Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES POSSEDES ET LES ENVOUTES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shalia
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil


Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 36
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: LES POSSEDES ET LES ENVOUTES   7/11/2006, 13:21

Certes, l'évocation de Satan, ce personnage encorné, barbichu, aux pieds fourchus, fait sourire bien des gens de nos jours. Le terme « possédé du diable » semble désuet et voué aux vieilles légendes populaires.
Pourtant, dans chaque diocèse de France, il existe un prêtre exorciseur, accrédité par son évêché pour secourir ceux que Satan tracasse. Ces prêtres n'agissent qu'avec d'infinies précautions. Ils font souvent appel à des neurologues. Avant de reconnaître la présence du Malin chez un sujet, ils veulent toujours être certains qu'ils ne se trouvent pas en présence de débiles mentaux, d'hystériques ou de simulateurs.
Les cas de possession sont en général très rares. Ils sont souvent épidémiques.
Au moyen âge les prêtres exorciseurs pullulaient en France. Ce siècle était celui de l'Inquisition religieuse. Il florissait chez nous tant de sectes, tant de partisans des Messes noires, de magie blanche, rousse ou noire, que L'Église se montrait féroce. On préférait alors courir le risque de brûler vifs six innocents plutôt que de laisser vivre un véritable suppôt de Satan. Les prêtres exorciseurs s'en donnaient à coeur joie.
C'est en ce XVIe siècle, dominé par la peur du Diable, de Dieu et de ses ministres tout-puissants, dans ce siècle terrible et truculent, qu'éclate l'un des premiers cas connus de possession collective, le scandale de Loudun.
Après Loudun, c'est Louviers, en Normandie. Un vent d'érotisme et même de sadisme avant la lettre balaie la couvent des religieuses franciscaines. Les contorsions, les appels à l'amour physique, les blasphèmes durent six ans.
De Loudun à Morzine et à Pont - Saint - Esprit, du Moyen Âge à nos jours, si la possession diabolique a diminué en ce qui concerne le nombre de cas, elle présente des caractères immuables.
Les possédés utilisent et comprennent souvent une ou plusieurs langues qui leur sont habituellement inconnues, souvent le latin et l'allemand. Ils sont doués d'une puissance de divination surprenante, surhumaine. Leur force physique est décuplée pendant les crises. Enfin, en dehors de ces crises, ils restent sombres, ils n'ont pas le goût de vivre. C'est è ces quatre signes
1. langues inconnues;
2. divination;
force physique extraordinaire;
3. mélancolie;
que les exorciseurs catholiques reconnaissent et admettent les possessions diaboliques.
Ce mal est-il du à des pratiques magiques? A de malfaisantes sorcelleries? Ou bien les possédés ne relèvent-ils que de la neurologie?
Aucun prêtre, aucun psychiatre honnête ne peut donner, aujourd'hui, de réponses affirmatives.
Avant d'entreprendre ce voyage dans le monde de la sorcellerie et de la magie noire, j'aurais penché pour la solution purement médicale.
Passée certaines frontières, la raison s'affole, la logique devient stupidité. Le refus de croire ou de ne pas croire le cède à ce que discerne le regard, à ce que la mémoire enregistre. La logique s'incline devant l'évidence.
Certes, il y a beau jeu à décréter que les possédées dont nous venons de parler ne sont que des hystériques ou des somnambules. Mais qu'importe alors si ces malades étranges sont guéries par des pratiques pieuses, quand tant de fois des médecins les feraient simplement interner.
Le seul danger de l'exorcisme serait qu'on le pratique, comme au Moyen Âge, en public. Il devenait alors matière à édification, à railleries et suscitait de dangereux mimétismes.
Mais pratiqué en secret, l'exorcisme peut très certainement avoir une puissance naturelle bienfaisante.
L'Église catholique, si prudente en matière de guérisons miraculeuses, reconnaît la possession, la présence du Malin, comme un fait et l'exorcisme comme une méthode éprouvée. Quand la raison se cabre, pourquoi ne pas se fier à l'expérience?


LES ENVOÛTES.
Séduire Dieu ou le Diable est un vieux rêve. La magie est née avec les premiers hommes qui apparurent sur le globe. Durant l'époque préhistorique, ses limites sont celles d'une religion naissante.
L'homme vit alors dans la peur: peur du ciel, ce toit d'infini, changeant, porteur de nuages, d'orages et de tempêtes. Peur d'une nature hostile, peuplée de monstres contre lesquels il ne dispose que d'armes dérisoires.
Alors l'homme place partout des dieux auxquels il demande protection, et des démons.
Ces dieux et ces démons, maîtres de la pluie, du vent, de la neige ou du soleil, il tente de se les rendre familiers, plus accessibles ou plus vulnérables, en les représentant avec les moyens dont il dispose, grossièrement. Il les taille dans la pierre, matière première des armes, dans le bois. De même dessine-t-il les animaux qui le menacent sur les murs de ses cavernes.
Bientôt naissent les spécialistes des exorcismes, les sorciers sont les prêtres du paganisme. Ils connaissent déjà des moyens de protection aussi naïfs que ceux employés aujourd'hui encore par certains sorciers de nos campagnes. Ainsi, par exemple, pour vaincre un diplodocus représente-t-on son ombre. Puis on le frappe en récitant des incantations. L'animal ne peut alors résister à ce traitement, qui présente l'avantage de se pratiquer à distance.
Des dessins retrouvés dans de nombreuses grottes qui furent des cavernes d'hommes de la préhistoire attestent de l'existence d'une sorcellerie naissante. Dans la grotte des Trois Frères, en Ariège, on peut voir un tableau naïf, datant de plus de trente siècles et qui représente un sorcier: il est vêtu de peaux de bêtes et envoûte deux rennes, en jouant de la flûte.
Déjà on fabrique des amulettes sculptées dans des dents d'ours, de mammouth ou de poissons.
Mais plus que le danger précis d'un animal gigantesque ou des éléments déchaînés, la grande peur de l'homme de tous temps, c'est la mort. Pour s'en protéger, pour tenter de comprendre cet infini incompréhensible et dans lequel il sait qu'il disparaîtra un jour et à jamais, il en appelle bientôt à un Dieu unique et Tout-Puissant.
De l'islamisme au bouddhisme en passant par le catholicisme toute religion est née de la peur de la Mort et procède au départ de la Magie. Il n'est pas de religion sans rite et le rite devient très vite la sorcellerie de la religion.
Pour les catholiques c'est le signe de croix et la génuflexion. Pour les mahométans ce sont les trois lettres mystérieuses, intraduisibles, jamais expliquées, qui précèdent chaque prière. A.L.M., la prosternation vers la Mecque et le Besm ellah elhroman elhrahim (au nom du Dieu clément et miséricordieux).
Qu'il s'agisse du Talmud ou de la Bible, que l'on se trouve en présence de coreishistes, de mahométans, de protestants ou de bouddhistes, le premier pouvoir du Dieu Vivant, du Dieu Aimé et que l'on prie, c’est d’annuler cette inévitable destruction physique qu'est la Mort par une assurance d'une autre vie, éternelle celle-là. Les Hindous et surtout les Tibétains, nous le verrons, tentent même, par des pratiques qui tiennent autant de la religion que de la magie (les frontières chez eux n'en sont plus définies) de prolonger leur vie corporelle, voire de la rendre indestructible.
L'homme a compris sa faiblesse en naissant. Il a deviné qu'il existait au-dessus de lui des forces auxquelles il était peut-être possible de faire appel. Les errements de la magie ne sont que des débordements de mysticisme.
La véritable sorcellerie naît là où l'homme fait appel aux forces occultes dont il pressent l'existence non pour se protéger mais pour combattre d'autres hommes, s'assurer une puissance dans la vie temporelle.
Car il y en a, en plein vingtième siècle, en plein monde occidental, à l'ère de la bombe atomique, des victimes de la Magie Noire. De cela il est impossible de douter.


Sources : F. Barney "Prière à Satan"
_________________
La plus haute science est de ne rien savoir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shalia
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil


Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 36
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: LES POSSEDES ET LES ENVOUTES   7/11/2006, 13:22

Lyvalla
Modérateur


Inscrit le: 29 Aoû 2004
Messages: 5578
Localisation: ...Dans un rêve sans fin...
Posté le: Dim Jan 08, 2006 1:38 pm Sujet du message:

--------------------------------------------------------------------------------

Bon je remets mon post là..


ENVOUTEMENT

Comment fonctionne l'envoûtement?

" Le cerveau fonctionne comme s'il était scindé en deux: le conscient et l'inconscient. Du point de vue de la sorcellerie, l'inconscient est en prise directe avec le monde extérieur, le monde de la nature, le monde sensible. (...) Capable de pressentir le danger, de trouver l'eau il communique avec les inconscients qui l'entourent, il perçois les intelligences non humaines, les sensibilités animales, végétales ou minérales. Il ressent surtout les autres, capable de puiser dans l'inconscient collectif. L'envoûtement va donc agir sur cet inconscient. Pas d'un seul coup. A petites doses. L'envoûtement implante son programme par doses légères. Peu à peu, cet inconscient va s'habituer à cette inclination et la faire sienne. (...) Notre envoûté finira par céder à son inconscient. Les techniques de l'envoûtement procèdent de l'intérieur dans le sens de l'inconscient vers le conscient et l'envoûté n'a jamais l'impression de céder à une demande. Il est persuadé d'agir selon ses sentiments profonds, même si quelques jours auparavant il affirmait le contraire. Certaines personnes peuvent se croire assez fortes pour résister. Douce illusion. La volonté ne peut servir à rien contre une tension venant de soi, contre une angoisse ou une forme plus insidieuse que choisira l'inconscient."

Panorama de l'art sorcier, Montaigu, Les textes essentiels.

I. L'envoûtement

I. L'envoutement et ses lois

a) Les buts de l'envoûtement

L'envoûtement n'est pas forcément négatif. Il peut même être très positif. Il y a des envoûtements d'amour, de guérison et de succès professionnel. Il est vrai cependant que le but de l'envoûtement est souvent malveillant. Jadis, on comptait sept sortes de maléfices:
-Susciter une passion coupable
-Inspirer la haine ou l'envie
-Jeter des "ligatures"
-Donner des maladies
-Faire mourir des gens
-Rendre fou
-Nuire aux biens d'autrui.

b) Le mécanisme de l'envoûtement

Le seul et unique mécanisme de l'envoûtement est la volonté, cette volonté qu'il faut exercer et exercer sans relâche. PLus le mental de la victime sera faible, plus facilement pourra agir l'envoûteur. Cette volonté influe sur l'astral de l'individu, à son insu.

c) Les règles de l'envoûtement

-Quand on envoûte, l'énergie dépensée doit être exactement proportionnelle au résultat désiré. Dans le cas contraire, il faut craindre un choc en retour. Si vous libérez un excès de fluide, celui-ci reviendra vers vous, en fonction de la loi que rien ne se perd dans l'Univers.
-Beaucoup de cérémonies d'envoûtement se déroulent la nuit, au moment où la personne visée est la plus vulnérable, mais avec une préparation qui a eu lieu pendant le jour. A un moment donné de la journée, vous vous projetterez vers l'intéressé en l'"avertissant" que cette première prise de contact deviendra réellement effective pendant la nuit.
- Les envoûtements doivent se faire non seulement la nuit (en dehors de certains cas pécis), mais aussi sous le signe de Vénus pour l'amour et de Saturne pour la haine., c'est-à-dire, respectivement le vendredi et le samedi.
-Pour se préserver du choc en retour, l'envoûteur établira ce qu'on appelle un Triangle. Pour cela, il désignera un animal ou une matière sensibilisatrice qui recevra le contrecoup de son fluide, en cas de non-réceptivité de la victime.
Ce Triangle doit être établi de la même volonté que l'envoûtement proproment dit. Mais il faut savoir que cette précaution est de piètre efficacité, quand on est la cible d'un véritable contre-envoûtement mené par un sorcier.

d) L'importance de l'"égrégore"

En réalité, la sorcellerie n'est pas l'affaire d'un individu isolé Elle s'inscrit dans une sphère de pouvoir que l'on peut appeler: "égrégore".
Qu'est-ce qu'un égrégore?
Une définition strictement physique dirait qu'un égrégore est un champs d'énergie invisible, issu d'individus se trouvant dans un même état d'esprit et accomplissant des rituels semblables. Une définition occulte dira qu'un égrégore est un être véritable mais dénué de corps physique (une entité astrale), engendré par une volonté commune. Tout groupe spirituel dégage en effet un esprit de corps nourri de la propre énergie de chacun de ses membres et finit par avoir une personnalité véritable.
A chaque fois que les rites en question sont répétés, les égrégores sont vitalisés. L'influence d'un égrégore peut se faire sentir pendant des siècles. C'est ainsi que la répétition des rites chrétiens a créé un égrégore qui exerce une influence réelle et il en est de même pour toutes les religions. Quand on met en oeuvre les rituels qui ont présidé à la création d'un culte, on "réveille" l'égrégore et on bénéficie de son pouvoir. C'est dire l'importance du respect scrupuleux du rite et du moindre détail de la cérémonie magique: autel, images, objets.
En dehors des égrégores engendrés par la religion, ceux créés par les sorciers sont des opérations d'envergure. Ces cérémonies sont très longues, si l'on veut résussir à créer un égrégore pour pouvoir l'uiliser ensuite.
Néanmoins, quand on prononce scrupuleusement certains rituels qui sont consignés depuis la nuit des temps, on bénéficie du pouvoir d'un certain égrégore. L'opérant entre en communication avec cet égrégore dont le formidable réservoir d'énergie peut se substituer, le cas échéant, à sa volonté défaillante. Le deuxième avantage de se rattacher à un égrégore est qu'il protège considérablement du choc en retour si celui-ci a lieu. C'est l'égrégore qui l'absorbera, selon cette loi de l'occulte : le point de retour de l'énergie est aussi son point de départ.
D'où l'importance, lors de n'importe quel rituel, de se présenter comme appartenant à un courant religieux ou ésotérique.

II) Les différentes sortes d'envoûtement

a) L'envoûtement direct

Tout le monde l'a constaté, il suffit de fixer des yeux une personne qui vous tourne le dos pour que celle-ci se retourne. Dépasser ce stade est une autre affaire. L'envoûtement direct - par la seule volonté - n'est pas à la portée de tout le monde. Il est plutot le fait des adeptes de magie noire qui opère dans le cadre d'une chaîne magique qui les relies les uns aux autres en décuplant leur pouvoir.

b) L'envoûtement par dagyde

Il s'agit du procédé le plus utlisé en sorcellerie, aussi bien pour jeter un sort d'amour que de haine, de maladie que des guérison, de réussite que d'échec.
La dagyde est une statuette de cire vivifiée par des substances qui proviennent de la personnes que l'on désir envoûter. On distingue trois étapes: la fabrication du voult, la sensibilisation du voult, l'envoûtement du voult.
-Le voult.
Le voult est le terme qui désigne toute matière condensatrice, telle qu'une statuette de cire. Celle-ci doit être modelée avec une forme humaine et sexuée.
-La sensibilisation du voult.
Il s'agit de créer un lien entre le voult et la personne visée. Pour cela, il faut incorporer à la cire des éléments appartenant au corps de la victime: sang, cheveux...
On peut également garbir la statuette avec des fils de vêtements qui ont été en contact intime avec l'intéressé.

c) L'envoûtement par charge

Après l'envoûtement par dagyde, la charge est le procédé numéro deux de l'histoire de la sorcellerie. Même s'il est tout à fait possible de fabriquer une charge positive, il s'agit plutôt d'un envoûtement de haine. Une charge est un petit paquet contenant des ingrédients supposé maléfiques, que l'on énergétise avec une volonté de malfaisance, puis que l'in dissimule, soit sous le seuil de la porte de la victime, soit sous son matelas, soit au fond d'un placard dans sa maison, ou même dans ses vêtements, quand il s'agit par exemple, de petites boules de poils ou de cheveux ficelés. Les charges sont des condensateurs de forces. Elles utilisent des animaux, des plantes, des plumes, des oeufs, des ingrédients corporels, le tout associés quelque-fois avec des dessins et des pentagrammes.

d)L'envoûtement alimentaire

Envoûter quelqu'un en lui faisant avaler, à son insu, un philtre quelconque, est un autre grand classique de la sorcellerie.

e) L'envoûtement par évocation

L'envoûtement par évocation entre dans le cadre de la goétie. Le sorcier appelle une entité pour lui demander d'aller frapper une victime qu'il a désignée. Cette entité peut être un Démon, un Génie ou un Elémental. Cet envoûtement se fait certains jours patriculiers correspondant aux entités évoquées, et il utilise des pentacles et des incantations. Il exige de s'entourer de précautions très précises et devra être suivi d'un jeûne d'une durée de trois à neuf jours. L'avantage de cette techniques est qu'elle met à l'abri des chocs en retour, puisque c'est un agent extérieur qui accomplit le tavail.

f) L'envoûtement par messe noire

Il ne faut pas confondre la messe noire et la messe satanique, dans laquelle on célèbre un culte à Satan. Il n'est pas question de culte dans la messe noire, même si on évoque le nom du Diable.

g) L'envoûtement sexuel

Cet envoûtement est fréquemment utilisé. Il s'agit d'un envoûtement qui, bien qu'utilisant l'énergie sexuelle, ne vise pas forcéement à envoûter sexuellement la victime. Il peut s'agir d'un envoûtement de haine, d'amour, de maladie, de faillite, etc..

h) L'enclouage

-L'encoulage consiste à enfoncer violemment un clou, soit dans l'empreinte que vient de laisser dans le sol la personne à envoûter, soit dans son ombre.

i) L'envoûtement par embarrure

Cet envoûtement consiste à entortiller dans des liens un objet appartenant à la victime, de manière à paralyser ses mouvements.

j) Le mauvais oeil :

Le mauvais oeil est un simple regarde chargé de mauvais souhaits, mais si la volonté est forte, il est possible d'agir efficacement sur l'astral de quelqu'un.


II. Le désenvoûtement et le contre-envoûtement

I) Les symptôme de l'envoûtement

On reconnaît que quelqu'un est réellement envoûté au fait que des crises de désespoir, des maladies soudaines, des douleurs aiguës, ou encore un sentiment vide, de faiblesse surviennent brusquement, sans que les médecins soient capablent de les expliquer et sans qu'aucun médicament les soualge. Si c'est un envoûtement d'amour dont il s'agit, on s'apercevra que la personne abdique toute volonté ou toute raison devant un être qui lui était indifférent jusque-là et qu'elle n'aime toujours pas, pas plus qu'elle ne l'admire ou ne l'estime. Ce qu'elle ressent est un désir sexuel irrépressible, que son être le plus profond désaprouve. Beaucoup de personnes qui se croient victimes, à tort, d'un envoûtement, seraient seulement atteintes, d'après Papus, de dispersion inconsciente de leur force astrale, une maladie assez fréquente et inconnue des médecins. Papus donne à ces personnes le même conseil qu'il administre aux victimes d'un envoûtement: L'utilisation de pointes (terme expliqué plus tard). Quant aux cas de possessions, même s'il s'agit d'un envoûtement, le traitement est très différent.

II) La loi du choc en retour

Quand un acte de magie ou de sorcellerie est lancé sur quelqu'un qui ne le reçois pas, l'effet de cet acte se retourne vers son émetteur avec une force doublée.
Ceux qui ne "reçoivent" pas les envoûtements appartiennent à deux catégories:
-les personnes dont le mental est fortifié par leurs actions positives. C'est comme si le sort qu'on leur jetait glissait sur eux.
-les sorciers ou les mages qui savent arréter un sort et peuvent décider de le renvoyer à son émetteur.
Cette règle est valable également si l'acte est bénéfique.
Si vous envoyez à un ennemi une charge positive de pardon et qu'il reste fermé à cette suggestion, vous acquérez un pouvoir psychique supérieur au sien. Vous n'aurez alors plus rien à craindre de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shalia
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil


Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 36
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: LES POSSEDES ET LES ENVOUTES   7/11/2006, 13:23

suite : III) La défense contre l'envoûtement

Dans le cas où on n'a pas réussi à identifier l'envoûteur, ces moyenx de défense contre les actions astrales sont très précieux. Ils sont au nombre de six, dont un certain nombre fait appel à des matériaux faisant office d'isolants et de dérivateurs, tels le charbon de bois, l'eau, les pointes, les pierres, les parfums. Ces dérivateurs ont la prorpiété physique de dissoudre les forces astrales malveillantes.

a) Le charbon de bois

Le charbon est une substance utlisiée dans l'industrie pour purifier l'eau. Il absorbe également tous les fluides errants. Selon Papus, toute émanation astrale peut être absorbée par le charbon, et on peut aisni dégager facilement les objets matériels imprégnés de fluides malfaisants. Le charbon peut être utilisé aussi pour de simples fonctions de protection.

b) Les pointes

L'envoûtement est très semblable à un phénomène d'électricité. C'est pourquoi les pointes métalliques ont la propriété de soutirer les fluides astro-électrique provenant d'être doués de mauvaises intentions.

c) L'eau

L'eau fixe les forces errantes. Elle peut donc servir à capturer les énergies négatives qui traînent.
L'eau bénite est préférable ou encore l'eau lustrale (l'eau lustrale est de l'eau dans laquelle on a éteint un tison).
Si vous utlisiez de l'eau ordinaire, il faudra changer l'eau soir et matin en lavant le récipient, parce que cette eau sera chargée d'unflux malsaints.
L'eau bénite ne fonctionne pas e la même façon: après avoir absorbé les influx malsaints, elle les dissout.

d) Les pierres

Après avoir déterminé quel était l'astre dominant de l'individu que l'on veut protéger, on choisira dans cette liste la pierre correspondante que l'on montera sur un anneau d'or à l'intérieur duquel on fera graver ce mot: Tétragrammaton.

Saturne -> escarboucle
Jupiter -> béryl
Mars -> rubis
Soleil -> diamant
Vénus -> émeraude
Mercure -> topaze
Lune -> opale

Cet anneau constitue une protection puissante.

e) Les parfums

Certains parfums aident à dissiper les influences néfastes. Le santal est particulièrement efficace. ON peut l'utiliser en encens à faire brûler ou en huile que l'on se passera sur le corps. Les autres encens bénéfiques sont le musc, le benjoin, la myrrhe et le galbanum.

f) La prière

Pour beaucoup d'occultistes, la prière est la garde souveraine contre les maléfices. Si on soupçonne quelqu'un de vous vouloir du mal, il faut prier pour lui, en demandant au ciel qu'il revienne sur la bonne noir. Que l'on croie ou non au pouvoir du ciel, on reçois le "choc en retour" de cet influx positif.

IV) Le contre-envoûtement

Il existe deux façons de procéder quand quelqu'un est la cible d'un envoûtement: soit renvoyer son influx négatif à l'émetteur, soit le transférer sur un autre réceptacle.
C'est de cette manière que les nouements d'aiguillettes se dénouent le mieux, de même que tous les autres maléfices.

a) Transfert

Cette méthode consiste à faire dériver les influx maléfiques vers un autre récepteur.
On prend en général un plante ou un animal.
Si c'est une plante, elle devra être fragile (anémone, lilas, pervenche, violette...).
Si c'est un animal, on utilisera ceux employés habituellement dans les charges; crapaud, lézard, etc...

b) Retour à l'envoyeur

On renvoie à l'expéditeur ses influx en les amplifiants. L'emplois d'une dagyde prenant la place de la victime est nécessaire. On doit la façonner et la sensibiliser à l'image de cette dernière.
L'envoûteur continuera ses agissements sans s'apercevoir de rien. Au bout de 28 jours, la dagyde sera enterrée au pied d'un arbre.
Toute la masse d'influx négatifs qu'elle aura accumulée se libérera alors d'un seul coup en se retournant contre l'envoûteur, avec lequel un lien s'est créé.

III. La prévention contre l'envoûtement

C'est ce qu'on appelle les gardes, ou contre-cjarmes.

I) Les actions préventives

Voici une liste de conseils traditionnels:

-Veiller à ne pas laisser de cheveux, poils et autres éléments corporels à la portée de n'importe qui.
-Enterrer sous le seuil de sa porte une pièce de monnaie que l'on aura gravée d'une croix à l'aide d'un couteau préalablement trempé dans de l'eau bénite.
-Tracer à l'eau de chaux des croix sur les murs de son habitation.


II) Les gestes préventifs

Ce sont ceux que l'on peut opposer à une personne que l'on soupçonne d'avoir de mauvaise intentions contre soi.
Ils se font conjointement avec une volonté très forte de contre-attaque.

a) La Corne napolitaine: il s'agit defaire les cornes avec ses doigts, soit l'index et le médius, soit l'index et l'auriculaire.
b) La Figue: on introduira le pouce entre l'index et le médius, tandis que les autres doigts resteront comlpétement fermés. Ce geste symbolise l'union du féminin et du masculin, qui est à l'origine du Cosmos.


III) Les talismans préventifs

Les talismans sont des onjets faits de pierres, de fleurs, de parchemin, d'images, de dessins, de formules, réputés avoir une vertu magique.
Les amulettes et les pentacles entrent dans la catégorie des talismans. La fabrication des talismans est une vraie cérémonie magique.
Un des talismans protecteurs les plus simples à faire est l'hexagramme du mot Abracadabra. Il s'écrit sur du parchemin vierge avec de l'encre de Chine.
Parmis les talismans traditionnels, est conseillé:

-Le collier orné d'une dent d'animal (lion, tigre, ours, sanglier, loup...) ou d'une griffe de flin ( chat, léopard, trigre, guépard, lion...), que l'on portera autour du cou ou du poignet droit.
-Le phallus en corail, en bois ou en métal qui ornera le cou, la saignée du coude ou le poignet. ( Le phallus est le symbole de la vie qui lutte contre la mort. Ainsi qu'on peut le constater dans des musées italiens, les Romaines le portaient à leur cou en fastueux colliers d'or, de corail ou de pierres précieuses. Elles ne mettaient aucune signification obscène à cette représentation du sexe masculin).
-La main de Fatima, à présenter à un ennemi. Cette main doit être ouverte avec les doigts allongés. Elle est symbole de puissance et de suprématie.
-Une amulette sur laquelle sera gravé un oeil de verre entouré de serpents, de lézards ou d'éléphants.


IV) Les formules préventives

Voici quelques formules qui ont traversés le temps. Vous devez les écrire sur un ruban de couleur verte que vous porterez autour du poignet. Chaque formule a un impact particulier.

-Alemiah: permet de démasquer les hypocrites et les traîtres.
-Cahatel: met à l'abri de toute influence négative.
-Chavakiah: agit comme une protection puissante contre les influences insidieuses en renforçant les liens familiaux.
-Hakamiah: éloigne les ennemis occultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shalia
Les Membres du Conseil
Les Membres du Conseil


Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 36
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: LES POSSEDES ET LES ENVOUTES   7/11/2006, 13:23

Post d'origine : http://www.lancedragon.com/forum/viewtopic.php?p=64207#64207
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES POSSEDES ET LES ENVOUTES   Aujourd'hui à 21:04

Revenir en haut Aller en bas
 
LES POSSEDES ET LES ENVOUTES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mq que Q ne possède pas la propriété de la borne supérieure.
» S'il est de faux possédés il en est aussi de vrais
» Impressionnant ! un prete exorcise des musulmans possédés par le diable
» Une notion philosophique de la richesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: Occultisme :: La magie et son application -
Sauter vers: