Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La passion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
raistlin
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 47
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: La passion   13/11/2006, 19:35

selon vous, la passion est elle nécessaire, vitale ou simplement destructrice ?

peut être est elle même une façon de construire.....

merci de vos réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raistlin
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 47
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: La passion   13/11/2006, 19:40

Schtroumpf-Rasta
Master Or


Inscrit le: 30 Aoû 2004
Messages: 3547
Localisation: Dans l' air du temps



Je dirais plutôt inévitable.


Lyvalla
Modérateur


Inscrit le: 29 Aoû 2004
Messages: 5591
Localisation: ...Dans un rêve sans fin...


j'aime bien ta réponse

Schtroumpf-Rasta
Master Or


Inscrit le: 30 Aoû 2004
Messages: 3547
Localisation: Dans l' air du temps


Toujours aussi défétiste ^^

Mais pourquoi chercher à expliquer ce qui est inévitable ?
La passion forme le couple, c' est un des composants de l' amour.

Car, l' amour, souvent pris pour la cause, n' est qu' une conséquence.
Il ne s' agit pas d ' un sentiment abstrait survenant.
Ce qui le rend si difficile à définir, c' est qu' il est un amalgame de dizaines, centaines, que sais je, milliers de critères.

Cela explique aussi pourquoi on ne ressend jamais la même chose pour deux personnes.

L' amour, ce serait plutôt une ambiance survolant un couple, la tranche dans laquelle on place cette sensation planante, pyramide constituée de petites pierres colorées distribuées au hasard.

Ainsi, nous n' aurons jamais deux pyramides de la même couleur. ( j' entend déjà les réfractaires dire que c' est une possibilité, et blablabla de toute façon on se moque bien de la pyramide c' est une image ).

La passion est donc, une de ces pierres, ou plutot un groupe de ces pierres.

Sans passion, il n' ya plus d' amour, ou alors, ce serait celui que l' on place dans la catégorie "amitié". (hop, tamponé, amitié, suivant !)

Mais attention, je ne parle pas du même amour qu' évoquait Sculler, mélange de complicité se formant au fil du temps, mais de l' amour tel qu' il est au moment où il se forme.

Lyvalla
Modérateur


Inscrit le: 29 Aoû 2004
Messages: 5591
Localisation: ...Dans un rêve sans fin...


c'est tres bien dit je trouve!!

Egregore Honorius
Modérateur


Inscrit le: 29 Aoû 2004
Messages: 3689
Localisation: Dans les méandres de Paris la glorieuse



Je ne suis pas d'accod avec Stroumph dude ! Sur la mise en parallele entre la passion et l'Amour.

La passion n'est pas de l'Amour. C'est alienant comme l'amour, mais ce n'est pas constructeur, la passion est destructrice. quand il s'agit couple, la passion n'entraine qu'un désir de posseder l'autre, l'un place l'autre sur un pied d'estale et ne le/la laisse pas descendre, c'est une domination de l'un par rapport à l'autre, créant un déséquilibre dans l'union.

Tandis que l'Amour, ça créer la vie et la perpetue.

Bref, la passion ne concernce pas l'amour, mais influe directement sur le chemin qu'une personne parcourera :

ex: la passion du jeu entraine son joueur dans une spirale infernale du toujours avoir besoin.

Mais la passion va plus loin, c'est elle qui permet le sacrifice d'un pour que les autres avance. Combien de pilotes sont morts pour que l'on puisse voler dans des oiseaux métalliques de plusieurs tonnes ?

Bref, de toute façon et par définition, la passion est une "chose" irrésonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raistlin
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 47
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: La passion   13/11/2006, 19:58

Gémeaux
Modérateur


Inscrit le: 30 Aoû 2004
Messages: 1999


et pourtant c'est un moteur, schtroumpf n'a parlé que de la passion amoureuse, toi gregore tu nous parles juste des passions destructrices, mais un passioné de fleurs, d'histoire, d'art va mettre tout son coeur a son travail et sa passion et la magnifié aux yeux des autres.
Meme si ça peut etre une obsession et que pour un passioné tout le reste parait "futile", ça reste quand meme l'une des principales recherches de plaisir qui existent


Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion. - Saint Augustin


Schtroumpf-Rasta
Master Or


Inscrit le: 30 Aoû 2004
Messages: 3547
Localisation: Dans l' air du temps


Et bien Gogore, cela doit être du au fait que nous n' avons pas la même définition de la passion

Comme le dit Hisoka, je parle de passion amoureuse. Ce que j' appelle passion est effectivement semblable à celle que l' on peut trouver chez un artiste.

Pour moi c' est une des composantes de l' amour, cernable durant ( entre autres ) cette montée de plaisir ( probablement due à l' adrénaline ) que l' on ressent lorsqu' on embrasse l' être aimé(e), suivit d' une irrésistible envie de l' étreindre....passionément


LiLyAnGeL
Membre


Inscrit le: 21 Sep 2004
Messages: 22
Localisation: Paris et RP






raistlin a écrit:

selon vous, la passion est elle nécessaire, vitale ou simplement destructrice ?


Je dirais qu'elle est un petit mélange des trois. Pour ma part, elle a été destructrice.

Bilan: passion amoureuse dont je ressors vide. Je me suis perdue et je ne sais plus ce que veut dire le "MOI".

Je vivais en fonction de lui, je vivais à travers lui, je vivais pour lui = je ne vivais PAS!!!

LeJaguar
Master Or


Inscrit le: 04 Sep 2004
Messages: 1977


Tout à fait d’accord avec toi Schtroumpf-Rasta
quand tu soulignes le rapport
Adrénaline – passion.
Je comprend ce que tu veux dire Egregore
sur son côté destructeur en amour, on peu même
s'y noyer LiLyAnGeL () ,
Car cela part d’une flamme (jeu de la séduction)
et peu, vouloir dire « consumer »,
mais, comme elle peu aussi « t’éveiller à consolider ».
Car comme le dit Hisoka, la passion est un moteur,
il faut apprendre à la conduire et à en gérer ses vitesses.
J’ajouterais que c’est pas tous les jours que je suis d’accord
avec Saint Augustin et, que si je vivais sans passion,
et ben, je ne vivrais pas, car je serais déjà allée,
avec un gros cailloux, me jeter dans la rivière la plus proche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raistlin
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 47
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: La passion   13/11/2006, 20:54

raistlin
Administrateur


Inscrit le: 24 Nov 2002
Messages: 2785
Localisation: Nevers


comme le papillon, avec la flamme d'une chandelle


Schtroumpf-Rasta
Master Or


Inscrit le: 30 Aoû 2004
Messages: 3547
Localisation: Dans l' air du temps

Oui, après, encore faut il faire la différence entre une bonne vieille ampoule sur laquelle on peut se poser tranquillement et la flamme qui nous brulera les ailes.


LeJaguar
Master Or


Inscrit le: 04 Sep 2004
Messages: 1977

Comme dit Schtroumpf-Rasta y'a une différence entre une ampoule et
une flamme.
Moi, je ne suis pas un papillon,
et je sais que de trop près,
la chandelle me brûlera.
C'est ce que je sous entend quand je dis
qu'il faut apprendre à la conduire et à gérer ses
vitesses, y compris le point mort.

me suis trop souvent brûlé les ailes..et pas seulement dû à la passion...on peut être passionée sans être accro ou auto-destructrice..j'ai appris ça ya pas si longtemps... je suis une passionée, en amour, en travail, en plein de chose..mais la passion a différent dosage dans différent domaine. c'est là que le verbe gérer prend une grande importance, à nous de faire la part des choses... on est tous passioné à notre façon...dans un couple, on peut s'aimer et être passioné l'un de l'autre, de cette relation, mais pas de la même façon.. arg que c'est dur de mettre des mots sur ce qu'on ressent..

j'espère juste être tombée sur une bonne vieille ampoule...


Sculler
Master Argent


Inscrit le: 05 Sep 2004
Messages: 1815
Localisation: Ailleurs


Eh bien, voilà une des questions qui m'a tenu en interrogation pendant toute mon adolescence : l'amour est-il une passion ?

J'avais même fait un exposé en philo sur ce sujet (complètement nul l'exposé, pitoyable, "débile mental", comme disait notre prof).

Et pour cause : je ne connaissais en fait ni l'un ni l'autre.

Plus tard, j'ai étudié Phèdre (de Racine) sur ce même thème, et puis j'ai commencé à écrire des choses intelligentes sur l'amour d'une part, sur la passion d'autre part.

Il existe une passion amoureuse. Il existe aussi des amours sans passion. Et des passions sans amour.

La passion est, a toujours été et restera toujours une "pathologie", un état "anormal" de l'être, de l'âme, de l'esprit, de ce que vous voulez, mais en tout cas une "souffrance" (c'est le sens étymologique du mot passion).

La passion des papillons ? Oui, c'est quand on fait des folies pour ces petites bêtes, pas quand on aime simplement les étudier. Dans ce cas on est plus un entomologiste spécialisé qu'un passionné. Le passionné, c'est le fou.

La passion est à mon sens tout d'abord destructrice. Et donc nécessaire. Car il n'y a pas de construction dans la vie si elle ne nous confronte pas de temps en temps à quelques champs de ruines. Et donc vitale. Mais à consommer avec modération, comme toutes ces choses délectables qui nous consumment plus ou moins lentement.

Sculler, homme sans passion : il n'en a plus besoin pour aimer la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raistlin
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 47
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: La passion   13/11/2006, 20:57

...
Master Or


Inscrit le: 31 Aoû 2004
Messages: 5272
Localisation: Sur une planète bleue comme une orange

"Sculler, homme sans passion : il n'en a plus besoin pour aimer la vie."

Vraiment ? Même pas Muldy ?

La passion est inévitable et vitale, c'est le comportement qu'elle entraine qui doit être mesuré, pas la passion en elle-même, il s'agit d'un contrôle de soi face à sa passion, qui ne devient alors pas forcément destructrice mais plutôt "constructive" pour l'âme.


raistlin
Administrateur


Inscrit le: 24 Nov 2002
Messages: 2785
Localisation: Nevers

mais justement, la passion n'est quasiment pas contrôlable, c'est bien ça le hic

quand tu raisonnes, tu n'est déjà plus dans un cheminement passionnel selon moi, de la découle justement toute l'ambiguité


salemdenfer
Apprenti


Inscrit le: 12 Sep 2004
Messages: 396
Localisation: entre l'enfer et l'au delà


La passion comme maladie de l'âme

Dans l'émotion, l'esprit surpris par l'impression perd l'empire de soi-même. Elle se déroule dans la précipitation : c'est-à-dire qu'elle croît rapidement jusqu'au degré de sentiment qui rend la réflexion impossible (elle est inconsidérée). Une absence d'émotion, qui ne diminue pas la force mobile de l'action, est le propre du flegme, au sens favorable du terme : qualité qui permet à l'homme courageux de ne pas perdre, sous l'effet des émotions, le calme de sa réflexion. Ce que l'émotion de la colère ne fait pas dans sa précipitation, elle ne le fera jamais; elle a la mémoire courte. La passion de la haine au contraire prend son temps pour s'enraciner profondément et penser à l'adversaire. Un père, un maître d'école peuvent renoncer à punir, s'ils ont la patience d'entendre implorer leur pardon (et non pas présenter une justification). Quelqu'un entre chez vous en colère, et veut dans la violence de son indignation vous injurier : contraignez-le poliment à s'asseoir; y parvenez-vous, son invective déjà sera plus douce; car, lorsqu'on est commodément assis, on éprouve une détente qui n'est pas compatible avec les cris et les gestes de menace qu'on fait quand on est debout. La passion au contraire se donne le temps, et, aussi puissante qu'elle soit, elle réfléchit pour atteindre son but.
L'émotion agit comme une eau qui rompt la digue; la passion comme un courant qui creuse toujours plus profondément son lit. L'émotion agit sur la santé comme une attaque d'apoplexie, la passion comme une phtisie ou une consomption. L'émotion est comme une ivresse qu'on dissipe en dormant, au prix d'une migraine le lendemain, la passion comme un poison avalé ou une infirmité contractée; elle a besoin d'un médecin qui soigne l'âme de l'intérieur ou de l'extérieur, qui sache pourtant prescrire le plus souvent, non pas une cure radicale, mais presque toujours des médicaments palliatifs.
La passion est à considérer comme un délire couvant une représentation qui s'implante toujours plus profondément. Celui qui aime peut toujours rester clairvoyant; mais celui qui est amoureux sera irréparablement aveugle aux défauts de l'objet aimé bien que d'ordinaire il recouvre la vue huit jours après le mariage.


...
Master Or


Inscrit le: 31 Aoû 2004
Messages: 5272
Localisation: Sur une planète bleue comme une orange


"quand tu raisonnes, tu n'es déjà plus dans un cheminement passionnel"

Si tu ne te rends pas compte que ta passion est destructrice, ce n'est plus une passion, mais une obsession. Le fait de s'apercevoir que c'est une "passion", prouve déjà qu'il a eut raisonnement.
De plus le "raisonnement", va te permettre bien souvent d'assouvir ta passion, le problème c'est qu'il est conditionné par cette passion, donc moins controlable, et c'est ça qu'il faut essayer de maîtriser, afin de pouvoir continuer à avoir la passion, et de ne pas la détruire à cause d'un raisonnement trop hatif.

"mais justement, la passion n'est quasiment pas contrôlable, c'est bien ça le hic"

Non, la passion n'est pas controlable, mais le comportement qui découle de cette passion, lui, l'est.

shalia
Modérateur


Inscrit le: 30 Aoû 2004
Messages: 1491
Localisation: Paris

Et pourquoi toujours ectte association: passion/amour..?


...
Master Or


Inscrit le: 31 Aoû 2004
Messages: 5272
Localisation: Sur une planète bleue comme une orange

Pour ma part, je parle de la passion en général, je ne fais pas forcément que le rapport passion/amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raistlin
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 47
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: La passion   13/11/2006, 21:00

raistlin
Administrateur


Inscrit le: 24 Nov 2002
Messages: 2785
Localisation: Nevers

shalia a écrit:
Et pourquoi toujours ectte association: passion/amour..?


peut être parce que c'est la plus douloureuse, car on n'est pas seul à décider

...
Master Or


Inscrit le: 31 Aoû 2004
Messages: 5272
Localisation: Sur une planète bleue comme une orange

"peut être parce que c'est la plus douloureuse, car on n'est pas seul à décider"

Aussi parce que c'est la plus éphémère et la plus courante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La passion   

Revenir en haut Aller en bas
 
La passion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fruits de la passion
» Biscuits fourrés aux fruits de la passion
» COMMEMORATION DE LA PASSION ET MORT DU SEIGNEUR
» LA PASSION DES QUARANTE MARTYRS, Á SÉBASTE, L'AN 320
» LA PASSION DU CHRIST DE MEL GIBSON : CONVERSIONS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: