Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lilith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Lilith   6/11/2006, 13:50

Posté par: Gémeaux
Posté le: Vendredi 03 Sep 2004 18:51

Inscrit le: 30 Aoû 2004
Messages: 1982

Sur: http://www.lancedragon.com/forum/viewtopic.php?p=7779#7779

voici d'abord ces débuts , je laisse a mieux informé le débat et l'histoire plus biblique ( je la mettrai aussi cette histoire ds Dieux babyloniens)

A la base, Lilith provient de l' " Epopée de Gilgamesh", où on la voit servir la déesse Inana (plus connu plus tard sous le nom d'Ishtar, déesse de l'amour) , elle conduit les paysans masculin afaire des rituels sexuels dans le temple de la cité d'Erech, histoire d'assurer la fertilité du champ ..

Plus tard, dans la mythologie assyrienne, son mythe se transformera en Liliu et Lilitu ,des démons de la tempete (voila sa démonisation). Mais Lilithu continuait d'exister a part entiere a coté, mais pas comme démon, ce sont ces 2 légendes que le temps a du réunir, et que le moyen-age et sa ribembelles de courants religieux ont transformé en poufiasse démoniaque.

Si vous connaissez un peu la bible et Abraham , vous connaissez le pays d'origine des juifs, donc vous comprennez mieux pourquoi ils la connaissaient, et l'on misent en 1ere femme créée. Les dieux comme Ishtar sont repoussés pour ne laisser place qu' a un dieu unique, mais les ptites légendes du pays sont gardées pour ne pas brusquer les nouveaux adhérants( Lilith symbolise pas mal de chose et a la différence d'Ishtar c'est une humaine et pas une déesse) , c'est comme ça que ce crée une secte/religion. (?)


Dernière édition par le 6/11/2006, 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Lilith   6/11/2006, 13:53

Posté par: Marion
Posté le: Vendredi 03 Sep 2004 18:58

Inscrit le: 02 Sep 2004
Messages: 76
Localisation: ~*...dans le temps et l'espace...*~

je connaissais surtout Lilith sous cette facette là:

Citation :
La première Eve
Il est au sein même de la Genèse une contradiction qui a tourmenté plus d'un théologien. Ainsi, dans le premier récit de la création est-il écrit :
"Dieu créa l'homme à son image, à l'image de dieu il le créa ; mâle et femelle il les créa" (Gen 1-27). Alors que dans le second récit de la création, Adam est seul créé le sixième jour, puis s'en suit l'épisode célèbre :
"Alors Yahvé Dieu fit tomber une torpeur sur l'homme, qui s'endormit. Il prit l'une de ses côtes et referma la chair à sa place. Yahvé Dieu bâtit en femme la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena à l'homme. L'homme dit : "A ce coup, c'est l'os de mes os et la chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée femme, car c'est d'un homme qu'elle a été prise, celle-ci ! " (Gen 2-21)

De fait existe-t-il certaines légendes judaïques, qui font de Lilith la première femme avant Eve. On peut en trouver une version écrite dans l'Alphabet de Ben Sira (IXème siècle). En voici un extrait :


"Lorsque l'Eternel a créé son monde et a créé le premier homme, Il a vu qu'il était seul et lui a aussitôt créé une femme de la terre comme lui, et son nom était Lilith. Aussitôt ont-ils commencé à se quereller. Lui disait : "Tu te coucheras en dessous" et elle disait : "C'est toi qui coucheras en dessous, puisque nous sommes égaux et tous les deux formés de la terre. "

Et ils ne s'entendaient pas. Quand Lilith a vu qu'il en était ainsi, elle a prononcé le Nom ineffable (le Tetragramaton) et s'est évanouie dans l'air..."
Puis, Yahvé dépêcha trois anges à la poursuite de Lilith : Sinwy, Sinsinwy et Samengelf. Ils la trouvèrent sur les bords de la Mer Rouge où, en compagnie des démons, elle s'adonnait aux orgies les plus répugnantes (la superstition hébraïque voulant que l'eau attire les démons).

Aux envoyés célestes venus la ramener, elle répondit : "Comment retournerais-je à l'Eden, après avoir goûté les joies les plus exquises sur les rives de ce fleuve ? ". Les anges menacèrent d'immoler chaque jour mille de ses rejetons infernaux. Elle leur rétorqua qu'il était dans sa nature de tuer les enfants, et de menacer les femmes enceintes. Pourtant, elle leur promit de ne pas s'attaquer aux nouveau-nés protégés par leurs trois noms et ils la laissèrent à ses obscènes occupations. C'est la raison pour laquelle certaines sages-femmes juives mettaient au cou des petits enfants des pentacles portant les noms des trois anges, et qu'elles inscrivaient sur les murs de la chambre où reposaient les femmes en mal d'enfantement, les mots : adim ch anah chouts lilith ("que Lilith soit éloignée d'ici").
Depuis, par jalousie, Lilith tente de séduire les hommes (descendants d'Adam et Eve) endormis et isolés, afin d'engendrer, grâce à la semence qu'ils perdent en dormant, les Shedims, les Rouchims et les Linilim ou Liliots. Ceci permet de l'assimiler à une succube et, à l'instar de la plupart de ces créatures qui passent aisément du succubat à l'incubat, on la dépeint fréquemment comme androgyne. Lorsqu'elle ne peut détruire la vie d'un enfant d'homme, de dépit, elle se tourne contre les siens. Et n'ayant pas goûté aux fruits de l'Arbre de la connaissance du Bien et du Mal, elle jouit de l'immortalité ; contrairement d'ailleurs à beaucoup d'autres démons. Elle peut être à ce titre être appelée Déesse Noire.

Plus d'informations sur Lilth===>http://www.penofchaos.com/stigma/hist2.htm#5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Lilith   6/11/2006, 13:58

Posté par: Gémeaux
Posté le: Vendredi 03 Sep 2004 19:01

oui, peu de gens savent que Lilith provient de la mythologie babylonienne à la base ^^

----------------------------------------------------------------------------------------
Posté par: Marion
Posté le: Vendredi 03 Sep 2004 19:04

on m'avait même dit qu'elle apparaissait dans la Tora, mais que lors de la retranscription de ces récits pour en faire L'Ancien Testement, les "rédacteurs" de l'époque n'avait pas semblé bon de présenter une femme se rebellant et perverse.
ils ont préféraient le "tu enfanteras dans la douleur et tu seras soumise à ton mari". Rolling Eyes

-----------------------------------------------------------------------------------------
Posté par: ...
Posté le: Mercredi 29 Sep 2004 11:36

"Alors Yahvé Dieu fit tomber une torpeur sur l'homme, qui s'endormit. Il prit l'une de ses côtes et referma la chair à sa place. Yahvé Dieu bâtit en femme la côte qu'il avait prise de l'homme"

C'est bizarre hein comme manipulation, prendre un os et faire un autre être grâce à cet os, c'est pourquoi on se demande souvent s'il ne vaut pas mieux lire "côté" au lieu de "côte" (qui ont d'ailleurs la même étymologie latine, "costa"), ça paraît plus plausible, Dieu prit un "côté" de l'homme (le côté féminin) et créa la femme, en fait il isole le côté féminin de l'homme et créer un être à partir de ce "côté", il scinde l'Homme en deux parties, une partie masculine, et une autre féminine, ainsi à partir d'un seul être, il en créer deux, qui sont finalement égaux, et qui ensemble, constituent un être qui à l'origine est l'Homme (l'humain).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Lilith   6/11/2006, 14:00

Posté par: Ishâ
Posté le: Samedi 16 Avr 2005 16:04

Inscrit le: 03 Sep 2004
Messages: 1692
Localisation: dans l'absolu

LA LUNE NOIRE
ET LE MYTHE DE LILITH

par Renée Lebeuf

La lune noire, aussi appelée Lilith, est un élément clé de l'astrologie, un outil efficace de compréhension de soi et de son chemin de vie. Lieu de convergence de toute les forces profondes et inconscientes, c'est un travail intérieur en profondeur qu'elle nous engage à effectuer.

Une Epoque charnière et riche en transformations telle que nous la vivons, provoque des situations de chaos, propices à nous faire rencontrer des forces qui peuvent nous sembler horribles et destructrices si on s'y laisse prendre au premier coup d'oeil. Mais toute destruction ne porte-t-elle pas en soi une résurrection obligée, proteuse d'une nouvelle vie ! C'est probablement pourquoi nous voyons apparaître une fascination pour le mythe de Lilith, synonyme de chaos, de désordre, d'indépendance fantasque, et qui semble avoir été oublié au fil du temps, comme si on avait voulu en effecer les traces.

Lilith provient, en fait, de traditions très anciennes du Moyen-Orient, qui sont à la source de ce qui a engendré la Bible. On la retrouve étrangement, beaucoup plus tard, dans le Zohar, livre de commentaires bibliques de tradition judaïque. Elle y est présente de façon éparse par des allusions. Il faut rassembler les différents passages pour se faire un protrait plus précis. Dans la Bible traditionnelle, elle a disparu, ou plutôt on l'a remplacée par la présence du serpent, probablement plus acceptable aux yeux de certains que cette première femme, existant avant l'homme et qui ose dire non à Yawhé. Il reste que toutes les traditions mythiques ont leurs femmes rebelles, proteuses de vie ou de mort, fantasques, monstrueuses, trompeuses, castratrices, assoiffées de sang, etc. On n'a qu'à faire référence à Kali, Ishtar, Freija, la Méduse, les Ménades et toutes les autres. Et aussi, dans la plupart des traditions, il y a eu d'abord une femme, déesse-mère ou terre-mère, et Lilith en est un exemple frappant.

De Lilith, il est dit qu'elle était au Commencement, avant Adam, avant Eve. Source de fécondité, très prolifique, elle s'active inlassablement à multiplier la vie et elle est mère de centaines d'enfants qui naissent d'elle tous les jours. Elle représente le pouvoir féminin, la connaissance instinctive de la vie, la Nature, dans son sens le plus profond et aussi le plus primaire.
Au commencement, Lilith est une déesse-mère, capable d'engendrer tous les jours une progéniture innombrable. Fécondité qui ne se tarit pas après sa rébellion et lorsqu'elle se retrouve aux Enfers, mais elle devient alors, aussi, mortelle pour les humains et dangereuse.

Et c'est à ce moment que Lilith prend une dimension maléfique et qu'elle est rattachée à l'Ombre, au noir, à la nuit, au néant, à l'enfer, à l'aveuglement et à l'impuissance. Avec de tels liens, il n'est guère étonnant qu'elle impressionne. Ce ne sont pas là tous ses attributs ; il faut souligner, entre autres, un absolu d'indépendance et de liberté qui ne laisse aucune alternative aux compromis quels qu'ils soient.
Le Noir fait peur, on y pressent des ombres mouvantes, maléfiques, semant d'autant plus la crainte qu'elles sont invisibles, qu'elles nous manipulent à notre insu, nous laissant impuissants à réagir et vidés de nos forces.

Sans cette force féminine réceptrice, il n'y a pas de création concrète possible, donc il est tout naturel qu'elle se voit l'égale de la poussée Yang, d'où la rébellion très compréhensible de Lilith lorsqu'il lui est demandé de se soumettre à l'homme. En reniant l'importance de cette réalité féminine en tant que force essentielle à la création, ne se retrouve-t-on pas avec une équation impossible ? C'est pourquoi Lilith refuse de se soumettre à Adam comme il lui est demandé, elle se veut son égale et ne voit pas pourquoi il en serait autrement.

Dans le Zohar, il est dit aussi : "La Femelle conçut le mâle et enfanta l'esprit d'Adam." Mère d'Adam ! Quel est ce fils dont elle devrait devenir la femme à la demande de Dieu ? Ce qu'elle refusera, d'ailleurs préférant les Enfers à ce mariage. Elle se rebelle d'avoir à se soumettre à une volonté qu'elle ocnsidère abusive. Pourquoi lui accorderait-elle cette autorité alors qu'on ne peut rien sans elle ? Cette opposition s'avère par elle-même une force importante qui prendra tout son sens avec le temps. C'est ainsi, en réalité, qu'elle remplira finalement sa tâche.

Lilith était là, au commencement, avant Adam, et c'est à elle d'enfanter son esprit. Si on compred Lilith comme représentant les forces premières de la nature, la création dans son évolution, on comprend qu'Adam représente l'arrivée de l'humain. Il est le premier homme, un être pensant, c'est-à-dire qu'il possède, en potentiel, la capacité d'acquérir la connaissance complète, entière, et de pouvoir l'incarner. Il pourra alors, faire le lien entre le Ciel et la Terre. N'est-il pas le fils du Ciel (créé par Dieu) et de la Terre (Lilith) ? C'est donc dire que Lilith a fécondé Adam, puisque l'homme fait partie de l'évolution terrestre. Mais cela suppose aussi la volonté d'une intelligence plus grande, contenue dans le souffle créateur, que l'on peut appeler volonté divine, dans le sens d'une volonté de poussée sous-jacente à l'univers tout entier, une intelligence inhérente à l'univers.

Adam est le fils de Dieu et il a croqué la pomme de l'Arbre de la Connaissance (encouragé par le serpent, digne représentant de Lilith), c'est-à-dire qu'il possède les atouts nécessaires pour connaître les choses, connaître l'univers qui l'entour ; il est donc doté d'un "mental" ou d'une "intelligence". Ne voilà-t-il pas un pouvoir extraordinaire. C'est ainsi que Lilith le féconde, elle lui fait croquer la pomme, elle le réveille au désir de connaître, autant par l'expérience des sens que par le désir de découvrir, d'apprendre, elle le met donc sur la longue route de l'évolution de la conscience.

Mais l'humain, quoique pensant, ne possède pas de façon inné le pouvoir de la connaissance et de la création, celui-ci lui reste à acquérir. Il est confié à Lilith un rôle primordial pour aider Adam à y arriver. Lilith, force d'opposition, mater materia, terre-mère, creuset de l'expérience, sera pour l'homme une confrontation continuelle avec la réalité, façonnant ainsi sans relâche l'esprit de celui-ci, avide de comprendre cet univers dans lequel il est piégé. Il acquerra durement cette connaissance et il aura pour cela besoin de l'aide du Temps et de l'Expérience. C'est par cette confrontation à travers le temps que Lilith féconde l'esprit d'Adam et lui permet ainsi d'arriver à sn aboutissement.

[...à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
Laila
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 45
Localisation : Québécoise à Barcelone
Emploi : Bibliothécaire et archiviste
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Lilith   6/11/2006, 14:01

Posté par: Ishâ
Posté le: Samedi 16 Avr 2005 16:04

Inscrit le: 03 Sep 2004
Messages: 1692
Localisation: dans l'absolu

[...]
Pendant longtemps, il n'a d'autre choix que d'être plongé dans l'expérience, de la vivre afin de la connaître, il ne peut inclure en lui le sens et le savoir immédiatement. Pour ce faire, il lui faudra du temps, répéter les expériences, les mémoriser, les réfléchir, prendre de la distance, y revenir... Long trajet avant d'incarner en soi la Connaissance ! ... Voilà probablement le sens d'avoir à "gagner son pain à la sueur de son front", comme il est écrit. C'est-à-dire qu'il aura la connaissance divine parce qu'il se débattra longtemps avec la dualité, qu'il aura à penser, à s'interroger, utilisant comme outil le mental dont on peut voir la pomme comme étant un symbole.

Pourquoi donc Lilith, connaissance instinctive de la vie, ce véritable pouvoir féminin, refuse-t-elle d'épouser Adam et de se soumettre à Dieu ? Voilà une questoin que l'on peut se poser.
Avant l'homme, il y avait la matière, il y avait la vie, les forces de la nature, végétales et animales, obligatoirement soumises aux lois sous-jacentes à la création, les projetant d'instict : il n'y a pas d'intervention mentale, c'est la Nature dans son expression la plus pure.
Elle sait parce qu'elle est, sant autre forme de réflexion ; ça ne lui est d'aucune utilité, semble-t-il, de développer un esprit qui sera à la recherche insatiable d'une Compréhension.
Parce qu'elle agite le pouvoir de création sans se sentir dirigée, elle croit le posséder, elle refuse donc la soumission qui lui est demandée par Dieu. Orgueilleuse, arrogante, elle croit pouvoir conserver ses prérogatives de pouvoir créateur, comme Lucifer, cet autre insoumis. Elle se croit le maître du monde, indépendante du divin ; elle préfère se couper de l'autre pôle fécondant, qui devrait jouer son rôle en la travaillant, en la pétrissant, pour faire jaillir de ses entrailles la conscience. Elle, elle exaltera le pouvoir de la matière, l'empire des sens.

Elle refuse de s'élever au-delà de la matière, au-delà de ses sens, d'en interroger le but, et d'avoir à reconnaître qu'elle appartient à plus grand qu'elle. Elle préférera lesEnfers, puits d'ignorance, et du même coup, elle s'offre l'illusion de pouvoir assouvir tous ses désirs, exacerber tous ses sens, évidement sans aucun frein. Elle se rebelle, s'acharne à prouver ses pouvoirs, à utiliser sa volonté propre, insoumise, indomptable, inflexible. Elle fait un absolu de son indépendance.

Lilith représente en nous ces forces primaires qu'on ne maîtrise pas, le pouvoir de l'instinct qui, finalement, fait peur. Adam, représentant pour sa part l'humain dans sa quête (puisque le divin a semé en lui le besoin du ciel), ne peut se satisfaire d'une existence dont il ne comprend pas la raison, et surtout dont il n'a pas la maîtrise. Il développe alors la peur de Lilith.
Il rejette en lui les forces instinctives qu'il ne maîtrise pas, il les refoule, les renie, croyant ainsi les dompter et les ocntrôler.

L'humain est né d'une dualité, il est lui-même cette dualité, fils du ciel et de la terre. Mais il peut avoir accès à l'Abre de la Connaissance, c'est-à-dire qu'il est porteur de cette quête de l'Unité, source première, existant au-delà de cette dualité, tout en l'incluant. Pour y arriver, il devra connaître l'Ombre et la Lumière, avoir percé à jour cette double réalité, l'avoir vécue et revécue, l'avoir ressentie jusqu'au plus profond de lui-même, et ne plus être esclave de son ignorance et de ce jeu des contraires que l'on peut trouver cruel sans doute.

La matière est faite d'énergie condensée ; réussir à aller chercher cette énergie signifie qu'on en a pris parfaitement connaissance et qu'on participe pleinement, consciemment de sa réalité, qu'un accord total s'est réalisé avec le jeu entier de la vie, sous toutes ses facettes. Pour y arriver, cela demande à chacun de s'être condensé lui-même, et le seul moyen en est par l'expérience accumulée de l'oservation objective et sans compromis de soi, en être arrivé finalement à ne plus pouvoir tricher et se justifier, d'être capable de faire face à ses forces primaires et de les canaliser.

Au bout de son expérience, l'humains doit retrouver Lilith, représentante de l'Ombre, faire face à ses peurs, les reconnaître et les intégrer; Lorsqu'il est prêt à faire face à ce qu'il a de plus primaire et cristallisé à l'intérieur de lui, il amorcera la descente aux Enfers où règne Lilith. Il osera explorer les couches les plus profondes de son inconscient, se confrontant ainsi aux forces primaires de son être. Et Lilith ayant la connaissance de ses forces, lui donne alors la clef nécessaire à son accomplissement.

Dans toutes les traditions initiatiques, on considère la descente aux Enfers comme un passage obligatoire vers la sagesse, une purification nécessaire, une épreuve incontournable. De tout temps, on a respecté et craint celui qui était descendu aux Enfers, celui qui connaissait, à ce moment, ces ténèbres terrifiantes et en était revenu. Il devenait alors un dieu ou un saint. Il avait vaincu la peur, avait vaincu le Dragon, avait chevauché le Tigre, avait rencontré le "Gardien du Seuil", avait vaincu la dualité. Il ne rejetait plus les ténèbres, elles lui appartenaient, elles devenaient "énergie" pour lui, elles devenaient une source.

L'humain se laisse bercer longtemps par ses rêves, se laisse prendre par les routines, les besoins quotidiens, tout ce qui lui apporte un bien-être temporaire, s'interrogeant seulement quand il est éprouvé. Il rejette dans l'ombre tout ce qu'il ne peut absorber de la réalité, tout ce qui le dépasse et surtout, tout ce qu'il refuse. Ce refus devient Lilith, qui guette au fond de son âme et appartient à l'Ombre, et il n'en a que fort peu conscience pendant longtemps. IL lui faut accumuler de la force et beaucoup d'expérience pour l'affronter.

Lilith est la maîtresse de la nuit. Elle guette l'être endormi pour lui inspirer tentations, désirs et autres, pour lui rappeler ses insticts qu'il cherche à refouler, lui rappeler ses frayeurs, ou pour les lui faire anticiper. Frayeur de ne pas se contrôler, d'être humilié, et tout le cortège des peurs et des interdits qu'il cherche à effecer de sa vie. Frayeur aussi de découvrir qu'il n'est pas tranquille, qu'il ne comprend pas, qu'il n'a pas de réponses, pas de recettes, qu'il est attiré par ce qu'il considère comme "mal", alimentant ainsi un mal-être inconfortable et coupable.

Lilith aui était au commencement, représentant les forces primaires et non-apprivoisées de nos instincts, nous attend à la "Fin des Temps" dit le Zohar, c'est-à-dire qu'elle nous attend le moment venu, pour nous obliger à faire face à nous-mêmes, à nos démons. Lilith voit dans la nuit, elle la connaît, rien ne lui échappe. Elle nous entraînera dans la descente en ces profondeurs de notre être, afin qu'on y plonge nos racines et qu'on crée la fusion nécessaire avec toutes nos parties. Alors peut commencer la véritable tâche, celle de devenir des être conscients, des "Abres de Vie", porteurs de la Connaissance, et par le fait même, soumis à la loi de l'Univers puisqu'inséparables. seulement alors, nous devenons de véritables participants du plan divin plutôt que de le subir.

Lilith et les autres démons comme elle sont rattachés, dans le Zohar, au pilier de la Rigueur de l'Arbre Séphirotique, c'est-à-dire au réceptacle rigoureux qui sait et ne fuit pas. Le féminin que l'on sort de l'Ombre, dévoilant les vérités que l'on ne souhaite pas voir et entendre, capable de se regarder sans faux-fuyant, sans excuse, qui n'accepte plus ni duperie ni justification, voilà la Rigueur dans toute sa force et tout son sens. Plus de tricherie, on sort tout notre être de l'ombre. Car Lilith demeure toujours incapable de compromis.

Le féminin que l'on se cache représente l'aspect difficile de la vie. Lorsque 'lon peut admettre envers soi-même et les autres ses aspects négatifs, ses peurs, sa vulnérabilité aussi, c'est un aspect féminin que l'on retoruve, et c'est un regard clair et transperçant qui se développe. Nous enfouissons dans notre inconscient aussi longtemps que nous ne pouvons les regarder en face tous nos aspects refoulés. Mais ils resurgissent malgré nous, en actions ou en paroles, ou encore en rêves que nous cherchons à éluder. Quelques digues que nous construisions, elles finissent par rompre et par alisser passer la force contenue ; le plus souvent ce sera destructeur, nous nous retrouvons aux rpises avec ce que nous nous rapprochons de l'Unité, cette sensation de plénitude que nous recherchons si ardemmant.

En face du pilier de la Rigueur, il y a le pilier de la Miséricorde ; ils sont absolument indissociables pour qui part en quête de ses profondeurs, car pour les intégrer, il faut développer une capacité de compassion et de pardon envers soi-même, sans altérer d'aucune façon la volonté de reconnaître sans complaisance ses noirceurs. Le regard que l'on porte sur si s'en trouve trasformé, et s'ensuit celui que l'on porte sur l'humanité toute entière.

Lilith nous attend donc pour nous aider dans la connaissance de soi. Elle est là, cachée, et surgit chaque fois qu'elle le peut ; c'est ainsi qu'agissent les forces de l'inconscient. Vouloir la connaître, c'est commencer la véritable découverte de soi et c'est accepter la vie dans toute sas réalité ; et encore plus, c'est connaître la Vie. La clef qu'elle nous livre, c'est celle qui permet d'intégrer notre Ombre, d'y puiser l'énergie emprisonnée et, enfin, de se libérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lailaseshat.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lilith   Aujourd'hui à 23:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Lilith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [démonologie]Lilith, Lucifer et origine du mal
» Lilith
» QUI EST LILITH?
» Lilith...l'envoutante
» [Poème] de Lilith.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: Au-delà de notre Monde :: Anges et démons -
Sauter vers: