Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Culpabilité...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jidty
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 31
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Culpabilité...   18/3/2008, 05:48

Culpabilité...

C’est étrange la culpabilité.
Et si puissante, vous ne trouvez pas?

Je me souviens lorsque j’étais plus jeune... Il y a quelques mois... Je me sentais coupable pour de simple petites erreurs que je commettais. Un geste maladroit qui n’aurait pas du être fait, une parole restée coincée dans ma bouche par manque de spontanéité. Oui, j’avais tendance à m’en demander beaucoup. C’était une façon, pour moi, de me pousser, de me surpasser moi-même.

Je me souviens, elle me provoquait des douleurs à l'abdomen. Cela m'incitais encore plus à m'améliorer...

Mais, lorsque l’objet de la culpabilité ne nous appartient pas, que faire?

Plus précisément, lorsque nous avons été la victime dans une situation, tel une fausse couche.

Non, personne ne devrait se sentir coupable pour une telle situation... Nous ne pouvons même pas accuser la mère d’avoir pausé un acte contre le rejetons... Il est simplement partie dans une masse de sang plus abondante, combiné de douleur à son bas-ventre.

Pourquoi continue-t-elle à s’en vouloir alors que ce n’était nullement de sa faute.
Elle ne l’avait pas demandé ce coup au ventre...

Sans doute sa culpabilité, ou plutôt la douleur qui accompagne sa culpabilité qui lui permet de garder un lien avec son passé, .. avec ce que représentait cet enfant.

On dit que le temps arrange les choses. Que c’est lui qui parvient à guérir les cicatrices les plus profonde...

N’est-ce pas avec le temps que cette fille pourra parvenir à accepter sa nouvelle situation? Afin qu’elle décide un jour de faire un trait au passé et qu’elle ne lui ai plus nécessaire de souffrir.

Et ainsi enfin parvenir à se... pardonner.

Un jour, sans doute.
Lorsqu’elle sera prête.

Sans doute que la culpabilité à un effet si puissant que parce qu’on a besoin qu’elle soit ainsi... Parce qu’on a besoin de souffrir..
Parfois, certaines personnes n’ont plus que la douleur comme support... Ils n‘ont plus que cela vers quoi se retourner...
Ou plutôt, c’est ce qu’ils veuillent croire..

Lorsqu’une personne est ensevelie par sa déchéance, il est compréhensible qu’elle ne puisse plus voir autre chose.
Oui, sans doute que le temps sera son meilleur allier...

Cordialement
Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Culpabilité...   18/3/2008, 09:18

Jidty a écrit:
Parce qu’on a besoin de souffrir..

Bonjour Jidty,

D'où tiens tu cette idée??

Ne serait ce pas plutôt: ... parce qu'on ccroit avoir besoin de souffrir?

Amicalement


Une Dame des Dragons perplexe
Revenir en haut Aller en bas
Jidty
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 31
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Culpabilité...   18/3/2008, 16:47

Avé Dragonlady.

Oui, tu as parfaitement raison.

Et ce genre de croyance s'appliquent malheureusement pour bien d'autre domaine aussi...

Personnellement, j'accuse cette nature de l'homme à vouloir résister aux changements.
À changer son statut quo .

Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Muldy
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 51
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Culpabilité...   18/3/2008, 20:56

Je pense que la culpabilité injustifiée (je veux dire par là, se sentir coupable alors que l'on n'a fait aucun mal) est l'un des plus puissants obstacles à l'évolution sur tous les plans.

En effet, comme tu le traduis très bien, Jidty, elle cause des désordres physiques et psychologiques, mais elle ne permet pas non plus, selon moi, d'évoluer spirituellement.

Il y a une grande différence entre "se sentir CONCERNE" et "se sentir COUPABLE".

Certaines personnes, au lieu de se sentir simplement "concernées" par un fait (par exemple, une fausse couche ou l'accident d'un proche), se sentent coupables.

C'est un mécanisme très subtil, très vicieux, car il vient de manières de penser qui nous ont été inculquées dans l'enfance, par nos parents ou nos éducateurs, volontairement ou non.

En effet, le sentiment de culpabilité n'est PAS naturel : il est uniquement une conséquence de l'éducation.


Il comporte des aspects positifs, qui ne sont pas à négliger : par exemple, lorsqu'on a REELLEMENT mal agi, se sentir coupable permet de demander pardon, et de chercher, par la suite, à s'amender, à devenir meilleur.

Mais bien souvent, il est entretenu par l'entourage, je n'ai pas peur de le dire, car cela arrange bien ceux qui nous sont proches (parents, conjoint, enfants, etc...) que NOUS nous sentions coupables pour un oui ou pour un non, ce qui leur permet de NE PAS se sentir coupables eux-mêmes....

Mais tout ceci mériterait sans doute commentaires et développements, qu'en pensez-vous ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinz73
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 29
Localisation : Rhones-Alpes (Albertville)
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique (piano guitare), lecture, piscine, informatique
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Culpabilité...   20/3/2008, 03:52

La souffrance est une source de dépendance, et je penses que la culpabilité s'en rapproche. Certaines personnes ne se sentent vivre que dans le regret. Il s'y retrouve, parcequ'ils n'ont connus que cela. Sur ce point de l'éducation, je te rejoins Muldy.

Pour ma part je met en adéquation, le fait de se sentir perpetuellement coupable de quelquechose, avec le fait de se dire que nous ne méritons pas le bonheur et toute l'attention qui nous est donné. Je connais une personne dans mon entourage, qui à la moindre gentillesse, au moindre mot tendre et doux, à la moindre situation où quelqu'un l'honneur pour ce qu'elle est, n'accueille pas cette chaleur humaine, pense ne pas la mértié, et se sens coupable (mais de quoi?). Au final, la personne se sent tellement mal à l'aise qu'elle (se) met des barrières.

Alors pour continuer sur ce que tu dis Muldy, dans ce contexte, ce n'est même plus se sentir coupable, mais carrément ne plus se sentir du tout. Ne plus sentir ce besoin de se sentir aimé, et refuser l'évidence même que ce que nous portons apporte du bonheur à autrui, en quoi cet autrui nous le fait savoir.
Je pense qu'il en vient d'un manque de confiance en soi, et surtout d'un manque de perception sur les valeurs que nous portons en nous au quotidien. Sur ce que l'éducation nous à appris comme "norme". Si par exemple l'enfant s'est efforcé d'être gentil, aimable, doux (j'en passe et des meilleurs). Le fait qu'on le remercie d'être ainsi, et plus si infinnité, va le perturber. Il va se demander pourquoi on lui porte tant d'attention sur quelquechose qu'il trouve tout à fait "normale". Il va ensuite se dire qu'il ne mérite pas tant d'attention.

En allant un peu plus loin, le fait de "bousculer" quelqu'un pour ne pas se faire marcher sur les pieds, et donc forcemment, le faire souffrir, peut ammener de la culpabilité. Pourtant cette bousculade était nécessaire pour ne pas se laisser bouffer. Donc dans certain cas l'éducation apprend à l'enfant qu'il faut toujours resté polis et aimable, même lorsque notre intégrité est en jeu. Pallier à cette "loi", et c'est la culpabilité de faire passer soi-même avant l'autre.

Au final, la culpabilité peut venir du fait ou peut ammener à, soit mettre des barrières avec autrui, soit d'en enlever...

Que pensez-vous de tout ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muldy
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 51
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Culpabilité...   25/3/2008, 20:51

cheers Totalement juste, Guinz ! Finement analysé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Culpabilité...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Culpabilité...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» culpabilité et zermati
» Culpabilité paralysie du coeur
» La Culpabilité !!!!?
» Le conte de la culpabilité
» Culpabilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: