Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment suivre le "bon" chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jidty
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 31
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Comment suivre le "bon" chemin   10/3/2008, 06:19

J'ai écrit ce texte pour une personne d'un autre forum.
Je vous mets dans la situation en quelques mots... Il se questionnait sur le pourquoi il lui arrivait tant de malheur et se demandait pourquoi il devait vivre cela... Croyant à la théologie de l'incarnation, il pensait que nos chemins de vie étaient choisis à l'avance et il se questionnait sur le comment il était possible de connaître le chemin que nous avions antérieurement choisi...


Avé Patrick.

Patrick a écrit:
Donc la vie serait écrit à l‘avance...


Croire que notre vie est inscrite à l’avance est une erreur commise par beaucoup de gens.
Avant de nous incarner, nous avons élaboré un plan de vie...
C’est comme lorsque nous nous préparons à la rédaction d’une histoire dont nous serons nous-même le personnage principal.
Il faut dans un premier temps choisir le thème de la situation principale. Dans le cas d’une vie, c’est les expériences que nous désirons vivre.

À partir de ce point, nous devons adopter un “décors”, la situation dans laquelle nous allons évoluer. Si je veux faire expérimenter la vie d’un jeune héritier et de grandir dans un milieux où demeure la luxure, je ne choisirais certainement pas un pays du tiers monde, dans une famille qui à de la difficulté à mettre un repas par jour sur la table.
En plus de choisir le milieux, il faut aussi sélectionner le baguage génétique qui nous sera nécessaire.

Avant l‘incarnation, nous prenons aussi en note des rendez-vous avec d‘autres entités. Les rendez-vous peuvent être de différentes natures. Parfois c’est pour nous amener vers une voix précise, parfois c’est pour compléter une expérience débutée dans une autre vie... C’est par un commun accord au près des deux parties..

Nous présélectionnons aussi des événements qui se produiront à un moment précis. Par exemple, si je souhaiterais faire l’expérience d‘être défigurée dans un accident de voiture alors qu’au paravent j’étais belle, il faut au préalable que j’ai vécu ma beauté.

Puis, il y a la duré de temps que l’histoire se déroulera qu’il faut décider...

Et une fois le décors disposé avec toutes les pièces mis dans son jeux, il n’en revient qu’au personnage de suivre le plan qu’il s’était alors tracé.

Patrick, aurais-tu peur de te tromper de chemin? De ne pas suivre la route auquel tu t’avais prédestinée? De faire de mauvais choix et de passer à côté du pourquoi tu t’es incarné?
Tu sais, même si tu ne faisais rien de ce que tu avais décidé au départ, ce ne sera pas une mauvaise chose en soit. Car, en parcourrant un autre “chemin”, tu vivras des expériences que tu n’auras pas à faire dans une prochaine vie, tel des prises de consciences.
Tu n’accompliras peut-être pas ce qu’il a été prévue au départ, mais tu n’auras qu’à recommencer dans une autre vie... Des vies, nous en aurons des centaines et des centaines. Nous en vivrons le nombre qui nous seront nécessaire afin de nous amener à tout expérimenter.

Donc, avance sans aucune crainte. Rien n’est jamais perdu.

Et puis, cela sera aussi un enseignement à ton véritable moi... Tu comprendras que tu t’y es mal pris lorsque de la rédaction du plan et qu’il faudra que tu t’y prennes d’une autre façon.

* * *

À ce que je peux en comprendre, tu dis qu’en trente ans de métier, tu es resté toujours au même point.
Puis-je te demander, n’est-ce pas justement le fait que tu n’as pas bougé pendant trente années qui éveille en toi des interrogations et qui te pousse à chercher des réponses ainsi que des solutions?
Pour bien des gens, c’est ainsi que les changements commencent. Tu finis par atteindre un point de “non retour” qui te pousse à aller modifier ta situation.
Qui sait, cela fait peut-être fait partie de ton “plan”, parce que ton véritable moi savait pertinemment que tu finirais par te lacer par cette situation.
C’est bien triste mais, l’homme doit atteindre dans bien des cas ce point de “non retour” afin de se résoudre à prendre leur vie en main et rediriger leur existence... Afin de saisir qu’elles sont les véritables inspirations de leur “âme”.
Par exemple, il a fallu à mon ex. copain de passer à deux doigts de mourir afin de réaliser que le chemin qu’il avait choisi n’était pas le “bon”. Comme le dit souvent belle-maman : une femme qui se fait battre par son copain, même si elle est malheureuse au près de lui, il lui faudra qu’elle soit prête à changer sa situation, qu’elle se dise fermement que “c’est assez” avant de porter les gestes concrèts afin se libérer de lui.

Dans l’exemple de ma belle-maman, le monde extérieur l'a poussé à admettre qu’elle n’était pas sur le “bon” chemin. Cette attestation est possible seulement lorsqu’à l’intérieur d’elle, elle saisi qu’elle ne veut point de cette situation, que ce n‘est pas cela vivre.
C’est ainsi que la vie procède, ... Elle nous envoie des signes pour nous révéler le chemin. Et si nous ne parvenons à les voir, ou si nous refusons d’accepter l’évidence, elle envoiera des signes de plus en plus frappant, marquant. (Souvent, c’est lorsque le copain passe à deux doigt de tuer sa conjointe que celle-ci fini par réaliser...)
C’est pourquoi il faut être attentif “au monde extérieur”.
Néanmoins, ce n’est pas en lui que tu trouveras tes réponses...
C’est en toi...

Tant de gens se sont buttés à renverser ciel et terre afin de découvrir le sens de leur vie. Ils se lançaient dans une quête à travers le monde, ressentant l’appelle de l’aspiration de leur âme comme toi aujourd’hui qui est désireux de trouver réponse. Ces gens auraient tout fait pour parvenir à défoncer la porte qui mène vers la réponse de ce mystère, en ignorant que pour le découvrir, ce n’était point en la forçant qu’on l’ouvrait,... mais en la tirant vers eux.
Voilà où les indications du “bon” chemin se trouvent...

Mais bon, que quelqu‘un me le demande!
Qu’est ce qu’est le “bon” chemin?
Je dirais que c’est celui qui mène vers Dieu.
Tu permets Patrick que je le surnomme Dédé?
Lorsque je parle de Dieu, (Dédé) je ne fais aucunement allusion de la théologie du Dieu biblique. Je parle de celui qui est tout. C’est la force, celui qui est nos corps, que ce soit celui métaphysique ou physique...
C’est le ciel, c’est la terre...

On dit souvent que Dédé est l’amour.
Personnellement, je préfère affirmer qu’Il est harmonie et que l’amour est le chemin qui nous mène à lui.
Ou pour ceux qui sont mal à l’aise avec l‘affirmation “Le bon chemin est celui qui mène vers Dieu”, j’affirmerai simplement que le bon chemin, est celui qui mène vers l’harmonie.
Et, il s’agit là de l’inspiration première de l’âme, apprendre à connaître de chemin de l’harmonie.
(Apprendre à connaître Dédé, quoi.)

Où j’en étais déjà?
À oui, à ces gens qui passent leur vie à chercher le comment pousser la porte vers la révélation du “bon” chemin alors qu’ils n’avaient qu’à ouvrir vers eux... C’est dans le monde extérieur qu’ils ont cherché leurs réponses. Cependant, du monde extérieure, seule les interprétations sont possibles. Les expériences ne sont réalisables que de l’intérieur.
L’expérience est la réaction interne que tu vis face à une situation extérieur.

Le monde externe est là avant tout pour permettre à l’intérieur de faire ses constatations internes.
J’irais même jusqu’à affirmer que l’extérieur est là pour servir notre intérieur.

Comme je l’ai dit plus haut, c’est toi seul qui décide du cheminement que tu accomplis. C’est toi qui décides de te butter contre ce que tu t’es toi-même envoyé, afin d’atteindre l’aspiration de ton âme...

Tu comprendras qu’aucune personne n’est la victime de sa destiné.
Car de un, aucune victime il y a.. Juste des personnes qui vivent des expériences.
De deux, parce que l’homme est victime que s’il accepte de vivre cette expérience en décidant de garder cette perception de lui...

Dans ton cas, tu peux te sentir la victime des malheurs qui te suivent toi et ta famille. Mais n‘oublis pas, tu es victime que parce que tu as accepté qu’il en soit ainsi.
Elle n’est qu’une perception.
Dois-tu vivres cette expérience?
Demandes toi plutôt si cela est vraiment en harmonie avec le “vrai” Patrick, avec tes “vrais” aspirations personnelles.

Et si tu te demandais si tu n’étais pas dans cette situation pour apprendre justement à la surpasser et ne plus être enchaîné par ces malheurs?
Il me semble que s’aurait été un bon plan pour ton cheminement de vie.
Tu ne trouves pas?


Alors, qu’en penses-tu?
Et, que penserais-tu d’en sortir?

Bien à toi.
Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
Sculler
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 848
Age : 54
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Comment suivre le "bon" chemin   12/3/2008, 15:33

Oui, ça se défend.

Mais qu'on soit clair, pour se satisfaire de ce genre de considération lorsqu'on est frappé par le malheur, il faut une sacrée dose de ressources intérieures et de foi !

Ce qui constitue effectivement une épreuve dans laquelle l'humanité prend tout son sens, c'est effectivement de trouver le moyen de se relever après des malheurs et de repartir vers la vie.

Non, ce n'est vraiment pas facile à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muldy
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 51
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Comment suivre le "bon" chemin   15/3/2008, 15:50

fleurs Just Big Respect pour ce texte, Jidty ! .....


Je voulais ajouter, à l'attention de ce cher Patrick (que je ne connais pas), que j'ai, moi aussi, connu énormément de souffrances et de malheurs de toutes sortes (tant physiques que psychiques), depuis mon enfance (qui ne fut pas tendre....), et que je me suis demandé pendant des années pourquoi je devais vivre cela, tout comme lui....

Je remercie ce cher Sculler, au passage, qui, bien que sachant ce que j'ai connu, ne m'a jamais dit EN FACE que j'avais "une sacrée dose de ressources intérieures et de foi !".....Wink

Eh bien oui, cher Chevalier, et cher Patrick que je ne connais pas, il faut cela, mais je crois que dans la souffrance, on se découvre des ressources intérieures que personne, pas même soi, ne pouvait soupçonner.... et c'est peut-être justement à cela que, sur le plan spirituel, sert "le malheur".....


Si ton ami est Chrétien, je lui conseille la lecture (ou la relecture) du Livre de Job, qui est une fable remarquable sur ce que les spiritualistes (y compris un évèque comme Raphaël Payeur, que je connais assez bien) appellent "la souffrance du Juste"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment suivre le "bon" chemin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment suivre le "bon" chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment renommer un "lien"
» Comment "dealer" vous avec l'angoisse au boulot?
» Comment est "choisi" un poste qui saute ou un cds ?
» comment presentez vous l'atelier "musique" ?
» Comment faire un "diagnostic"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: L'Homme :: Psychologie, Philosophie et Spiritualité -
Sauter vers: