Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maîtrise ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dragos_le_voivod
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 48
Localisation : La passe de Birkaü, en haut à droite...
Emploi : Prêteur de livres pour adolescent
Loisirs : Lecture / JdR / Ecriture / Cinéma / TV / Cuisine
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Maîtrise ?   15/1/2008, 15:31

il y a peu, mon "mentor" m'as proposé de devenir à mon tour maître pour un nouveau disciple en notre voie de l'art.

Hormis le fait que je me sois sentis flatté, j'ai repensé à différentes discussions sur le forum et cela m'as fait réfléchir...

Bien que je pense accepter la proposition qui m'a été faites, j'aimerais avoir votre avis sur le sujet...
l'Apprentissage de l'Art passe-t-il obligatoirement par un maître ?

Et, du coup, je me suis demandé comment vous, vous progressez, où avez progressez dans la pratique de votre voie ?

Dragos, pour une fois dubitatif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sculler
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 848
Age : 53
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   15/1/2008, 20:46

Ah, intéressante question.

Pour ma part, et à la lumière de mon expérience dans d'autres domaines, j'ai découvert qu'enseigner c'était encore apprendre.

Les quelques fois où je me suis trouvé en position de "maître", j'ai en fait découvert bien des choses, sur moi, sur la vie, sur le monde, sur les autres ... Des expériences très enrichissantes !

Sculler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   15/1/2008, 22:09

Excellente question, cher Dragos !

C'est vrai, lorsque l'on pratique son "art", quel qu'il soit, depuis un certain temps, il peut arriver que l'on se trouve placé, par des circonstances qui, évidemment, ne doivent RIEN au hasard, mais TOUT aux "lois spirituelles", dans une position d'"enseignant" (perso, si cela ne dérange personne, je n'emploierais pas le terme de "Maître", que je réserverais pour des gens comme le Dalaï-Lama, l'abbé Pierre, et d'autres personnalités de ce genre..... et à un certain "points de suspension", mais ça, c'est seulement parce que je le kiffe grave ! ....Laughing )

Je suis 100 pour 100 d'accord avec Sculler (pour une fois !...), lorsqu'il dit qu'enseigner, c'est encore apprendre, et surtout, c'est se trouver confronté à ses propres faiblesses, et à sa propre ignorance crasse, ce qui ne peut qu'être bénéfique sur le plan de l'évolution.


En effet, si nous ne restons pas humbles et modestes à l'égard de ce que nous CROYONS savoir, nous ne pourrons que régresser.

Enseigner nous offre l'opportunité de tester non seulement nos compétences REELLES, mais notre capacité, essentielle selon moi, à NOUS REMETTRE TOTALEMENT EN CAUSE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maerope
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 34
Localisation : Dans le gris et le flou
Emploi : Juriste en entreprise
Loisirs : ben... Boire, manger, Dormir... et B... ien d'autres choses
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   15/1/2008, 22:20

Citation :
et à un certain "points de suspension", mais ça, c'est seulement parce que je le kiffe grave ! ....Laughing )



Je suis chargée de vous dire qu'il vous en prie...


Mae. Fin de digression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouaparis.spaces.live.com/
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   15/1/2008, 22:50

La réciccroque est vraie aussi !.... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jidty
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 30
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   16/1/2008, 02:27

Avé Draco

Ce que je crois personnellement (ce qui va dans le même sens que Sculler et Muldy) c'est qu'il n'y a pas meilleure façon d'approfondir sa connaissance que de l'enseigner. Apprendre à une autre personne nous permet non seulement de revoir nos propres connaissances, mais en plus, de revoir la matière sous un regard totalement différent : celui de notre élève.


Citation :
l'Apprentissage de l'Art passe-t-il obligatoirement par un maître ?

Je te répondrais, non! Personnellement, l’apprentissage de l'art de la pratique occulte, je l'ai fait avec l'aide de mes guides, de certains esprits et en grande partie les êtres de la nature. Un homme m'a aussi apporté une grande aide par le biais du Web lorsque mon esprit était embrouillé par les questions trop nombreuses... Mais jamais il n’y a eu l'ombre d'un maître…

L'avantage d'avoir un mentor, (maître ou autre patente), c'est qu'il nous permet de nous orienter dans notre cheminement. La progression peut se faire beaucoup plus rapidement et le mentor permet bien souvent à son apprenti d'éviter certains pièges, de ne pas commettre certaines erreurs...

Alors, en quelques mots, le maître n'est pas nécessaire, mais il donne un sacré bon coup de main.

(Et si je peux me permettre de donner un conseil, va toujours au rythme de ton apprenti…)

Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
dragos_le_voivod
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 48
Localisation : La passe de Birkaü, en haut à droite...
Emploi : Prêteur de livres pour adolescent
Loisirs : Lecture / JdR / Ecriture / Cinéma / TV / Cuisine
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   27/1/2008, 23:53

Comment expliquer la patience à un jeune pratiquant plein d’avenir
et de promesse ?





Comment faire comprendre à celui que l’on est chargé de
guider à travers les embûches de la voie qu’il a choisit qu’il ne faut pas
aller trop vite, alors que l’on se revoit à sa place au même âge, ou à peu
près, avec les mêmes attentes et les mêmes envies ?





Comment, alors même que l’on sait pertinemment qu’il est
entrain de faire un erreur, faire comprendre cela à celui qui, de toute façon,
à besoin de faire cette erreur pour progresser ?





Bien qu’il soit évident que nous ne sommes là, nous les “Mentors”,
que pour guider ceux qui en ont à la fois besoins et envies, il est évident
également que nous ne sommes pas souvent à même d’empêcher quoique ce soit… Et cela
est d’autant plus douloureux lorsque nous sommes déjà passé par là et savons incontestablement
comment cela se termine !





Je me dis souvent que j’aurais du, grâce à mon rang, refuser
de prendre en charge un “élève”. Bien sur, guider est toujours profondément
enrichissant car cela permet de se remettre en question, de souvent se reposer
les bonnes questions, de revenir à un essentiel trop vite oublié, etc… Mais
cela demande aussi beaucoup d’abnégation et de recul envers celui qui, devant
soi, commet les mêmes erreurs, refait les mêmes fautes, recommence le même
parcours…


Et je m’aperçoit qu’il n’est pas toujours facile de regarder
quelqu’un faire ses propres erreurs et devoir le laisser faire sans pouvoir
agir, surtout lorsque l’on sait le coût de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphe
Membre
Membre


Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Localisation : Canada
Emploi : Étudiante
Loisirs : L'occultisme
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   28/1/2008, 05:42

Le tout serait surtout à mon avis de répondre aux questions de cet étudiant a et lui donné les informations qu'ils lui seront très utiles comme genre les erreurs à ne pas commettre. Par la suite et bien c'Est à l'élève de faire ses propres expériences et qui comprendra les conséquences de ses actes ce qui l'aidera à son entraînement et il retournera te voir lorsqu'il aura d'autres questions rien ne sert de précipiter les choses. Moi perso je pose des quesitons à mes amies lorsque j'en ait et elles me répondent de leur mieux, mais le reste du chemin c'Est à moi de le faire.

Nymphe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sculler
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 848
Age : 53
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   28/1/2008, 14:15

Et voilà, Dragos le Voïvod, de nouvelles leçons de vie !

Et de "maître" on redevient élève, toujours à l'école de l'humilité.

Et de ces souffrances naîtra un homme plus mûr.

Sculler, vach'ment bon, là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jidty
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 30
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   3/2/2008, 20:31

La précipitation est fortement déconseillée dans le domaine de l'occultisme. Selon moi, c'est une des premières choses qu'il est important d'enseigner à son élève. Mais, il y a des leçons qu'on ne puisse enseigner: il s'agit de l'expérience.

Le rôle du maître est celui qui guide, qui est présent lorsque l'élève a besoin qu'on réponde à ses questions. D'être présent lorsqu'il aura besoin d'aide. Tu ne peux faire son chemin pour lui car s'il doit commettre des erreurs, c'est parce qu'il en a de besoin afin d'apprendre.

Comprends que ton élève à besoin de faire ses erreurs et que c'est la meilleure façon pour lui de retenir la leçon.

Et surtout, bon courage.

Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
dragos_le_voivod
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 48
Localisation : La passe de Birkaü, en haut à droite...
Emploi : Prêteur de livres pour adolescent
Loisirs : Lecture / JdR / Ecriture / Cinéma / TV / Cuisine
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   9/2/2008, 22:01

Quelle est la limite entre la conscience et l’inconscience ? Quelle est la limite entre l’immaturité et la maturité ? A partir de quelle moment devient-on un vieux con avec ses :
“C’était mieux avant…”
"J’vous l’avais bien dit !”
et autre formule toute faite que l’on attribut le plus souvent à la vieillesse conne et conformiste. Est-ce réellement être conservateur que de se dire que l’évolution actuelle ne nous convient pas ? Que beaucoup de notions et de valeurs fondamentales se perdent en chemin et pas toujours pour le plus grand bien de tous ?

On attribut souvent les adjectifs : Inconscience / folie / déraison / immortalité / immaturité / évolution / irréflexion / spontanéité / inexpérience… et j’en oublie certainement d’autre, à la jeunesse ; alors que la vieillesse est, elle, taxée de : Conscience / maturité / raison / réflexion / retenu / expérience / … et j’en passe.


Mais alors que le plus souvent “jeune con” est, sinon affectueux, du moins la représentation de l’envie de celui qui regrette ces jeunes années et leurs insouciances, le “vieux con” reste connoté chieur, emmerdeur, etc…Et personne ne souhaite se voir traité de vieux con alors qu’être traité de jeune con, suivant l’âge, ça revitalise, ça redonne la pêche :
“ben tu vois… T’es pas si vieux en fait !”

Pourquoi ce long prologue et ces interrogations subites sur la limite entre l’expérience et la connerie ? Parce que je me retrouve à regarder un jeune novice faire les mêmes erreurs que moi il y a longtemps, ce qui en soi n’est pas réellement un problème et est même enrichissant car cela permet de voir les différences d’approche, de caractère, de compréhension et cela enrichit énormément.

Non ! La où cela pose problème c’est lorsque le jeune en question n’essaie même pas d’écouter les quelques “conseils”, plus techniques voire conceptuels d’ailleurs, que moraux ou pratiques ; qu’il lève les yeux aux ciel tel le nouveau martyr ce qui m’inciterait plus à lui claquer « l’beignet qu’aut’chose » comme qui dirait et qu’il décide, au final, une fois que le vieux con a finit, de n’en faire qu’à sa tête.. !

Le problème c’est que le vieux con en question lui, derrière, il doit assurer un minimum sous peine de conséquences plus qu’importantes. Et si je suis bien d’accord que l’apprentissage c’est aussi faire des erreurs, nous ne pouvons pas faire comme si certaines choses n’avaient pas un coût important ! Ce n’est pas que je sois particulièrement bégueule, mais je sais ne mettre jamais comporté avec autant de désinvolture par rapport à l’Art que je pratique, même du temps de ma folle jeunesse… Peut-être de part la dangerosité de ma voie suis-je plus attentif que d’autres ne le serait, mais j’en viens à me demander si je dois continuer avec lui ou l’abandonner à son triste sort, ce qui fera très vite un “jeune con” de moins sur notre belle planète à l’allure où il va… D’un autre coté l’abandonner à son propre sort c’est nier ma responsabilité par rapport à ceux et celles qui pratiquent la même voie que moi, par rapport à la voie elle-même, bref, c’est me laver les mains de responsabilités que j’ai accepté il y fort longtemps maintenant.

Alors ? L’éliminer du jeu ? Prendre patience en espérant qu’il finira par comprendre les implications de ce qu’il fait et, surtout, ses responsabilités ; ce dont je doute de plus en plus ? Ne rien faire et laisser couler tout en sachant qu’il finira par tomber sur un « os » insurmontable et définitif ? L’obliger à quitter la pratique de la voie ce qui ne serait pas si difficile si ce n’était aussi définitif ?



Au final je me pose bien des questions existentielles pour un jeune qui cachait particulièrement bien son jeu jusqu’à présent et qui, maintenant
qu’il découvre un autre versant de la voie, lequel, mal exploités ou exploités
dans des buts nocifs ce qui semble être son cas, peut se révéler
particulièrement dangereux ; se révèle sous son véritable jour et n’est
rien moins qu’odieux… Alors que je connais déjà les réponses à mes questions !


Dragos, un peu perdu dans ses réflexions là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jidty
Administrateur
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 30
Localisation : Québec, canada
Emploi : Plusieurs
Loisirs : Divers et variés.
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   10/2/2008, 07:33

Avé

Tu sais Draco, même si tu mets toute ton énergie pour lui faire comprendre les conséquences de ses actes, cela ne servira à rien s’il refuse d’entendre raison. Voir même, cela risque de blesser son ego. Combien de personne ai-je vue continuer à commettre des actes néfastes pour eux simplement parce que leurs vieux leurs avaient dit qu’il serait mieux de faire le contraire. C’est blessant ce tromper... Et ce n’est pas la peine d’en rajouter avec les je te l’avait dit...

Et puis, si ton apprenti à une leçon à apprendre ou une prise de conscience à faire, fais moi confiance sur cela: la vie fera en sorte de l’amener à vivre les circonstances nécessaires pour que la prise de conscience s‘effectue.

Au lieu de perdre ton énergie à vouloir lui faire comprendre quelque chose (qui risque de l’amener à faire le contraire), peut-être ferais-tu mieux de la conserver pour le moment où il aura vraiment de besoin de toi. De l’utiliser à bonne escient lorsqu’il sera prêt à écouter tes conseilles et à accepter ton aide.

Je pense que le rôle premier d’un mentor c’est de montrer à son apprenti qu’il n’a pas à crainte de ce tromper et de lui faire sentir qu’il sera là pour l’épauler peu importe ce qu’il arrivera...

Mais toi, qu’en penses-tu?
Jidty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/joannie/index.html
dragos_le_voivod
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 48
Localisation : La passe de Birkaü, en haut à droite...
Emploi : Prêteur de livres pour adolescent
Loisirs : Lecture / JdR / Ecriture / Cinéma / TV / Cuisine
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   10/2/2008, 12:16

Citation :
Je pense que le rôle premier d’un mentor c’est de montrer à son apprenti qu’il n’a pas à crainte de ce tromper et de lui faire sentir qu’il sera là pour l’épauler peu importe ce qu’il arrivera

Dans l’absolu que du bien ! Et j’espère me comporter ainsi avec les “jeunes”, non pas en âge mais dans la pratique de la voie, qui s’adressent à moi lorsqu’ils sont bloqués ou rencontrent des difficultés dans la compréhension, la pratique, de l’Art.
Le problème est que, dans son cas, il profite de cette situation pour se mettre en danger et mettre en danger autrui, sachant pertinemment que je suis là pour réparer ou gérer en cas de débordement grave… Or, de mon point de vue, ce n’est pas ainsi qu’il évoluera et apprendra.

Pour être un peu plus clair sans entrer dans des détails sans intérêts, la voie que je pratique est plus ou moins structurée en trois “niveaux”.
Le premier, ouvert à tous, permet de se familiariser avec la philosophie, la “Théologie”, la “cosmogonie”, etc… Grand mot pour dire que cela donne une première approche de la voie et de ce qu’elle implique…
Le second demande déjà une plus grande implication personnelle. J’aurais tendance à dire que ce stade implique que la voie devient mode de vie, s’intègre dans le quotidien et nous donne un nouveau prisme par lequel analyser sa vie, ses relations aux autres, etc…
En fait, ce n’est qu’à partir de ce “troisième” niveau que l’on commence à réellement pratiquer les arts Magyk, à avoir accès aux arcanes.

Dit comme ça, cela donne l’impression d’une évolution figée et obligatoire ou une personne commence obligatoirement au premier niveau, y passe x temps avant de passer un examen lui donnant accès au second niveau et ainsi de suite, alors qu’en fait tous cela n’est autre qu’une question d’implication, de motivation, de ressentie, de compréhension profonde
de ce qu’implique vivre dans la voie, etc…

La seule chose qui, en pratique, se révèle exacte, c’est que, autant les deux premiers niveaux peuvent être explorées seule, autant le troisième demande un guide, un mentor, un maître, etc… Quelqu’un qui, déjà à ce niveau, pourra épauler, éclairer, donner des clés de compréhensions sans toutefois asséner de vérité… Bref, servira de guide comme il en existe dans bien des traditions.

Or, pour en revenir à ma “problématique”, ce “niveau” est raisonnablement difficile de part l’implication qu’il demande pour que, le plus souvent, les gens insuffisamment motivés ou motivés pour de mauvaises raisons n’arrive pas jusque là, ce qui nous arrange fort bien…

Jusqu’à ce jour ou tout me donne la sensation que ce jeune homme n’est là que pour de mauvaises raisons.. !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   10/2/2008, 15:24

Cher Dragos !

Je me permets d'intervenir, car j'ai un avis de "vieille conne qui assume de l'être" très tranché sur la question...

Je te vois, avec peine, car je te trouve sympa et pas du tout vieux con, embourbé dans une situation dont tu ne sais comment sortir, et je me demande même si tu ne te crois pas "responsable", d'une façon ou d'une autre, de ce qui se passe dans cette relation apparemment malsaine....

Bien sûr, à partir de ce que tu écris, je ne peux pas tout comprendre de ce qui se passe entre vous.


Ce dont je suis sûre en revanche - mais ce n'est QUE MON AVIS, en aucun cas il n'a valeur de vérité -, c'est que tu n'as pas à te sentir responsable de ce garçon ni de ses erreurs, même si tu as "accepté" d'être son "maître".

En effet, il est majeur (du moins, je te le souhaite), par conséquent, il doit être considéré comme seul responsable de ses actions, et s'il n'écoute pas ce que tu lui dis, s'il ne te respecte pas en tant que "maître" (car c'est bien ce qu'il voulait, non ?...), ni en tant qu'aîné, VIRE-LE !

Tu n'as pas à te sentir la moindre obligation envers lui : n'oublie jamais cette parole (je ne sais plus de qui elle est) :

QUAND LE DISCIPLE EST PRET, LE MAITRE ARRIVE.

Par conséquent, s'il n'est PAS prêt, c'est qu'il n'est pas encore "digne" d'avoir un maître, et que tu donnes de la confiture aux cochons, ce que, selon moi, tu ne dois JAMAIS faire.....


Mais peut-être me trouves-tu excessive, quoi qu'il en soit, c'est avec plaisir que je continuerai cet échange avec toi, car ce qui t'arrive m'intéresse réellement.

Bizzzz et bon courage à toi ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiksis
Modérateurs
Modérateurs


Masculin
Nombre de messages : 637
Age : 30
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   10/2/2008, 17:02

Je vais faire une breve apparition (certes je ne suis point très présent ces temps ci et ca ne risque de continuer dans ce sens encore un bout de temps).

Pour moi, un maitre et un élève ont passé un pacte, formulé completement, partiellement ou pas du tout, mais plus les choses sont dites plus le respect du pacte est facile. En l'occurence, tu n'a peut être pas posé les barrières nécessaires au début, les "conneries" a éviter et comportement qui te déplaise.
Ca peut paraiter con, mais le maitre est humain, imparfait, et il a autant le droit au respect que n'importe qui d'autre, il a tout a fait le droit de dire "chez moi je n'aime pas que tu fasses ca, si t'es pas d'accord, la porte est par la".

Les amérindiens marchaient comme ca: s'ils sont pas d'accord, ils partent, ou ne viennent pas du tout.

Je dis pas de virer systematiquement, mais qu'il peut y avoir des choses importantes a respecter pour le maitre, même si les enfreindre n'est pas grave.

Tout ca pour en venir au fait que tel que je vois la chose, si tu n'es plus d'accord avec le pacte, tu a tout a fait le droit de le rompre, et rompre un pacte est parfois la meilleure facon de le respecter et de respecter les intervenants!!!!

donc je rejoins Muldy .... si non respect il y a, la porte il y a!!!

j'espere avoir été assez clair pour me faire comprendre

_________________
France, 2008 : Les projets architecturaux visant ostensiblement a réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie sont bloqués pour "Délit de sale gueule".
IDEOmag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dragos_le_voivod
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 48
Localisation : La passe de Birkaü, en haut à droite...
Emploi : Prêteur de livres pour adolescent
Loisirs : Lecture / JdR / Ecriture / Cinéma / TV / Cuisine
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   17/2/2008, 13:12

Muldy dixit :
Citation :
Ce dont je suis sûre en revanche - mais ce n'est
QUE MON AVIS, en aucun cas il n'a valeur de vérité -, c'est que tu n'as
pas à te sentir responsable de ce garçon ni de ses erreurs, même si tu
as "accepté" d'être son "maître".
C'est à la fois très vrai et un peu plus compliqué que ça:roll: comme on dit vulgairement...

Citation :
En effet, il est majeur (du moins, je te le
souhaite), par conséquent, il doit être considéré comme seul
responsable de ses actions, et s'il n'écoute pas ce que tu lui dis,
s'il ne te respecte pas en tant que "maître" (car c'est bien ce qu'il
voulait, non ?...), ni en tant qu'aîné
Il est majeur, heureusement, mais pour le reste... Il a tout fait pour que je devienne son "maitre", chose que je ne désirais pas particulièrement au départ...

Citation :
Je te vois, avec peine, car je te trouve sympa
et pas du tout vieux con, embourbé dans une situation dont tu ne sais
comment sortir, et je me demande même si tu ne te crois pas
"responsable", d'une façon ou d'une autre, de ce qui se passe dans
cette relation apparemment malsaine....
C'est gentil... Wink Et en effet je suis quelque peu responsable de l'état actuel de la situation. Ce jeune con qui a tout fait pour arriver là où il en est, sans tenir compte d'aucun des avertissements que les "anciens" ont pu lui prodiguer, n'est autre que le frère d'une "ex" pratiquante qui, pour simplifier, c'est retrouvée entrainée dans une situation inextricable dont on a du la sortir, non cependant sans certaines séquelles pour elle... Nous sommes donc quelques uns à penser avoir une dette envers elle et, de ce fait, lorsque son frère nous a contacté pour apprendre à son tour la Voie, nous avons d'abord tout fait pour l'en dissuader avant, devant son obstination, de le "garder" à l'oeil !

Tiksis dixit :
Citation :
Pour moi, un maitre et un élève ont passé un
pacte, formulé completement, partiellement ou pas du tout, mais plus
les choses sont dites plus le respect du pacte est facile. En
l'occurence, tu n'a peut être pas posé les barrières nécessaires au
début, les "conneries" a éviter et comportement qui te déplaise.
Ca
peut paraiter con, mais le maitre est humain, imparfait, et il a autant
le droit au respect que n'importe qui d'autre, il a tout a fait le
droit de dire "chez moi je n'aime pas que tu fasses ca, si t'es pas
d'accord, la porte est par la"
Je suis encore une fois entièrement d'accord sauf que là, comme vous pouvez le constater, le jeu est biaisé au départ... Quand à le mettre à la porte, au vue de son comportement et de ses connaissances actuelles, ce serait faire preuve d'immaturité de notre part... Il a en effet appris suffisement de chose pour etre dangereux pour lui même et pour autrui ! Qu'il soit dangereux pour lui même ne me dérange pas plus que ça, après tout il est, comme souligné plus haut, majeur et vacciné ; par contre, ce qui me dérange beaucoup plus à l'heure actuelle c'est sa capacité à nuire à autrui.

Par conséquent, si je devais le virer, il me faudrait auparavant faire en sorte qu'il ne puisse plus se servir de ses connaissances, et cela veut dire re pratiquer un Art que je m'étais promis de ne plus approcher que théoriquement...

Dragos, plus que dubitatif mais reconnaissant des réponses qu'on lui apporte et qui l'aide à faire le tri dans ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   4/3/2008, 22:18

Il est vrai que ta situation semble inextricable... et que cela soit "plus compliqué qu'il n'y paraît", rassure-toi, je n'en doutais pas un instant !Very Happy

Cela montre néanmoins les conséquences d'une erreur que, du coup, tu ne seras plus tenté de reproduire : à savoir, "CEDER A LA PRESSION", fût-elle de l'ordre du "chantage affectif" (j'exagère volontairement...), alors que, tu le reconnais, tu n'avais PAS VRAIMENT ENVIE de le prendre comme disciple....

Dans l'activité dont tu parles, et que nous connaissons presque tous ici, nous ne devons PAS agir comme des profs de l'Education Nationale ! (je sais de quoi je parle......Embarassed Laughing )


RIEN ne doit nous obliger à accepter un disciple que nous ne "sentons" pas prêt, ou tout simplement pas "prêt pour nous" ! .....

Mais je vais réfléchir plus longuement à ton histoire, et voir si des idées me viennent...


Bises à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dragos_le_voivod
Membre
Membre


Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 48
Localisation : La passe de Birkaü, en haut à droite...
Emploi : Prêteur de livres pour adolescent
Loisirs : Lecture / JdR / Ecriture / Cinéma / TV / Cuisine
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   4/4/2008, 02:26

Salut belle Dame,

je me suis promis il y a longtemps de ne plus pratiquer une certaine
forme d'Art, malgré le fait que beaucoup me reconnaissait comme un
"maitre" oups (et oui je sais je me jette des fleurs, mais ça fait du bien parfois), et je me suis parjuré.

Je sais bien que cela ne regarde que moi et ma conscience, mais je tenais tout de même à te faire part de la fin de l'histoire. Ce jeune homme, il y a peu, a profité de ses connaissances pour mettre dans son lit malgré elle une jeune fille qui se trouve être mineur. J'ai appris cela fortuitement car, suite à nos différents posts, j'avais signifié à ce triste sire la fin de notre collaboration.

Il est étonnant de constater que ce que d'aucun appelle hasard, destin... ratrapent toujours ceux qui leurs tournent le dos pour les mettre en face de leurs responsabilités... Toujours est-il que je me suis retrouvé obligé de retrouver de vieux réflexes, de vieilles pratiques et que j'ai été surpris de voir à quelle vitesse elles me revenaient...

Bref, ce jeune homme ne fera plus jamais de mal à qui que ce soit du moins en pratiquant l'Art et j'ai ajouté une figure de plus à ma collection de fantômes qui viennent régulièrement hanter mes nuits, l'un des prix à payer lorsqu'on suit la voix de la Ténèbre en essayant tout de même de rester humain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muldy
Modérateurs
Modérateurs


Féminin
Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : QUANTICO, Centre d'Etudes du Comportement (...dans mes rêves...!)
Emploi : Enseignante, rédactrice.
Loisirs : Chercheuse en Ethnopsychanalyse, thérapeute bénévole.
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Maîtrise ?   4/4/2008, 20:02

Merci de ton témoignage, cher Dragos !

J'avoue que cette histoire me fait un peu frémir, je me rends compte à quel point la pratique d'une certaine magie peut détruire même ceux qui s'y adonnent.... Le "prix à payer" est bien lourd, n'est-il pas ?....

Je suis heureuse de ne pas naviguer dans ces sphères, et j'espère que tu te sortiras sans trop de difficultés de ce périple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maîtrise ?   Aujourd'hui à 00:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Maîtrise ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ordination de femmes à la prêtrise au Canada
» Accès des femmes à la prêtrise
» La maîtrise de l'esprit - Kunzig Shamar Rinpoché
» OUVERTURE DE LA PRÊTRISE AUX "gays" sous conditio
» [Poème] Devoir et maîtrise ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: Occultisme :: La magie et son application -
Sauter vers: