'esprit, avant la spiritualisation du corps, et sans l'aide duquel l'union parfaite des deux sujets ne peut être attendue; mais au contraire dans la poursuite du travail, cette aide pourrait être très désavantageuse aux deux sujets et ruiner totalement l'opération.


XVII


L'ascension du médiateur sulfureux, quand l'esprit commence à porter partout son propre corps pour s e l'unir inséparablement à lui, signifie évidemment et certainement que vous n'avez pas réglé le feu ainsi qu'il le fallait et qu'au lieu de donner un feu violent qui le détruit, vous devez donner un feu de vapeur doux pour faciliter l'union.


XVIII


Quand votre sel est élevé à sa parfaite spiritualisation et vraie union avec son propre esprit volatil, vous avez alors en votre pouvoir votre circulation mineure ou élixir végétal et menstrue, avec lequel vous serez à même de réaliser des merveilles dans le règne végétal, séparant non seulement en un instant leurs principes ou éléments mais aussi avec une même opération le pur de l'impur.


XIX


Si vous placez dans votre élixir végétal une plante verte, mise en pièces, en moins d'une demi-heure ou un quart d'heure, sans feu de putréfaction extérieur, il se fera un précipité dans le fond de la bouteille (Partie morte) qui n'est rien d'autre que la terre damnée, et à la surface flottera une huile jaune - contenant le sel et le soufre - et l'élixir sera de la couleur de la plante, contenant son esprit végétal, lequel s'il ne se fait pas est un signe que vos opérations n'ont pas été philosophiques.


XX


Une seule goutte de cette huile jaunâtre donnée (dans les maladies) en accord des vertus et qualités attribuées à la plante, chaque matin et soir prise dans un verre de vin ou d'un quelqu'autre véhicule adéquat, fera infailliblement et insensiblement la cure de ces maladies, renforçant l'esprit vital et purifiant le sang dans les maladies et infections, quand on en continue l'usage.


XXI


Un corail jeté dans ce menstrue est un excellent expériment : bien que les pores du corail soient plus serrés que dans n'importe quel autre végétal, il se dissoud aussitôt dedans, son corps et son âme surnagent en huile rouge sanguine et sa terre grasse tombe comme un excrément gris au fond.


XXII


Mais le véritable élixir proprietatis (comme le nomme Paracelse) est réalisé avec des myrrhes, aloès, safran, mis dans ce menstrue.
Cette huile qui surnage aussitôt est un grand cordial qui soigne, presque comme l'élixir universel, toutes les maladies guérissables. Le caput mortuum tombe au fond.


XXIII


Ce menstrue dissoud non seulement toutes sortes de gommes et autre êtres végétaux, mais aussi toutes les huiles et bitumes qui naissent des végétaux, lesquels alors accomplissent des miracles aussi bien chez les vivants que chez les morts, de manière que sans autre peine ou ouverture des corps, ces derniers ne se décomposent plus.


XXIV


Bien que ce seul menstrue soit spécifié pour les végétaux, il sait en un instant tirer la teinture des minéraux et des métaux, mais il ne sait pas séparer tous leurs principes parce que cela n'a pas été décrété par la nature. Les soufres préparés du règne métallique, avec leur puissance balsamique, sont moins bénéfiques pour les poumons et la rate que cet élixir proprietatis fait avec ce menstrue. C'est pourquoi l'extrait des teintures métalliques est cité à titre de curiosité.


XXV


Parce que ce menstrue végétal est perpétuel, on doit faire attention à ne rien perdre par imprévoyance en séparant l'huile de l'esprit, ceci étant évité en distillant doucement au bain de vapeur avec des ustensiles bien séchés et lutés. Le menstrue passe avec le phlegme végétal qui est séparé par distillation au bain et l'huile et l'esprit végétal sont laissés au fond (ils passent facilement avec une chaleur commune) de sorte que le menstrue a tout purifié, recréé et rendu philosophique.

http://www.levity.com/alchemy/urbigf.html



*************************************************************************
*************************************************************************
*************************************************************************


Le jardin des pommes d'or


"Le Jardin des pommes d'or" est le titre donné à cette oeuvre utilisant le thème de l'alchimie pour traduire la démarche de l'esprit se sublimant par distillation et ses diverses étapes qui le conduisent à sa perfection.
Les cinq fleurs, quintefeuilles ou roses sauvages, en représentant l'accomplissement, la rosée ou essence de roses dite quintessence, cinquième essence parce que contenant les quatre autres viruellement et en puissance. C'est le diluant universel, la rosée brûlant le sel (élement terre).

Au cours de la cuisson sur le creuset par le feu substil, le mercure philosophal dans le ballon ou vaisseau est ici représenté par la sirène ailée (à cause de son caractère volatil et non stabilisé) est couronné d'or. La couronne qui apparait sur la paroi du verre est l'indice de la pénultième phase de l'oeuvre précédant l'apprition del'androgyne hermétique ou rebis qui participe des deux natures (fixe volatil).

Il est le symbole de la pierre, agent de la transmutation aurifère qui dépouille de sa gangue de la matérialité terrestre par une alchimie mentale se transforme en or pur ou or philosophal (par chrysophée ou rand magistère) symbole de l'esprit régénéré, une âme retrouvant ses origines en sa fin dernière (initium).

Les pommes d'or (ou fruits d'or) au pied de l'arbre de science sont associés dans la plupart des mythologies (gréco-romaine et germanique) à la régénaration et à l'éternelle jeunesse, eles correspondant à un autre aspect de la recherche hermétique, l'élixir de jouvence ou d'immortalité médecine universelle.

Cette toile qui a un caractère onérique est empreinte d'une poésie qui n'utilise pour s'exprimer que des couleurs et des formes dépouillées.

Marc Bosquet

http://212.68.199.242/arlettedoffigny/toiles/jdp.htm

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:41



L'eau de mélisse des Carmes Boyer

Les moines du couvent des Carmes (rue de Vaugirard à Paris) mirent au point la célèbre "Eau de mélisse des Carmes Boyer" qui remonte à 1611, et est toujours en usage à ce jour !

Subtil mélange de ses 14 plantes médicinales (mélisse, angélique, muguet, cresson, zeste de citron, marjolaine, coucou, sauge, romarin, lavande, armoise, sarriette, camomille, thym) et de 9 épices (coriandre, cannelle, girofle, muscade, anis vert, fenouil, racine de gentiane, racine d´angélique, bois de santal). Sans oublier de l'alcool à 80°.

"L'eau des carmes"...allonge la durée de vie et s'acquiert une réputation miraculeuse.


Recette populaire

225 g de fleurs de mélisse ;
20 g de canelle ;
40 g de zeste de citron frais ;
40 g de girofle ;
10 gr de racines d'angélique ;
10 g de coriandre ;
1/4 de l. d'alcool à 8O°.

Diviser en morceaux les divers ingrédients ;
faire macérer 4 jours dans l'alcool ;
filtrer et mettre en bouteille.

Recette Eau de mélisse des Carmes

L'eau de mélisse des Carmes, pour grande partie son renom aux moines des Carmes déchaussés de la rue Vaugirard à Paris qui la produisirent à partir du XVIIe siècle. La recette serait la suivante :

3 litres d'alcool à 30° ;
500 g de fleurs sèches de mélisse ;
125 g de zeste de citron ;
15 g d'angélique ;
laisser macérer 4 jours ;
distiller ;
mettre en bouteilles.

source recettes : http://www.jcraymond.freesurf.fr/Gastronomie/Recettes/Fgermain/PoemeRecettes.htm

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:42

Jouvence de l'Abbé Soury

Jouvence de l'Abbé Soury a été créé il y a plus de 250 ans en France. C'est une réception de l'abbé Soury (1732-1810), qui avait montré une grande passion pour les plantes médicinales et, par conséquent, avait développé une formule, qui stimule la circulation dans les jambes. Après sa mort en 1810, la réception de l'abbé Soury a continué à être employée par des membres de cette famille. Elle était la grande-grandcousin, Magloire Dumontier, un pharmacien à Rouen, qui a finalement commercialisé ce reçu sur une échelle industrielle.

1918, Château de l'Aubrière est acquis par Gaston Cousin qui, avec Madame Dumontier se spécialise dans les préparations pharmaceutiques et en particulier la Jouvence de l'Abbé Soury.

par c à c
hamamélis extrait fluide 191 mg
acore odorant extrait fluide 21 mg
piscidia extrait fluide (H) 13,55 mg
viburnum extrait fluide 42 mg

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:42

eh oui je veille à la santé de mes membres :Laughing: :Laughing: :Laughing:



LE "SCHWEDENBITTER" (ELIXIR DU SUEDOIS)

Un peu d'Histoire L'Elixir Suédois appelé également au moyen-âge "Elixir de longue vie" aurait une origine remontant à l'Egypte ancienne. La formule apparaissait au moyen-âge dans de nombreux manuscrits médicaux. La recette apparaît dans tous les livres médicaux à partir de la période marquant l'épanouissement du Moyen-Age où la Phytothérapie est promue au rang de science véritable. Elle fut redécouverte au siècle dernier. Ce serait un médecin suédois, le docteur Claus Samst, qui, au 17e et 18e, en aurait repris la recette transmise dans sa famille pour lui donner une nouvelle formulation. La tradition veut que ce docteur Samst ait vécu jusqu'à l'âge de 104 ans et qu'en plus, il ne soit pas mort de vieillesse, mais bien d'une mauvaise chute de cheval. C'est lui qui est à l'origine du nom de l'élixir, et c'est également à lui que l'on doit le "vieux manuscrit" énumérant en 43 points toute une série de maux contre lesquels il est indiqué d'utiliser l'Elixir du Suédois, ce même manuscrit ayant abouti 250 ans plus tard dans les mains de la célèbre herboriste autrichienne Maria TREBEN, qui contribua largement à la notoriété de cette recette en la publiant dans son ouvrage «LA SANTÉ A LA PHARMACIE DU BON DIEU».

Les ingrédients de l'Elixir du Suédois

Un ingrédient important : la racine d'angélique. Les principaux composants de cette liqueur sont, entre autres, la racine d'angélique, de rhubarbe, de Zédoaire et de carline, le safran, l'aloès, le camphre, la manne et la Thériaque Vénitienne. La racine d'angélique est un des éléments les plus importants parmi ceux qui rentrent dans la composition de l'Elixir du Suédois. L'angélique (Angelica archangelica et Angelica silverstris) appartient au groupe des Amara aromatia, nom donné en pharmacie aux drogues amères qui, outre leurs substances amères, contiennent également des huiles éthérées.
Toutes les plantes de ce groupe, et l'angélique plus particulièrement, ont la propriété d'activer la production et la sécrétion de la bile et des sucs gastrique et pancréatique, et d'ainsi augmenter l'appétit. Tout symptôme d'une mauvaise digestion peut être traité à l'aide d'angélique, en tisane ou en teinture. L'angélique fortifie l'estomac, elle a un effet désinfectant au niveau des intestins, elle combat les flatulences et est anti-spasmodique. La racine d'angélique est pratiquement toujours mélangée à d'autres plantes ayant les mêmes venus pour l'estomac et la digestion. Si l'on veut la prendre seule, il faut être attentif à ne pas dépasser la dose et à ne pas en faire un usage prolongé. Dans le cadre d'une cure, il est conseillé de prendre une tasse de tisane trois fois par jour avant le repas ou 20 gouttes de teinture, également trois fois.

Un autre ingrédient de l'Elixir du Suédois a des vertus curatives similaires à celles de la racine d'angélique, il s'agit de la racine de carline, qui possède des propriétés bactériostatiques et agit au niveau de l'estomac, et qui a en plus des effets diurétiques. La racine de zédoaire (Curcuma zeodaria) active elle aussi la sécrétion de la bile et du suc gastrique. Une autre plante importante entrant dans la composition de l'Elixir amer est le rhubarbe (Rheum palmatum): ses racines sont prescrites en cas de gastro-entérites et s'utilisent en outre comme laxatif doux.

La myrrhe est fournie par un arbre d'Afrique - le Commiphora molmol - dont le suc est séché à l'air libre. Ces petits grains contenant de la résine ont, en usage interne, une action bénéfique en cas d'infection intestinale et de flatulences, et, en application externe, comme astringent et comme désinfectant.

Quant à l'aloès, (Aloè capensis et ferox), on en utilise le suc des feuilles en concentré. Cette préparation de l'aloès stimule l'activité intestinale. Le manne (Fraxinus ornus) fournit un suc que l'on sèche à l'air libre se rapprochant du suc de l'érable du Canada que l'on obtient en incisant l'écorce de l'arbre et qui constitue un des autres ingrédients de l'Elixir. Le manna est un laxatif très doux : même les enfants en bas âge et les bébés le supportent sans problème. Il réduit la résorption de liquide au niveau de l'intestin grêle et en stimule ainsi les activités péristaltiques. Par ailleurs. l'Elixir du Suédois contient encore une autre drogue laxative : les feuilles de séné (folia sennae). Il s'imposa toutefois de préciser que, dans l'ensemble, ces drogues laxatives n'auront qu'une part relativement faible dans l'effet général de l'Elixir, vu la composition de ce dernier.

Le safran est surtout connu comme épice. Ils est extrêmement coûteux, car ce n'est en fait qu'une minuscule partie de la fleur du Crocus sativus et plus précisément les stigmates rouge brique, donc les organes féminins de la fleur - qui est recueillie fleur par fleur (Il faut de 70 000 à 80 000 fleurs pour obtenir un kilo de safran. Le safran est un remède qui a un effet calmant et anti-spasmodique sur l'estomac.


Un autre composant de l'Elixir du Suédois est la thériaque (Electruarium theriacale) qui est un mélange de poudres, également de très longue tradition, combinant plus exactement sept drogues et épices (racine d'angélique, racine de cimicifuga, racine de valériane, écorce de cannelle, racine de zédoaire, cardamone myrrhe). Enfin, le camphre s'obtient, tout comme la manna, à partir du tronc du camphrier, et ils sert à stimuler la circulation sanguine.

Quant à l'alcool de fruits utilisé, il sert en fait de moyen d'extraction des principes actifs des plantes et constitue en même temps le conservateur naturel. Nous connaissons tous les méfaits de l'alcool sur les différents organes énumérés plus haut (comme par exemple le foie ou l'estomac où il existe un risque d'agression de la muqueuse). Prise régulièrement, Maria TREBEN n'hésite pas à dire que cette liqueur est un élixir de longue vie... Faisons lui confiance ! D'ailleurs, les résultats obtenus par la célèbre herboriste, ainsi que ceux que nous avons constatés nous-mêmes par son utilisation, nous prouvent que cet élixir est un merveilleux produit. Dans ses ouvrages, Maria TREBEN en donne les multiples applications, aussi bien en usage interne qu'en usage externe, notamment sans ses livres «LA SANTÉ A LA PHARMACIE DU BON DIEU» ou encore «CES PLANTES QUI GUERISSENT». Il existe également un petit fascicule «LES REMÈDES DE LA NATURE» de Léo MARTENS qui fait mention des bienfaits de L'ELIXIR DU SUÉDOIS.




Herbes du Suedois

10 g Aloes suc
10 g Angélique racine
10 g Rhubarbe racine
10 g Séné feuille
10 Chardon doré racine
10 g Zédoaire racine
5 g Myrrhe gomme
5 g Sorbier fruit
0.2 g Safran filament


MELANGE THERIACAL

1 g Acore racine
1 g Anis vert
1 g Cannelle
1 g Citron
1 g Fenouil
2 g Gentiane
1 g Gingembre
1 g Réglisse
1 g Valériane

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:43

l'élixir de fleur

La marque Bach et l’œuvre du Docteur Bach

Le Docteur Edward Bach a créé cette méthode de soin avec 39 remèdes, pour la plupart issus de fleurs, d’où l’expression «Fleurs de Bach ». Il s'agit d’infusions de fleurs diluées dans de l'alcool selon un procédé proche de l'homéopathie. D’autres chercheurs ont mis au point d’autres remèdes à partir d’autres fleurs, c’est pourquoi on utilise aussi l’expression « élixirs floraux ».
La principale particularité de cette thérapie est de soigner avec des doses de 2 à 3 gouttes d’élixir dans un verre d’eau ou directement sur la langue.

Rééquilibrer le système émotionnel

Pour le Dr Bach, la peur, la lassitude, la résignation diminuent les défenses naturelles. Pour guérir une maladie, même grave, il faut d’abord reconnaître l’état d’âme négatif avant de le soulager grâce aux élixirs floraux. Une fois les émotions (peurs, doute, colère, jalousie, tristesse, etc..) calmées, le corps met en route un processus de guérison. Les témoignages de réussite sont innombrables et cette méthode, répandue dans les pays anglo-saxons, rencontre un succès croissant en France. Les élixirs floraux, très efficaces sur les enfants, peuvent aussi être utilisés sur les animaux. L'effet est quasi immédiat. Votre état d'esprit vous semblera plus léger et vous verrez les choses plus sereinement.

Le laboratoire pharmaceutique britannique Nelsons & CO a acquis dans les années 90 la totalité de l’activité du centre Bach de Mount Vernon ainsi que le monopole complet sur les fleurs de Bach : fabrication des élixirs et exploitation des marques Bach, Fleurs de Bach, Bach Flower remedies et du logo comportant la signature du Dr Bach.

Actuellement, la marque "Bach…" ne respecte plus la méthode de fabrication authentique dévoilée par le Docteur Bach mais elle utilise un procédé plus homéopathique générant un champ d'application énergétique différent. En effet, le procédé original préconisait la solarisation des fleurs durant 3 heures pour la plupart des élixirs ou l’ébullition durant 30 minutes pour les autres tandis que la marque "Bach…" fait macérer les fleurs un certains temps afin d’obtenir une teinture mère qu’elle dilue à raison de 1 ml pour 100 litres (au lieu de 4 ml par litre) d’alcool de raisin à 27 ° (au lieu de cognac Brandy à 40°).

Comme Bach n’est plus conforme au procédé original de Bach, la marque "Bach…", qui suit un procédé plutôt homéopathique, n’est plus du véritable Bach... ce qui ne veut évidemment rien dire au niveau de l'efficacité des produits car cela reviendrait à remettre en cause l'homéopathie…

Méthode de fabrication authentique des fleurs de Bach

La méthode solaire :

- Mettre dans un grand bol de verre transparent préalablement ébouillanté durant 5 minutes, 3 litres d’eau de source pure.

- D’une main, tenir le bol, de l’autre, cueillir les fleurs, non pollinisées, au moment de leur floraison maximale, une heure après le lever du soleil, avant 9 heures du matin, afin qu’elles tombent directement à la surface de l’eau. Il faut environ 200 à 300 grammes de fleurs afin de couvrir la surface de l’eau.

- Placez le bol au soleil, sans un nuage durant 3 heures (si le ciel est voilé plus de 3 minutes, il faut tout recommencer).

- Filtrez le liquide avec une étoffe en coton ou un filtre à café en le versant dans des bouteilles ambrées de 1 litre, préalablement ébouillantée durant 5 minutes, que vous remplissez à moitié. Complétez avec du cognac brandy à 40° afin d’obtenir environ 2 litres d’essence mère.

- Etiquetez : essence mère de… infusée le… et bouchonnez avec un bouchon de liège. La conservation doit se faire dans une pièce dont la température est comprise entre 12 et 18 degré à l’abri de la lumière.

- L’élixir est obtenu en versant 4 ml d’essence mère dans un litre de cognac brandy. L’élixir est donc du cognac pratiquement pur avec un soupçon d’un mélange d’alcool et d’eau.

La méthode par ébullition :

- Prendre une casserole en acier émaillé préalablement ébouillantée durant 5 minutes ou un pot en grès supportant l’ébullition préalablement ébouillanté durant 5 minutes.

- D’une main, tenir la casserole, de l’autre, prélevez les plantes afin qu’elles tombent directement dans la casserole et la remplir au ¾ avec les plantes. Ajoutez 3,5 litres d’eau de source (certains remplissent la casserole avec les fleurs et les tiges au ¾ et ajoute l’eau). Portez la casserole à ébullition doucement durant 30 minutes, sans son couvercle, si possible, le matin même, sur place, par jour de beau temps. Laissez ensuite reposer la décoction 2 heures (attendre le refroidissement complet).

- Filtrez le liquide avec une étoffe en coton en le versant dans des bouteilles ambrées de 1 litre, préalablement ébouillantée durant 5 minutes, que vous remplissez à moitié. Complétez avec du cognac brandy à 40° afin d’obtenir de l’essence mère.

- Étiquetez : essence mère de… décoction du… et bouchonnez avec un bouchon de liège. La conservation doit se faire dans une pièce dont la température est comprise entre 12 et 18 degré à l’abri de la lumière.

- L’élixir est obtenu en versant 4 ml d’essence mère dans un litre de cognac brandy.

L’ébullition est conseillée pour :

Aspen (Tremble) – Beech (Hêtre) – Cerato (Plumbago ) - Chestnut (Marronnier) – Crab Apple (Pommier sauvage) – Elm (Orme) – Honeysuckle (Chèvrefeuille) - Hornbeam (Charme) – Larch (Mélèze) – Mimulus (Mimule, Muscade) - Pine (Pin Sylvestre) – Red Chestnut (Marronnier rouge) – Sweet Chestnut (Chataigner) – Walnut (Noyer) – Water violet (Hottonie des marais) - Willow (Saule).

Autre méthode de fabrication d’un élixir floral par infusion solaire

- Mettre dans un grand bol de verre transparent préalablement ébouillanté durant 5 minutes, une petite quantité d’eau de source pure.

- D’une main, tenir le bol, de l’autre, cueillir les fleurs, un jour fleur ou quelques jours avant la pleine lune, au moment où la floraison est maximale, avant 10 heures du matin, afin qu’elles tombent directement à la surface de l’eau. Il faut couvrir la surface de l’eau avec les fleurs cueillies.

- Placez le bol au soleil, sans un nuage durant 1,5 heures (si le ciel est voilé plus de 3 minutes, il faut tout recommencer).

- Filtrez le liquide avec un filtre à café en le versant dans une bouteille de vin teintée préalablement ébouillantée durant 5 minutes, que vous remplissez à moitié. Complétez avec du cognac biologique à 40° ou avec un alcool de fruit à 40° afin d’obtenir de l’essence mère.

- Étiquetez : essence mère de… infusée le… et bouchonnez avec un bouchon de liège. La conservation doit se faire dans une cave à l’abri de la lumière.

- L’élixir est obtenu en versant 4 ml d’essence mère dans ¼ de litre de cognac biologique à 40 ° complété par ¾ de litre d’eau de source.

Évitez les alcools de fruits à noyau et sachez que l’alcool stoppe l’évolution de l’infusion et permet une conservation durant plusieurs années.

Une méthode de fabrication différente

Pour recueillir « la personnalité » des fleurs sous forme d’élixirs, il existe la méthode classique, utilisée par le docteur Bach, qui consiste à faire macérer des fleurs au soleil dans un récipient en cristal de bonne qualité.

Cela implique la cueillette des fleurs et inévitablement leur mort. C’est sans doute la raison pour laquelle les élixirs de fleurs de Bach doivent être réalisés dans un environnement énergétique puissant (3 heures de macération au soleil levant).

La technique que l’on peut employer aujourd’hui est de passer l’eau directement sur la fleur sans la cueillir. Cela permet de récolter l’énergie vivante de la fleur sans la perturber.

Avec cette technique, il n’est plus nécessaire de faire une macération au soleil pendant trois heures. L’élixir obtenu mémorise parfaitement le psychisme de la fleur et il est efficace pour traiter les problèmes émotionnels qui correspondent à cette fleur.

Utilisation et posologie des élixirs floraux et des remèdes du Dr Bach

Deux types d'utilisation sont conseillées : « pur » en première dilution (2 à 4 gouttes, du flacon de 10 ou 20 ml que vous avez acheté, directement sous la langue, 3 à 4 fois par jour ou plus) ou 2 à 4 gouttes, 3 à 4 fois par jour ou plus, du composés en deuxième dilution que l'on appelle souvent "Remède de Bach".

Pour les émotions ressenties dans le présent en relation avec un événement précis, déposez deux ou quatre gouttes, directement sous la langue, trois à quatre fois par jour. Il est recommandé de les prendre le matin à jeun et le soir au coucher ou en fonction de votre ressenti. La première dilution permet d'apaiser les perturbations provoquées par les aléas de la vie :

Pour se préparer sereinement à la méditation, 1 goutte de CRAB APPLE pour la purification et 1 goutte de WHITE CHESTNUT pour la paix de l'esprit.

Si l'on a le sentiment d'être étouffé alors WALNUT peut sûrement vous aider.

En outre, dans le cas où l'on est forcé de côtoyer certaines personnes qui sont de véritables "poisons ", CRAB APPLE vous sera d'une grande aide.

En cas de grave accès dépressif, commencer par 1 goutte de SWEET CHESTNUT. Ensuite, analyser les causes et préparer un complexe en seconde dilution du type STAR OF BETHLEHEM, HONEYSUCKLE et WHITE CHESTNUT.

Pour fabriquer ce composé (remède), vous faites bouillir un flacon de 30ml afin de le désimprégner de toutes ses informations antérieures. Vous y ajoutez deux à quatre gouttes des élixirs que vous avez choisis (cinq à sept fleurs maximum). Ensuite, vous remplissez le flacon avec de l'eau de source et un peu de Brandy ou de vinaigre de cidre pour la conservation. Enfin, vous secouez la préparation afin de bien dynamiser l'information dans tout le remède. Une ou plusieurs fleurs prises en deuxième dilution sur le long terme peut vous aider à « évacuer » ou de traiter des anciennes émotions perturbantes ou un mode de pensée indésirable "plus fort que vous".

Vous pouvez également mettre 2 à 4 gouttes d’élixir dans un verre d’eau de source et boire le breuvage, à petits coups, au cours de la journée.

Conseil pour la conservation et pour le stockage des élixirs

La température doit rester en dessous de 37° si possible.

Ne pas exposer la dilution au soleil.

Les forts champs magnétiques 50 - 60 Hz (transformateur, micro-ondes, plaques de cuisine) suppriment l'information. Évitez, si possible, tous les champs OEM 50Hz à proximité immédiate du flacon (lampe de chevet, réveil électrique…).



http://users.belgacom.net/sante/Fleurs/elixir_de_fleur.htm

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:43

L'Histoire des Liqueurs des Pères Chartreux



En 1605, le Maréchal d'Estrées remet aux moines de la Chartreuse de Vauvert, à Paris, un Manuscrit révélant la formule d'un Elixir de Longue Vie dont nul ne sait l'origine.

A cette époque, en effet, seuls les moines et les apothicaires possèdent les connaissances nécessaires au travail des plantes. En 1611, le Cardinal de Richelieu remercie avec chaleur le Révérend Père de la Chartreuse de Paris; celui-ci lui avait envoyé un bézoard l'ayant soulagé d'une "facheuse maladie".
(bézoard : pierre trouvée dans l'appareil digestif de certains animaux, à laquelle on attribuait des vertus médicinales).

Trop complexe, la recette de l'Elixir semble n'avoir été que partiellement utilisée pendant plusieurs décennies à Paris.
En 1737, le Monastère de la Grande-Chartreuse (proche de la ville de Grenoble) décide d'en faire une étude exhaustive.
L'apothicaire de la Grande-Chartreuse, Frère Jérôme Maubec, est chargé de cette tâche. Il parvient à en fixer définitivement la formule.



Sa commercialisation est alors très limitée : c'est Frère Charles qui, à dos de mulet, va le vendre sur les marchés de Grenoble et de Chambéry.
Toujours fabriqué selon les mêmes indications, cet "Elixir de longue vie" est connu aujourd'hui sous le nom de
"Elixir Végétal de la Grande-Chartreuse". Il titre 71°.

La Chartreuse Verte, 55° dite "Liqueur de Santé", est mise au point en 1764. Son succès est immédiat, mais limité à la région dauphinoise.

La Révolution Française de 1789 disperse les moines. En 1793, par mesure de prudence, on fait exécuter une copie du précieux manuscrit que garde le seul religieux autorisé à rester au Monastère, un autre Père conservant toujours sur lui l'original.


Arrêté puis envoyé à Bordeaux, ce dernier trouve le moyen de faire passer hors de sa cellule le document à un autre moine réfugié près du Monastère.

Ne pouvant pas faire usage du secret et pensant que l'Ordre des Chartreux ne serait jamais rétabli, il en concède une copie à un pharmacien de Grenoble, Monsieur LIOTARD.
En 1810, l'Empereur Napoléon Ier décidant que les "remèdes secrets" doivent être soumis au Ministre de l'Intérieur pour être examinés afin d'être exploités par l'Etat, Monsieur LIOTARD adresse le manuscrit au Ministère; on le lui retourne avec la mention "Refusé".

A sa mort les documents reviennent au Monastère de la Grande-Chartreuse que les moines ont regagné en 1816.
En 1838, la formule est adaptée pour produire une liqueur plus douce et moins alcoolisée, la Chartreuse Jaune, 40°.
En 1903, les Chartreux sont expulsés de France. Ils emportent leur secret et implantent une distillerie à TARRAGONE en Espagne pour la fabrication de la liqueur. Liqueur qu'ils fabriqueront également à Marseille des 1921 et jusqu'en 1929, sous le nom de Tarragone.


Pendant cette même pèriode, l'Etat français vend leur marque à un groupe de liquoristes qui créent la Compagnie Fermière de la Grande Chartreuse. Cette société, dont la production n'a rien à voir avec la vraie Chartreuse, cesse ses activités en 1929.
Les moines retrouvent alors l'usage de l'appellation CHARTREUSE; ils reprennent la distillation en France, dans leur ancienne distillerie de Fourvoirie construite en 1860, proche du Monastère de la Grande Chartreuse.



Ces bâtiments sont détruits en 1935 par un éboulement de terrain. La fabrication est alors transférée à VOIRON, où elle est toujours réalisée, après le travail de sélection des plantes effectué à l'intérieur même du Monastère.


C'est la société CHARTREUSE DIFFUSION qui, depuis 1970, est chargée du conditionnement, de la publicité et de la vente des produits élaborés par trois Chartreux.

Investis de cette mission par leur Ordre, ils travaillent dans le plus grand secret et sont seuls à connaître les détails de la production. Aujourd'hui comme hier, la formule reste un mystère que les méthodes modernes d’investigation n'ont pu percer.

Les liqueurs fabriquées par les Pères Chartreux ne contiennent aucun additif chimique. Leurs couleurs mêmes proviennent des plantes qui les composent. Mises d'abord à macérer dans un alcool sélectionné, les 130 plantes énumérées dans la recette sont ensuite distillées. Les alcoolats produits sont additionnés de miel distillé et de sirop de sucre pour obtenir les liqueurs Verte ou Jaune qui doivent longuement vieillir en foudres de chêne avant d'être commercialisées.

Si l'on prolonge son vieillissement, la Chartreuse acquiert une qualité particulièrement remarquée; on la désigne sous l'appellation " Chartreuse V.E.P." (Vieillissement Exceptionnellement Prolongé). La production, forcément limitée, est présentée en bouteilles de 50 cl et de 1 litre, reproduisant fidèlement celles utilisées en 1840. Sa première mise sur le marche date de 1963.

Une si longue histoire...

Un Manuscrit donné en 1605,

Un Elixir mis définitivement au point en 1737,

La "Verte", élaborée en 1764, la "Jaune" en 1838, la " Blanche " à deux périodes différentes, la "V.E.P." (Vieillissement Exceptionnellement Prolongé) en 1963, la "Liqueur des Jeux Olympiques" en 1968,
la "9ème Centenaire" en 1984, " L'Episcopale du 3ème Millenaire " en 2000,

Mais aussi la Chartreuse faite à Tarragone de 1904 à 1989, surnommée
" LA TARRAGONE "

...et les "Verte" et " Jaune" faites à Marseille de 1921 à 1929 appelées
" Tarragone"...



Toutes ces liqueurs basées sur la recette d'un grimoire du 16ème ou 17ème siècle ont été élaborées par les Pères Chartreux; leur commercialisation permet à leur Communauté de survivre et de continuer à prier dans le silence et la solitude, selon l'inspiration de Saint Bruno.


http://www.chartreuse.fr/pa_histoire_liqueur.htm

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:43

ELIXIR DE JEUNESSE

Eau de la reine de Hongrie XIIe siècle. Usage externe.

-Extrait fleurs d'oranger 50cc
-Esprit de rose 50cc
-Essence de menthe 2 gr.
-Essence de mélisse 3 gr.
-Essence zeste citron 3 gr.
-Essence de romarin 6 gr.
-Alcool 60° 450 cc

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   6/11/2006, 15:45

Post d'origine : http://www.lancedragon.com/forum/viewtopic.php?p=64150#64150

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE   Aujourd'hui à 09:29

Revenir en haut Aller en bas
 
ELIXIR DE VIE- ELIXIR DE JOUVENCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elixir de longue vie
» Elixir de gemme
» L'Elixir Biofloral aux plantes du printemps
» Elixir de longue vie
» Elixir du Suédois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: