Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Psychogénéalogie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maerope
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 34
Localisation : Dans le gris et le flou
Emploi : Juriste en entreprise
Loisirs : ben... Boire, manger, Dormir... et B... ien d'autres choses
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Psychogénéalogie?   4/11/2008, 21:43

Chére Dyann,

J'inaugure ton "miroir" avec en fait un sujet qui m'intéresse personnellement mais qui peut intéresser tout le monde.
Que pourrais tu nous dire à propos de la psychogénéalogie ou transmission générationnelle?

d'aprés ce que j'en sais, le principe est dedécouvrir les événements qui, chez nos aïeux, pourraient avoir une résonance avec nos propres problèmes. Mais comment un fait, heureux ou malheureux, du passé, "caché" qui plus est - par ignorance ou sous le poids d'un "secret de famille" -, peut-il avoir de telles conséquences quelques générations plus tard ? Quand il court sur deux ou trois générations, ce phénomène de répétition peut s'expliquer aisément : par une transmission orale directe, des comportements visibles ou des sous-entendus dont le sens peut être deviné intuitivement.

Pour ma part, et par expérience personnelle que je me ferais un plaisir de raconter si cela peut faire un Cas pratique, je pense que celà existe et influence effectivement certains actes de nos vies actuelles.

Et toi, as tu connu des cas similaires, peux -tu nous faire part de tes connaissances là dessus?


Merci d'avant,

Bises coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouaparis.spaces.live.com/
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   15/11/2008, 14:40

Chère Maerope !

Merci d'avoir bien voulu inaugurer cette rubrique ! fleurs

Je n'ai pu répondre plus tôt, car je suis allée fêter Samain dans le midi avec mon hom (il y a plus de fantômes là-bas,c'est plus marrant.... non, je rigole !.....Laughing )


En ce qui concerne la psychogénéalogie, c'est une discipline relativement récente, qui est née en France et en Belgique, à la suite d'observations faites par plusieurs psychologues, qui constataient que certaines pathologies mentales, parfois graves (dépressions suicidaires, par exemple), mais aussi certaines pathologies physiques comme des cancers, résistaient à tout traitement "classique", mais avaient pour particularité d'exprimer quelque chose de l' histoire familiale.

Par exemple, l'anamnèse familiale (c'est-à-dire, le souvenir de l'histoire pathologique de la famille) faisait ressurgir qu'au même âge que le patient concerné, un de ses ancêtres (parent direct, ou aïeul relativement éloigné), avait présenté les mêmes troubles, et ne s'en était "pas bien tiré" (pour rester vague).

On constatait surtout, au fur et à mesure que les patients faisaient le récit de leur histoire, qu'il se rejouait en eux "quelque chose" de leurs ancêtres, à des niveaux très variés : on a parlé de maladie grave, physique ou psychique, mais il pouvait aussi s'agir d'événements heureux, comme des naissances ou des mariages à des dates identiques aux naissances ou mariages inscrits sur l'arbre généalogique.


Ces observations sont à mette en parallèle avec les observations, déjà faites depuis longtemps, et évoquées par la psychanalyse "classique" (Freud et ses disciples) concernant les SECRETS DE FAMILLE ; en effet, on constatait que ce qui était caché, surtout si cela concernait la naissance ou la mort, "ressortait" forcément un jour ou l'autre, chez les descendants, sous forme de comportements aberrants, de maladies physiques ou psychiques, voire de simples cauchemars.

C'est surtout depuis la deuxième guerre mondiale que ces observations ont pu se généraliser, avec le cas des enfants et petits-enfants (voire encore plus éloignés) de victimes de la Shoah, qui présentaient des troubles de types traumatiques, avec des intuitions et des cauchemars qui rappelaient d'une manière troublante ce que leurs ancêtres avaient pu ressentir pendant la guerre, ALORS QU'ON NE LEUR EN AVAIT JAMAIS PARLE !


Il en est de même pour tous les "secrets", fussent-ils moins tragiques que ceux que je viens de citer, à un moment donné, ils forment dans la psyché ce que l'on appelle fort justement une "CRYPTE", c'est à dire un endroit enfoui dans l'inconscient, mais où tout un tas de formations néfastes se forment, et empoisonnent la vie de l'individu, sans qu'il en comprenne la cause (de nombreuses maladies dites psychosomatiques seraient attribuables à des secrets de famille ignorés..)

Bien entendu, si l'on veut en savoir plus, il faut lire les classiques du genre, aujourd'hui disponibles en édition de poche, faciles à lire, et remplis d'anecdotes vraies !

Comme je ne suis pas chez moi quand je me connecte, je ne peux pas vous livrer cette bibliographie tout de suite, alors je vais essayer de trouver sur le net et mettre un lien.

Quoi qu'il en soit, ce sujet me passionne depuis longtemps, je suis persuadée d'être moi-même concernée par cette problématique, malheureusement, l'impossibilité dans laquelle je suis d'avoir les informations familiales dont j'aurais besoin m'a toujours bloquée dans mon évolution thérapeutique... Je ne désespère toutefois pas !

Je serais ravie si toi, Maerope, mais aussi d'autres personnes, voulaient bien partager ici avec nous leur témoignage, ou leurs questions, cela pourrait engager un formidable débat ! Very Happy Very Happy Very Happy

Amitiés à toutes et à tous !

Dyane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   15/11/2008, 14:57

Comme promis, voilà une bibliographie provenant directement du site de Psychogénéalogie, qui est une référence en la matière : vous y trouverez des réponses à toutes vos interrogations, ainsi que de bonnes adresses :

http://www.psychogenealogie.net/html/bibliographie.php

Je vous conseille en particulier :

Anne ANCELIN SCHUTZENBERGER : "Aie, mes aieux !"
Nina CANAULT : "Comment paie-t-on les fautes de ses ancêtres"
Jean COTTRAUX : "La répétition des scénarios de vie"
Boris CYRULNIK : "Sous le signe du lien"
Elisabeth HOROWITZ : "Se libérer du destin familial"
Alice MILLER : "La connaissance interdite"
Chantal RIALLAND : "Cette famille qui vit en nous"
Serge TISSERON : "Secrets de famille"


Bien sûr, si vous avez des questions, j'y répondrai avec grand plaisir !

A bientôt de vos nouvelles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maerope
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 34
Localisation : Dans le gris et le flou
Emploi : Juriste en entreprise
Loisirs : ben... Boire, manger, Dormir... et B... ien d'autres choses
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   16/11/2008, 15:17

Merci beaucoup Muldy pour cette réponse fort compléte!
Je suis moi-même concernée par ce sujet, et depuis que j'ai découvert cette "méthode", je n'ai eu de césse de rechercher dans le passé de mes ancêtres, ce qui pouvait "clocher" ou expliquer certaines choses...

Même un simple extrait d'acte de naissance peut parfois révéler des choses ignorées à l'origine d'un certains malaise, ce qui est assez stupéfiant!

Mais faire le travail seul est difficile je trouve, trouver les éléments n'a pas posé de probléme pour moi, mis à part "l'omerta" de certaines personnes, mais trouver les correspondances m'est plus difficile... Bien que parfois, cela soit flagrant...

Un exemple?

J'ai perdu mon cousin trés jeune. Il était aussi mon parrain, et je l'aimais bien plus que ma cousine. Il est mort d'une ambolie cérébrale, fourdroyante... c'etait le premier né de ma tante, et le seul garçon... je le revois, tomber de sa hauteur, et ce sang qui lui sortait de la bouche et du nez... ça m'a frappé.
C'est suite à ce malheur que j'ai appris la vérité sur la mort de mon oncle. Celui-ci n'etait pas mort d'une étrange "maladie" avant ma naissance, comme on m'avait toujours dit, mais c'est suicidé d'une balle dans la tête.
La similarité et la violence de ces deux morts, deux premiers nés du cotés de mon pére, au même âge, avec ce sang... j'ai trouvé cela si étrange cette correspondance dans les faits, que j'ai décidé de m'intéresser au passé de ma famille, et surtout aux choses cachées, occultes, et j'en ai découvert un bon paquet...

ça a été un élément déclancheur.

Mae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouaparis.spaces.live.com/
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   16/11/2008, 16:28

Chère Maerope !

Merci pour ton témoignage particulièrement émouvant, et qui s'inscrit totalement dans la démarche de recherche psychogénéalogique !

Il est vrai que ce genre de fait nous oblige à réfléchir sur la notion de "transmission" en matière psychologique, et surtout, nous contraint à nous demander COMMENT s'opère cette transmission.

Sur ce point, tous les spécialistes ne sont pas forcément d'accord, car il faut bien admettre qu'à un moment donné, on se trouve obligé de flirter avec des notions qui relèvent plutôt de la Parapsychologie, comme celle de "transmission de pensée", par exemple.

En effet, les psys les plus méfiants pensent que c'est par leur comportement, leurs lapsus, leurs non-dits, que les parents transmettent à leurs enfants cette "connaissance" qu'ils semblent avoir reçue d'on ne sait où.

Mais dans de nombreux cas, on trouve des familles où des descendants "révèlent", par la maladie ou le passage à l'acte, des faits qui avaient été oubliés... alors, comment la "transmission" a-t-elle pu s'opérer ? Il faut bien admettre qu'elle est "passée" quelque part, peut-être une partie par la transmission génétique (encore que faiblement vraisemblable), mais probablement, par une forme de passage "de pensée à pensée", voire "de mort à vivant", ce qui ne manque pas de poser des problèmes métaphysiques, bien éloignés de la simple psychologie !


Tu dis que tu as découvert beaucoup de choses concernant ta famille, mais comment as-tu fait ? je suis moi-même bloquée depuis des années, car personne de ma famille (d'ailleurs très peu nombreuse) n'a plus le "savoir" du passé, et les dates "objectives" ne m'ont rien appris.....


Et comment t'es-tu remise du traumatisme dû à la terrible mort de ton cousin ?

Bises, beauté !coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maerope
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 34
Localisation : Dans le gris et le flou
Emploi : Juriste en entreprise
Loisirs : ben... Boire, manger, Dormir... et B... ien d'autres choses
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: rt   16/11/2008, 16:50

Et bien... je ne me suis pas remise Laughing ! C'est, avec mon grand-pére , un de mes deuils "non aboutis", du au fait qu'on m'a mentis pas mal au sujet de ces deux morts... je n'ai appris la "vrai" mort de mon cousin, transféré dans une unité de soin intenssif et plongé dans le coma pour essayer de le sauver, qu'une semaine aprés, en venant innocement lui rendre visite à l'hopital, par l'infirmiére d'acceuil, qui m'a dit "mais enfin mademoiselle, M. .... n'est plus chez nous depuis trois jours!".

ça n'aide pas vraiment dans le processus de digestion...
Idem pour mon grand-pére, avec en prime, la grande culpabilité de ne l'avoir pas entérré.

Comment j'ai fait? J'ai profité que du coté de ma mére par exemple, même si nous sommes une grande famille ou trois personnes se parlent et se connaissent, ma grand-mére était encore en vie, et c'etait un puit de science. Comme je posais toujours plein de question, elle c'est résolue à me transmettre tout ce qu'elle savait, tout ce qu'elle avait vécu, les guerres, les filles-méres, les crimes, les épreuves en tout genre, la "marque" de la famille de ma mére au niveau ésotérique, ou tout était l'oeuvre des femmes (plus ou moins dans le bon sens). ça m'a aidé énormément dans ma compréhenssion de cette branche là, et nottament d'une certaine affection récurrente qui se transmet aux femmes et touche nos os.

Puis, elle ne voulait pas s'eteindre sans avoir transmis, je pense, et c'était une femme qui n'avait pas peur des mots, gâce à elle, je sais tout, et même des choses proprement inavouables...

Du coté de mon pére, beaucoup plus de difficultés, alors que le passé de la famille s'entremêle étroitement avec l'histoire de mon Languedoc natal. Pas de problémes pour trouver leurs traces, leurs évolutions, mariages, veuvages, naissances et morts, bref la "trame" générale, mais alors les secrets enfouis... que de difficulté! Je n'en sais pas le quart aujourd"hui... mais des choses se transmettent.
Cette histoire de "premier né", ça remonte à trés loin. Au temps des persécutions envers les protestants cévenols, pour être précise. Le seul survivant de ma famille fut un jeune garçon prénommé Jean, (et quand on se rend au musée du désert, dans le Gard, on trouve un pan entier du mur de marbres qui recense les familles persécutées couvert du nom de ma propre famille)
Les premiers nés ce sont donc tous appelés, en premier ou second nom, "Jean" chez les mâles de ma famille, en souvenir.
Ceux qui avaient dérogés à la tradition sont tous morts étonnements jeunes...
Je ne suis pas superstitieuse, mais je suis bien contente que mon frére se nomme bien "Jean" de son second prénom, et la mort de mon cher cousin m'a souvent donné des cauchemards ou c'est mon frére qui tombait, le nez et la bouche en sang.

Bref, même si l'histoire peut se lire en surface facilement, trouver les secrets enfouis est parfois difficile, et parfois trés facile lorsque quelqu'un consent à parler. Pour ma grand-mére, mére de sept enfants, elle n'avait plus que moi, ma mére et mon frére au monde, voilà pourquoi elle m'a parlé je pense, elle c'est dit que tout serait perdu, sinon, et je pense qu'elle ne le voulait pas, comme je pense que sa volonté était de me voir tout raconter un jour. (peut être le ferais-je)

Mae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouaparis.spaces.live.com/
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   16/11/2008, 17:10

Merci encore pour ta sincérité et pour l'authenticité de ton témoignage ! fleurs

C'est vraiment une histoire précieuse que la tienne, tout à fait significative de ce phénomène de transmission transgénérationnelle, et porteuse d'enseignements pour tout le monde !

En effet, tu as raison de le dire, TOUTES les familles sont "hantées" (au sens où l'entend Serge TISSERON) par de telles cryptes, de tels secrets enfouis, mais peu arrivent à se transmettre ce savoir secret, et je pense que bien des gens en sont empoisonnés sans le savoir ! toi et moi, nous en sommes conscientes, et pour ton bonheur (si je puis dire..), tu as pu bénéficier de cette connaissance, qui m'est refusée ; au contraire, j'ai compris, au fil des années, que l'on m'avait raconté beaucoup de mensonges, affabulations ou égarement délibérés, qui n'ont fait que compliquer ma quête, et l'ont rendue, à ce jour, quasiment impossible à faire évoluer...


Quant au "travail de deuil", dont tu parles, j'en connais la difficulté, puisque ma grand-mère s'est suicidée - mais pas officiellement, bien sûr !- sa propre fille l'a longtemps nié, et de nombreux mensonges continuent à se transmettre autour de cette mort, qui reste tout de même mystérieuse (ma grand-mère vivait dans une maison de retraite de luxe, aucun de ses bijoux n'a été retrouvé, etc....).

Mais beaucoup de femmes de cette lignée ont connu des morts "inexpliquées", ou des maladies "mystérieuses", ce qui n'est pas pour me rassurer, bien sûr....Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jidty
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 30
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   16/11/2008, 17:38

Avé belles dames.

Puis-je me glisser dans votre sujet?

J'ai moi-même des images qui me viennent de je ne sais où et qui m'a permis d'en apprendre d'avantage sur le passé de ma famille. C'était vraiment troublant.

Le plus étrange c'est que je ne suis pas certain s'il s'agit du passé de maman puisque les gens ne désirs pas en parler. En plus que la famille à grandi en apprenant qu'il valait mieux se taire et oublier le passé afin d'être heureux... Résultat, le nombre de causettes sur le sujet n'est pas très nombreuses... Mais ça, ça doit être le drame d'un grands nombres de famille.

Au fait, je connais une personne qui anime une "activité" qui permet de libérer notre corps de son passé cellulaire. Elle nomme cela une "renaissance". ...Il faudra que je lui demande de passer.

Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Maerope
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 34
Localisation : Dans le gris et le flou
Emploi : Juriste en entreprise
Loisirs : ben... Boire, manger, Dormir... et B... ien d'autres choses
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   16/11/2008, 17:39

Bien sûr Jidty!
Toutes les idées et expériences sont le bienvenue!


Mae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouaparis.spaces.live.com/
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   16/11/2008, 18:23

Chère Jidty !

Tu es évidemment la bienvenue ici, comme toute personne "de bonne volonté" ! Laughing

N'hésite pas à nous en dire plus sur ton histoire, si tu le souhaites !

Je suis sûre que si les gens se donnaient la peine de chercher, presque tous trouveraient des coincidences ou des "séries" d'événements bizarres dans leurs familles ; le problème, tu le soulignes bien, c'est le SILENCE dans lequel beaucoup s'enferment, qui enkyste gravement les "fantômes" déjà bien présents..

Oui, si ton amie venait discuter avec nous, ce serait super !

bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maerope
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 34
Localisation : Dans le gris et le flou
Emploi : Juriste en entreprise
Loisirs : ben... Boire, manger, Dormir... et B... ien d'autres choses
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   16/11/2008, 18:24

Tout à fait d'accord, le silence et les mensonges!
C'est tellement plus facile que d'affonter les vérités...


Mae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouaparis.spaces.live.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psychogénéalogie?   Aujourd'hui à 23:29

Revenir en haut Aller en bas
 
Psychogénéalogie?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La psychogénéalogie
» La psychogénéalogie
» Psychogénéalogie (Gérard Athias)
» psychogénéalogie
» Psychogénéalogie et corporate personality

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Le Miroir de Dyane-
Sauter vers: