Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES EGREGORES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shalia
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil


Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 36
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: LES EGREGORES   10/11/2006, 13:11

Puisque la magie et la sorcellerie s’appuient sur le désir qu’on ressent de résoudre nos problèmes, puisque c’est ce désir lui-même qui fournit l’énergie nécessaire à la réussite de l’opération occulte, vous et vous seul pouvez canaliser et atteindre dans cette voie.

Pour réussir dans vos entreprises, il faut être persuadé :

1)Que le rituel est la forme que l’inconscient collectif dicte aux humains afin que le désir puisse s’exprimer !

2)Qu’il n’y a aucune adéquation entre le rite d’une part, la forme archétypale d’autre part, et que les seules rites qui fonctionnent sont ceux qui ont su, via l’inconscient collectif, rendre cette identité entre l’énergie (le désir) et la forme (le rite).

3)Un rite authentique est toujours véhiculé par une Tradition qui témoigne au cours des siècles que cette homologie à bien été réalisé.

4)Le désir sans rite est un message sans médium, autrement dit un message qui ne sera jamais entendu.

5)Le rite sans le désir est un babillage de perroquet, une prière sans foi, c’est une lettre morte.

Beaucoup d’auteurs prétendent que les rites sont « ex opere operato », c’est à dire qu’ils fonctionnent en eux-mêmes et par eux-mêmes, ce qui n’est pas incontestable. Mais ils mésestiment « la puissance des égregores », lieu de résidence de tout ou partie de l’inconscient collectif. Car, dans ce cas, volontairement ou pas, l’opérateur entre en union avec l’égregore, dont l’étonnante détermination remplace le désir faible ou l’absence de foi de l’opérant. C’est d’ailleurs dans la maîtrise du désir et de le projeter vers une cible choisie, à un moment précis que réside toute la difficulté de la pratique des Arts Magiques, et ce n’est pas à la portée de tout le monde. Cela nécessite un entraînement intensif, du courage, de l’endurance, de la détermination sans faille physique et psychique.
Mais le rattachement à un égregore de foi surmonte ces obstacles, aussi aisément que s’ils n’avaient jamais existés.

Mais une définition s’impose quant à la signification du terme « EGREGORE ».
La personne la plus claire dans sa définition et répondant aux critères d’exactitude fut Monsieur PHANEG (membre de la Société d’Etudes Psychiques de Nancy) qui au cours d’une conférence sur le sujet de l’envoûtement en 1906 dit ceci :

Je cite :
« Si quelques personnes se réunissent en un endroit en émettant des vibrations fortes et identiques, par des pensées de même nature, un être véritable prendra vie et sera animé d’une force bonne ou mauvaise, d’après le genre de pensées émises. D’abord faible et incapable d’activité, prêt à dissoudre s’il est abandonné, cet être collectif se précise à mesure que les réunions augmentent, sa forme devient de plis en plus nette et il acquiert une possibilité d’action de plus en plus grande ».

Cet être collectif c’est ce que l’on appelle « EGREGORE ».

Et on commentera cette définition de la façon suivante :

« Comme les ectoplasmes, l’égregore est un être dénué de corps qui est enfanté par la volonté commune d’un groupe. Plus le groupe comporte des personnes qui communient dans la même pensée, plus forte sera l’efficacité de cette entité psychique. Les actes de rituels, les pensées communes vont nourrir l’égregore, qui comme tout ce qui est vivant naît, vit et meurt, et a besoin durant son cursus de s’alimenter pour survivre et croître. Plus l’égregore est puissant, plus il sera actif et en mesure d’exaucer les vœux de ses fidèles, et donc plus il attire à lui de nouveaux adeptes ».

La vie de l’égregore est théoriquement illimitée.
Mais il serait faux de croire que toute réunion de fidèles pourrait produire automatiquement un égregore, car le rite fondateur doit s’appuyer sur une tradition plus ancienne, mais vivace, tout du moins inscrite dans la mémoire et le patrimoine génétique humain.
Un nouvel égregore n’inventera rien, puisque la nature humaine, et les gènes qui la définiront, défieront le temps. Un égregore nouveau ne fait jamais que réactualiser un égregore plus ancien, pour lui redonner un second souffle.

Comment se rattacher à un égregore ?

Cela s’effectue au moyen de la prononciation d’une sorte de « mot de passe ». La prononciation de ce mot, ou de ces mots, a un effet instantané qui vous relie au formidable réservoir d’énergie qu’il constitue. Il suffit après avoir prononcé le « mot de pouvoir » d’effectuer un rituel comme il est défini. L’égregore n’étant qu’une entité psychique ne peut le faire pour vous ! Mais pour tout le reste, il se substitue totalement à vous, il vous pilote en quelque sorte.
Le fait d’avoir recours à une magie égregorique présente un autre avantage considérable : Vous n’avez pas à redouter le choc en retour. C’est l’égregore lui-même qui subit le choc en retour, puisqu’il est le foyer d’émission. Ne craignez rien pour lui, sa puissance en fait l’égal des forces qui viennent alors le bombarder, et qui ne sont plus que piqûres d’insectes sur la peau d’un éléphant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LES EGREGORES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Info] Les égrégores et la création.
» Définition d'un égrégore
» [Help] Question sur les égrégores.
» [Mythe] Les sirènes.
» Les égrégores

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: Occultisme :: La magie traditionnelle -
Sauter vers: