Liber Draconis

Forum dédié à la Magie et aux autres sciences occultes traditionnelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout savoir sur la protection magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Tout savoir sur la protection magique   5/11/2006, 19:52

La protection magique

LES RITES D'EVITEMENT

Le respect d'un coutumier protecteur

Dans un univers où rôde constamment le danger, il n'en coûte rien de suivre certains préceptes "traditionnels" qui ont fait leurs preuves et qui sont susceptibles de prémunir les humains des visées des jeteurs de sorts.
Les envoûteurs pouvant opérer à partir d'objets appartenant à leurs victimes, il est prudent de ne pas laisser traîner ses affaires (par exemple son linge) et de détruire ses déchets corporels (cheveux, rognures d'ongles...).
La "sagesse populaire" - relayée par les propos des prêtres exorcistes - conseille de faire baptiser les enfants le plus tôt possible car ce sacrement est également un rite qui soustrait le nouveau-né aux influences du Malin et de ses sbires, les soriciers.
Faire pousser une aubépine blanche le long de sa demeure ou orner les endroits qui permettent d'y accéder (les seuils des portes et fenêtres, les cheminées) par des pierres ou des croix blanches, c'est également faire preuve de sagesse. Mettre un trépied ou des pinces à feu à l'envers dans l'âtre de la cheminée, c'est hérisser ce lieu de passage d'autant de points susceptibles de blessser le "Mauvais" s'il a des velléités de franchir ces défenses.
Signer le pain avant de le couper n'est pas non plus un acte stupide car chacune sait que les sorciers se servent des aliments pour nuire à leurs ennemis.

Ne pas donner prise : les rites de reniement

Parfois, au détour d'un chemin apparaît un corbeau empalé à l'entrée d'un champ ou une chouette clouée sur une porte de grange. La martyrisation de ces animaux que la "mentalité populaire" associe au bestiaire diabolique est destinée à signifier aux éventuels jeteurs de sorts que le maître des lieux entend bien leur résister s'il leur prenait l'envie de lui nuire. Malgré tout, rares sont ceux qu'une telle menace effarouche.
Les sorciers pouvant propager leurs maléfices par le toucher (notamment par la main qui permet les transferts d'énergie), le regard (les yeux, fenêtres de l'âme), projettent les sentiments envieux ou haineux sur les choses qui excitent le "mauvais oeil") ou la parole, le meilleur moyen de se prémunir de leurs agissements est tout simplement de les éviter. Mais lorsque cela n'est pas possible, certains gerstes protecteurs peuvent être effectués, comme faire les cornes (former avec la main gauche une fourche en pointant l'index et l'auriculaire) ou la figue (fermer le poing de la senestre en faisant saillir le pouce).

Quand la situation l'autorise, c'est-à-dire lorsque les humains ne sont pas eux-mêmes porteurs "d'ondes négatives", l'éloignement est la solution idéale. Mais il ne peut qu'être de courte durée car un déménagement définitif consacrerait la victoire du jeteur e sorts.

LE RESPECT DE PRESCRIPTIONS PRE- ET POST-OPERATOIRES

Les prescription pré-opératoires

Si tout un chacun peut ainsi espérer s'abriter des effets "négatifs" de l'utilisation de la "force magique", les sorciers sont, par contre, tenus de s'en prémunir constamment. Le maniement du "pouvoir sorcier", qui coupe l'officiant du normal, impose des pratiques préparatoires.
Avant d'opérer, les "Hommes du Don" doivent se mettre en condition. L'ascèse, qui est alors de mise, se double souvent de procédures destinées à développer la concentration. Pour "rassembler leur puissance vitale", certains font des exercices de type yogique principalement fondés sur la modulation de la respiration et le posisme (la relaxation par le choix de postures).
L'ingurgitation de filtres ou l'usage d'onguents peut également intervenir pour stimuler leur "potentiel énergétique". Lorsqu'elle a "un coup de collier à donner", une sorcière, Mme XXX, avale une infusion de fleurs de genévrier mélangées à de l'angélique. De même lorsqu'elle procéda à la longue entreprise de "nettoyage" de la maison d'un client, elle s'oignit d'une pommade composée d'huile d'olive dans laquelle avaient macérédu poivre noir, de la noix de muscade et du pavot.
N'étant pas à l'abri du "choc en retour" les sorcier doivent, bien sûr, respecter les principes qui leur permettent d'oeuvrer sans danger.
Les purifications régulières de certains, par la prise de bains additionnés d'une décoction de lierre, de thym et de romarin consacrée par une prière adéquate, répondent à cette nécessité. Il en est de même du port de vêtements spécifiques préalablement bénits.
Outre la préparation adéquate de matériaux qu'il doit utiliser, l'officiant doit également ériger un complexe défensif au sein duquel il va agir. A ce sujet, nous verrons l'importance que revêt l'élaboration d'un "occultum" où nul ne doit pénétrer sans le consentement de son propriétaire et sans suivre les règles qui permettent d'y accéder sans dommage. Mais l'établissement de ce camp retranché ne s'arrête généralement pas à cette seule phase.
Souvent les sorciers prennent soin de tracer sur le sol des "cercles protecteurs" dans lesquels ils s'enferment pour mener leurs entreprises. Certains optent pour le pentacle de Salomon, d'autres utilisent des circonférence spécifique ne pouvant être franchit par "l'entité" convoquée.


Evocation du Mardi

Entre 9 et 10 heures, le sorcier prononce :

"Je te conjure, Nombroth, et te commande par tous les noms par lesquels tu peux être contraint et lié, je t'exorcise, Nombroth, par ton nom, par la vertu de tous les esprits, par tous les caractères, par le grand pentacle de Salomon, par les conjurations célestes, par ta confusion et ta malédictions et je redoublerai tes peines et tes tourments de jour en jour à jamais si tu ne viens pas maintenant accomplir ma volonté et être soumis à tout ce que je commanderai, sans pouvoir me nuire tant au corps qu'à l'âme."

A la fin de cette récitation, il doit poser au centre du cercle une pierre qu'il aura ramassée le matin et dire "Voilà pour toi, Nambroth".

Au regard des précautions que prennet les sorciers, le commerce avec ces invisibles personnages ne semble pas être de tout repos.

Lorsque les sorciers opèrent chez leurs clients, ils prennent un soin extrême à se prémunir des "radiations négatives" qui selon eux peuvent s'y trouver. Ainsi, madame XXX, arpentait la maison de sa cliente revêtue d'une toge et de gants de caoutchouc ayant séjourné dans de l'eau consacrée. Lorsqu'elle "travaille" une dagyde, madame XXX, enfile également une paire de gants protecteurs afin de ne pas y laisser sa "longueur d'ondes "car "autrement, ce serait dangeureux. On pourrait remonter jusqu'à l'opérant et agir contre lui si la poupée venait à être découverte".
C'est également pour éviter le "contact maléfique" qu'un autre sorcier se sert d'un "bâton magique" pour manipuler les objets censés être porteurs de sortilèges qu'ils découvrent çà et là. Particulierement soucieux de s'assurer des vieux jours serains, Monsieur YYY, porte même des chaussures de protection à semelles et bouts en fer, qu'il asperge quasiment quotidiennement d'eau bénite.
Enfin, la puissance du verbe est aussi sollicitée par les sorciers pour se mettre à l'abri de leurs congénères.
Outre qu'ils s'adressent dans les formes à leurs "amis de l'au-delà" pour ne pas provoquer leur courroux, souvent leurs entreprises débutent par la récitation de "prières de garde". Lorsque Madame XXX se déplace, elle n'omet pas de prononcer une oraison destinée à la sauvegarder durant son voyage. Avant d'agir, elle déclame des formules pour se soustraire aux influences "des ennemis invisibles" qu'elle va affronter.

Les prescription post-opératoires

Dans la mesure où les sorciers pensent avoir été au contact d'"ondes négatives", il leur est donc impératif de s'en débarrasser pour ne pas être, à leur tour, aussi vulnérables que leurs clients. Les ablutions et les bains d'eau bénite ou d'herbes de la Saint -Jean sont donc de rigueur. Lorsque le liquide consacré fait défaut, après s'âtre "lavé" les mains à l'eau courante l'opérateur les sèche en les exposant à la chaleur purificatrice d'un cierge bénit ou de l'encens. Mais d'autres procédés peuvent être utilisés. Monsieur YYY les plonge dans de la limaille de plomb. Les vêtements ne sont pas épargnés et sont aussi immergés dans l'eau décontaminante. Une entreprise que Madame XXX conclut par le prononcé d'une prière adéquate. Et comme cette femme n'est jamais trop prudente, lorsqu'elle le juge indispensable, elle n'hésite pas à immoler ses habits.
Souvent, les rites magiques se concluent par la récitation de formules destinées à remercier les "forces" pour leur concours. "C'est pas parce qu'on est puissant qu'on ne fait pas allégeance. C'est normal de faire ça. Et puis on a pas le choix. C'est comme ça." déclare madame XXX.
Enfin, soucieux de leur santé, les sorciers font souvent retraite pour "récupérer des forces". Ainsi vont-ils dans certains lieux dits de "pouvoir" pour y capter les radiations "cosmiques" ou "telluriques" qu'ils sont censés dégager.
En Bretagne, les forêt de Brocéliande, notamment les alentours de la fontaine de Barenton et du Val-Sans-Retour sont régulièrement fréquentés par des personnes, qui, à l'instar de Monsieur YYY, étreingnent quelques chênes pour "refaire le plein d'énergie cosmique. Vous savez c'est pas pour rien que dans l'ancienne religion (allusion au celtisme) c'était un arbre sacré".
Les alignements mégalithiques, surtout ceux de Carnac et de Saint-Just (le premier est, paraît-il, situé "sur une faille tellurique très puissante"), voient périodiquement la venue de singuliers visiteurs. Des personnes qui, une petite demi-heure durant tiennent fermement contres elles la pierre rugueuse ou s'y adossent jusqu'à sentir "l'énergie qui monte le long de la colonne vertébrale".
Mais les bienfaisantes radiations "cosmo-telluriques" ne se captent pas seulement sur les arbres et les pierres. D'autres endroits où l'histoire a laissé une profonde empreinte -qui sont donc très fortement investis par notre imaginaire- juent ce rôle. C'est par exemple le cas des châteaux dits cathares de Montségur ou de Puylaurens car, du fait des tragédies qui s'y sont déroulées, y rôdent des "égrégores" très puissants ("l'égrégore" est la force produite par la concentration d'un groupe d'hommes qui prient ensemble). Selon les "sorciers", elle peut être source de phénomènes "paranormaux". D'où l'intérêt, pour eux, de la détourner à leur profit.

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Tout savoir sur la protection magique   5/11/2006, 19:52

LES BOUCLIERS MAGIQUES

Les amulettes

Anfin de se prémunir deleurs adversaires et de mettre leurs clients hors de portée de leurs intentions malignes, les sorciers font grand usages d'objets censés renfermer "une force magique" susceptible d'être un antidote à la malchance ou aux maléifces : les amulettes. Elles sont de nature diverse et les facultés qui leur sont acordées sont liées à leurs composants, étant entendu que plus ils sont rares, précieux et leur agencement complexe, plus elles ont de valeur, de "pouvoir".

Les pierres constituent le premier type de protection habituellement usitée. Porté en pendentif ou enfoui au fond des poches, l'ambre, le jade, l'obsidienne, l'améhyste ou le corail préserve du "mauvais oeil". Le sel, qui empêche les corruptions, comme le rappelle son usage de conservateur des aliments, est une arme fort prisée pour s'abriter des "ondes négatives". Naissant de l'évaporation de l'eau, cette sorte de "feu cosmique" a la faculté de les dissoudre après les avoir absorbées. D'où son usage intensif par les désenvoûteurs qui, comme madame XXX, et monsieur YYY, en apposent d'abondantes poignées aux seuils des demeures de leurs clients ou sur les cheminns y conduisant.
"Avec ça, il est pas près de passer le bonhomme", déclare monseiur YYY car "ce petit feu de Dieu", comme le nomme madame XXX, est censé brûler les pieds de tout jeteur de sorts qui marcherait dessus.

Le règne végétal est aussi représenté dans les amulettes, lesquelles sont souvent de l'ordre du savoir populaire. Outre la traditionnel trèfle à quatre feuilles, deux feuilles de noyer collées en croix sont également une "petite protection qui ne coûte pas cher", comme le dit madame XXX. Il en est de même des branches de gui ou des rameaux de bois ou de laurier -généralement bénits le dimanche de la Passion, appelé dimanche des Rameaux- accrochés au-dessus des lits (ces plantes sont associées à l'immortalité car elles demeurent vertes). Selon monsieur YYY, une simple croix faite de deux brindilles de coudrier (arbuste au x vertus paranormalescar servant à confectionner les baguettes des sourciers) enduites de la cire d'un cierge de la Chandelleur (donc bénit) est également "un excellent capteur d'ondes négatives. Mettez ça dans votre chambre et vous pourrez dormir tranquille". Associé au feu qui l'a fait naître et d'où il tire sa puissance par effet de contamination, le charbon de bois attire à lui les "radiations nocives". C'est pourquoi les sorciers l'exploitent abondemment pour protéger les demeures de leurs clients. Par exemple, monsieur YYY en met en petits morceaux dans une assiette d'eau bénite, qu'il place sous la literie de ces clients, le liquide purificateur se gargeant d'annuler définitivement les effets des "fluides errants". Monsieur YYY et madame XXX se servent aussi de ce complexe défensif, mais le renforcent en plantant des petites épingles dans chaque fraction du végétal. Selon eux, c'est plus efficace ainsi car "elles agissent comme des paratonnerres". Par ailleurs, suivant le principe qui veut que "qui s'y frotte, s'y pique", par mimétisme, l'adversaire en éprouverait les effets s'il lui prenait l'envie de tourmenter ses victimes.
Les jeteurs de sorts étant censés "pomper l'énergie" de ceux qu'ils persécutent, l'ail dans la poche ou en tresse dans une habitation est également un classique pour s'opposer à ce transfert de "flux vital".

Les animaux n'échappent pas non plus à cette singulière utilisation. Selon monsieur YYY, un collier de dents d'ours ou de renard est une garantie efficace contre "le mauvais oeil" et accrocher une queue de cet animal dans un poulailler est une excellente garde contre les visites intempestives et prédatrices de "Maître Goupil" et des belettes. Comme le pense monsieur YYY, porter en pendentif une dent de requin fossilisée est un bon moyen de se mettre à l'abri des "ondes négatives". Un collier d'os de taupe donne aussi ce résultat.

Ces amulettes tirent leur valeur d'un système de correspondance fondé sur des liens de sympathie ou d'antinomie entre leurs éléments et les périls qu'elles sont censées éloigner des humains. Dans cette optique, le semblable évoque le semblable mais peut aussi produire l'effet contaire. Tout est donc affaire d'intention. C'est ainsi que dans les premiers cas, les dents d'un animal rejeté pour sa force -comme l'ours- sont censées conférer cette vertu à celui qui en possède ; dans le second cas , c'est parce qu'on estime que mettre en évidence des attributs de l'ennemi entrainera sa non-venue que l'on accroche une queue de renard dans un poulailler. Mais il est d'autres protecteurs dont les vertus proviennent d'une symbolique d'ordre religieux. Outre les traditionnels cierges de la Chandeleur ou de la Nativité et les tisons des bûches de Noël et des feux de la Saint-Jean, les médailles sont d'un usage courant. Les plus répandues sont celles de saint Christophe (le saint patron des voyageurs), de saint Benoît (le créateur de l'ordre monastique des Bénédictins), de la Vierge et de Lourdes. La Main de Fatima -pourtant d'origine islamique- orne également de nombreux cous féminins, tout comme la "manofica".

Compte tenu de la place particulière de l'écriture dans le domaine du magique -en éternisant la parole elle acquier une valeur quasi matérielle par le tracé qui fixe la force invoquée-, de nombreuses amulettes prennent la forme d'une feuille de papier sur laquelle est inscrite une formule conjuratoire. Là encore, ces "prières" à porter sur soi (généralement dans un sachet de tissu ou de cuir ) font la part belle à la liturgie catholique. Au premier rang de celles-ci se trouve le proto-évangile de saint Jean dont l'usage, à cette fin, est signalé dès la Renaissance par les théologiens. La "prière à Marie" et celle dédiée à "la Sainte Vierge", sont également abondamment employées, tout comme "l'oraison à a sainte Croix".
Nonbstant la "puissance" intrinsèque du Verbe, l'efficience des amulettes écrites est souvent liée aux rites complémenaires qu'effectu à cette occasion la personne qui les confectionne.
Ainsi, madame XXX ne se contente pas de porter sur elle ou de distribuer à ses clients un simple bout de papier. A la prière de protection contre les ennemis "visibles et invisibles", elle avait adjoint un petit morceau d'angélique, quelques grains de sel bénit, une croix consacrée achetée à Lourdes et un petit aimant pour réguler son "flux énergétique". Le tout était enveloppé dans un bout de soie dont la couleur et le parfum corresondaient à son signe zodiacal.

Un fois cet étrange assemblage constitué, elle l'avait alors consacré en récitant une prière adéquate.
De même, le petit sachet de velours rouge qu'elle donna à un client contenait-il une médaille de saint Benoît enroulée dans "sa" prière, un morceau de cierge bénit à l'Ascension et une pincée de sel sanctifié.

Le liquide employé pour donner vie à la parole muette est parfois de nature à lui conférer un surcroît de "force". Par exemple, une formule protectrice utilisant "l'alphabet magique" était tracée sur un tissu blanc -donc pur- à l'aide du sang soutiré à sept colombes blanches.
Dans ce complexe symbolique, outre le nombre des animaux qui participent à son efficacité, nous pouvons relever que le sang, représentation de la vie qu'il s'agit de préserver, est celui du volatile emblématique de la paix, de l'espoir , du bonheur à retrouver.

Enfin, les sorciers peuvent confectionner des amulettes destinées à être ingurgitées, les filtres fonctionnent alors comme un médicament.

Les talismans

A la différence de l'amulette qui est supposée garantir son utilisateur des "mauvaises influences", le talisman n'est pas seulement un protecteur. C'est un objet de "pouvoir". En effet, la talismanie se veut être un trait d'union entre l'être humain et l'univers car elle repose sur l'idée que dans le monde tout se meurt selon des lois précises qui unissent par des liens de solidarité chacune de ses parties, de la plus petite (microcosme) à la plus grande (macrocosme). Chaque chose étant alors soumise à l'influence des autres suivant des rapports d'opposition ou de similitude, l'homme peut capterces influx en prenant possession de ses infimes composants. Le talisman, qui est une représentation graphique de cet absolu et des forces qui le régissent et s'y affrontent, le rend concret par l'objet, donc manipulable.
Du fait de sa fonction, qui est de capter des "forces universelles" pour les mettre au service de son possesseur afin qu'il atteigne les buts qu'il s'est fixés, cet instrument est personnel et ne peut être utilisé par personne d'autre. C'est d'ailleurs pour cela qu'y figurent fréquemment les initiales de son bénéficiaire et des éléments planétaires qui lui correspondent, comme les couleurs, les parfums, les métaux, etc.
De ce fait, la réalisation d'un tel objet est très complexe car, outre l'inclusion de données astrologiques concernant son utilisateur, il doit être fabriqué en fonction des influx astraux qu'il doit saisir, lesquels donnent également lieu à des codifications très élaborées.

Par exemple, pour attirer les radiations de Vénus, il faut opérer le vendredi à 1 heure, 8 heures, 15 heures et 22 heures. La table de travail de l'officiant (qui doit être à jeûn) doit être recouverte d'un linge vert, la médaille doit être gravée sur du cuivre rouge puis plongée dans le sang d'un animal associé à cet astre -une colombe. C'est également dans un bol contenant de la verveine qu'elle doit ensuite être immergée. Comme le dit monsieur YYY, qui réalisa un talisman d'amour pour une cliente, "faire un talisman, c'est comme passer un pacte avec les énergies qui l'habitent". C'est pourquoi la valeur d'un tel outil dépend à la fois de la rectitude de son élaboration et de l'investissement de l'opérateur.
C'est bien parce que les sorciers pensent qu'il leur est possible de s'emparer de la force des "puissances cosmiques" qui interfèrent sur toutes choses pour en modifier le cours qu'ils agissent de cette façon. Pour mettre fin au déclin du restaurant d'un client, monsieur YYY entreprit ainsi d'assujettir les influx de Mercure sur une petite rondelle d'aluminium de quelques centimètres de diamètre. Peu de temps après que le commerçant en eut pris possession, la clientèle commença à affluer dans son établissement et la prospérité se dessina. Naturellement, il attribua sa bonne fortune au savoir-faire de monsieur YYY, puisqu'il avait été recruté en fonction de compétences notoirement reconnues en la matière.

Comme le magique repose sur l'idée que toute action, et donc tout composant, est réversible, ce genre d'objet est donc aussi investi d'une dimension agressive que ne saurait négliger de prendre en compte toute personne ayant des velléités de s'opposer à ceux qui possèdent de telles armes. C'est d'ailleurs bien parce que ce type de "bouclier magique" est susceptible d'occasionner un "choc en retour" à celui qui s'y heurte que les sorciers s'en confectionnent pour eux-mêmes ou pour leurs consultants;

Comme il estimait une de ses clientes menacée, le dix janvier (jour favorable aux entreprises magiques), monsieur YYY lui élabora une série de petits "pentacles" qu'elle devait enfouir à la date propice du 27 janvier aux quatre coins de sa maison, devant sa porte d'entrée et dans son oreiller. Monsieur YYY mit sa cliente à l'abri des éventuellesz retombées négatives de son action en lui fournissant une "étoile de David".
Mais de telles manoeuvres ne sont pas toujours suffisantes et il arrive que l'affaire "tourne mal" pour les clients des "Hommes du Don" et notamment ceux des jeteurs de sorts. Dans ce cas une "sorcellerie triangulaire" doit être entreprise.

LA SORCELLERIE TRIANGULAIRE

Considérant que la sorcellerie est un domaine où "les retrous de flammes peuvent être imprévisibles", pour se protéger madame XXX met en oeuvre -en sus des moyens précédemment évoqués- ce que les occultstes nomment "la sorcellerie triangulaire". Fondé sur la notion de transvfert, le procédé consiste à détourner l'effet boomerang de l'opération magique qui manquerait sa cible sur une victime subsidiaire préalablement désignée. Selon ce principe, qui s'apparente à celui du bouc émissaire, pour mener à bien sans trop de risques l'envoûtement du mari de sa cliente, elle choisit comme substitut d'elle-même le chien et le chat d'une voisine qu'elle détestait, leur ayant subtilisé à chacun une touffe de plois. Monsieur YYY procéda pareillement lorsqu'il fut appelé à attaquer le persécuteru des ses clients pour que cesse l'incroyable série de malheurs qui s'abattaient sur eux. Pour cela, c'est sur l'une de leurs vaches qu'il jeta son dévolu, une "vieille carne" qui en réchappa.
Enfin, monsieur YYY se sert de cette méthode pour "faire d'une pierre deux coups". Il emploie tout bonnement la photographie d'une personne sur laquelle il a "un travail en cours. Comme ça, en cas de pépin moi je suis couvert et l'autre -le désenvoûteur qu'il affronte- il fait le boulot pour moi".
Malgré les propos assurés de ces dernier interlocuteur, gardons-nous de penser que les tours que les "Homme du Don" jouent à leurs opposants sont faciles à réalisre.


D'après "La Sorcellerie en France aujourd'hui" de Dominique Camus, collection "Sociétés aujourd'hui" aux Ediitons Ouest-France.
Cet ouvrage est rédigé par un ethnologue et sociologue. Docteur ès sciences de l'Ecole de hautes études en sciences sociales à Paris, il étudie depuis une vingtaine d'années les "croyances populaires" et les pratiques magiques dans la France d'aujourd'hui. Ancien enseignant à l'université de Rennes 1, il est l'auteur de différents ouvrages et de plusieurs articles sur ces différents sujets, dont une trilogie publiée chez Flamarion.
Les sujets sont traités par une personne qui regarde d'un point de vue externe, sans donner d'avis, il relate juste ce qu'il a pu rencontrer lors de ses recherches.

Je complèterais se poste avec la partie rituélique sur le forum destiné à cela, donc @++++
[/b]

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Isha
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 46
Localisation : Dans le monde occulte
Emploi : Chargée de Gestion Comptable
Loisirs : L'univers tout entier
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Tout savoir sur la protection magique   5/11/2006, 19:53

Post d'origine : http://www.lancedragon.com/forum/viewtopic.php?p=64103#64103

_________________
Si tu souhaites qu'on respecte tes croyances, respecte aussi celle des autres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cernu.com/cerny/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout savoir sur la protection magique   Aujourd'hui à 15:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout savoir sur la protection magique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN SITE DOCUMENTÉ POUR TOUT SAVOIR SUR L'EUCHARISTIE...
» Tout savoir sur les chakras et les corps énergétiques
» tout savoir sur la bile
» Tout savoir sur le castor
» Arnaques, Côte d'Ivoire : pour tout savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liber Draconis :: Occultisme :: La magie traditionnelle -
Sauter vers: